lectures du moment

Parfois il se passe des choses etranges et en achetant 3 bouquins un peu au hasard et sans savoir a quoi s’attendre on a du bol.

C’est ce qui vient de m’arriver. Je viens de m’envoyer 3 bouquins en 2 jours (oui ma vie est fort morne dans mon camp de travail au fond du desert) et j’ai pris un grand plaisir a les lire. Bizarrement aussi, ils avaient tous pour themes centraux la fin d’un monde, la picole et les femmes soit mes 3 activites preferees.

Cers 3 livres (dans l’ordre de lectures) sont « le beaujolais nouveau est arrive » de Rene Fallet et recommande par l’ami Paul Debedeux, « fasciste » de Thierry Marignac et « la minute prescrite pour l’assaut » de Jerome Leroy.

« Le beaujolais nouveau est arrive » est franchement un livre delicieux sur l’amitie, les cuites, les emmerdeuses et la bonne bouffe simple. Du reac de l’epoque ou le visionnaire Fallet voyait bien qu’un monde arrivait a son terme et que ces petites joies simples de l’existence seraient detruites au profit de l’efficacite, principe moderne s’il en est. C’est merveilleusement drole, totalement desuet et charmant et ca plaira a ceux qui pensent qu’il ne sert a rien de s’opposer au systeme puisque c’est le reconnaitre et donc en faire partie, qu’il vaut mieux le laisser pisser dans le vent et rigoler avec les copains.

« Fasciste » est un livre a l’ecriture seche et nerveuse comme son boxeur d’auteur. Un jeune homme qui n’a que la rage comme referent est pris plus qu’il n’entreprend dans une sorte de voyage initiatique. Il apprend ce que c’est qu’etre un dur et de se la faire mettre profond par ceux en qui l’on croit. La aussi il est beaucoup question de se saouler, mais plus pour se perdre que pour profiter, et de bonne femme incomprehensible. La aussi il s’agit d’un monde qui a disparu, un monde de virilite detruit par les faux semblant modernes.

« La minutes prescrite pour l’assaut » est un livre a proprement parler sur la fin du monde en direct live. On y boit et on y baise beaucoup, les y sont aussi un peu penible, comme on dit on ne peut pas vivre avec mais on ne peut pas les tuer non plus. Bien que je ne partage pas grand chose avec le stalinisme rigolard et pochetronnant de l’auteur, ce bouquin est excellent et les reacs y trouveront des passages franchement rejouissant. Comme pour l’insurrection qui vient du comite invisible, il faut bien reconnaitre que si Leroy se gourre sur les causes, il comprend fort bien les consequences. Au final, il m’a fait passer l’envie de le catapulter. Quand j’aurais pris le pouvoir je le garderais en maison d’arret et je viendrais le voir pour jouir de sa culture et de bons pinards.

Donc voila, si vous avez lu vos classiques et que vous voulez vous distraire de maniere agreable et plus profonde que l’apparence le laisse supposer, ces 3 bouquins sont recommandes.

About these ads

18 réponses à “lectures du moment

  1. J’ai dû lire cinq ou six fois « Le Beaujolais nouveau est arrivé » – un ouvrage formidable qui donne du coeur au ventre, en effet; bon pour la gueule après un râteau.

    Les autres romans de René Fallet sont savoureux aussi, que ce soit dans la veine « Beaujolais » ou « Whisky », plus amère. Vous connaissez sans doute « La Soupe aux choux »…

  2. Merci pour ces recommandations. Bon il faut d’abord que je finisse la princesse de Clèves mais je cale un peu.

    • @ Conservateur, faut bien parler de ce qu’on aime de temps en tant sinon on devient marteau… Pour ce qui est de la princesse de Cleves su chere a notre president, je l’ai lu mais j’ai trouve ca chiantissime, desole Camille…

  3. D’accord avec les « houmes » de ce blog, les histoires du vidame de Chartres ou du duc de Nemours sont ennuyeuses dans l’ensemble. Je n’ai lu ce livre que sous la torture…
    La Soupe aux Choux est vraiment à lire, il y a notamment un des chapitres les plus réactionnaires du monde.
    Pour les filles il y a de René Fallet « l’Amour baroque », une sorte d’ Education sentimentale des années 70.

  4. Tssss, la Princesse de Clèves est un immense roman. Là. C’est dit.

    • @ Paul, bon, dans ces conditions la soupe aux choux est mon prochain achat en librairie.
      @ Camille, ca doit etre un livre de fille… une espece de « chick lit » du XVIIeme.

  5. Il faudrait réécrire un peu la Princesse pour la mettre au goût du jour, et que les français modernes, en particulier les jeunes, puissent s’y identifier. Je propose que le duc de Nemours se tape la princesse après l’avoir fait boire, à la moitié du roman, et qu’il passe l’autre moitié à chercher à la convaincre que c’était un accident regrettable, et pas du tout le fond de son coeur, tout ça. Puis qu’à la fin elle se barre pour se mettre en ménage avec la mère du duc.

  6. Le conservateur :

    Bin, déjà, dans La Nouvelle Héloïse, dès la page 50, Julie et Saint-Preux couchent ensenble. Quand je vous dit qu’après le XVIIe siècle c’est rien que des décadents…

  7. Je suis en admiration devant vous tous, pauvre de moi que vient juste de terminer « toute la culture physique de Marcel Rouet plus bel athlète de France 1936″ (éditions amphora s.a)
    Mais je suis sur que vous conviendrez avec moi qu’il faut de tout pour faire un blog, hein ! monsieur l’amiral ?

    • @ Conservateur, moi je vois plutot le duc organiser un gangbang sauvage de la princesse dans une cave avec rap a fond. La on serait proche de la vraie jeunesse francaise, bigarree et metissee. Et apres elle partirait se mettre en menage avec la mere du duc.
      @ Camille, ce que vous dites me fait penser aux vieilles lunes selon lesquelles les 60ties, la pillule et l’ivg ont liberees la sexualite alors qu’il suffit de se plonger dans un roman de n’importe quelle epoque pour voir que de tous temps ca a tire dans tous les coins.
      @ Coach, chacun ses references cher ami…

  8. Certes cher Woland, mais je préfèrerais que l’action demeure située parmi mes congénères les humains

    > @ Camille, ce que vous dites me fait penser aux vieilles lunes selon lesquelles les 60ties, la pillule et l’ivg ont liberees la sexualite alors qu’il suffit de se plonger dans un roman de n’importe quelle epoque

    oui c’est comme les snobs qui expliquent qu’il a fallu attendre les années 30 pour que des suédois ou des allemands découvrent que les meubles devaient être confortables alors qu’on n’a jamais fait plus cosy qu’un fauteuil à la reine Louis 15

  9. @Camille: je ne peux que renchérir avec Le Conservateur et Woland: pensez au Satyricon de Pétrone… en particulier aux pages perdues.

  10. Ben, le Satyricon, Papa qu’est pdg (prof de grec, bien sûr) est complètement fan… personnellement ça ne m’a jamais vraiment fait rire. ça doit être un truc de mec, alors.

  11. @ Woland à propos de la Soupe aux Choux.
    Si vous pouvez attendre quelques semaines, je me ferai un plaisir de vous en offrir un de mes exemplaires en stock…

  12. Je vous remercie pour « Le Beaujolais nouveau est arrivée », je vais de ce pas le mettre dans ma prochaine commande!

    Quant au système, on devrait tout de même lui déconseiller de pisser dans le vent, ça peut réserver de mauvaises surprises…

  13. Woland, je n’ai pas pour habitude d’accorder une autorisation à qui veut me payer un coup, cela va de soi.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s