C’est pas de la délation quand c’est pas fait exprès… Et puis des liens pour faire râler Didier Goux

- Encore une fois, j’apprends via le vaillant http://fromageplus.wordpress.com que j’apparais dans une liste de gens "d’extrême droite" tendance "nationaliste" ( http://www.scribd.com/doc/42576317/Social-network-analysis-la-blogosphere-d-extreme-droite). Bof… Ce qui me fait réagir c’est que le petit gars qui a mis ça en place l’a fait comme un petit projet d’études, pas pour dénoncer des vilains méchants à la vindicte populaire. Donc j’imagine que ce n’est pas de la basse délation fondée sur des calomnies, juste une façon de préparer le terrain…

- Dans le même goût, le parisien dénonce que des distribution de "soupe au cochon" puisse encore avoir lieu (http://www.leparisien.fr/societe/cette-soupe-populaire-est-illegale-15-11-2010-1150347.php) dans notre territoire laïque et dénué d’histoire et de passé. Puisqu’on vous dit que ce n’est pas de la délation! C’est un acte civique, comme de prévenir un attentat dans le métro. C’est vrai que de distribuer des repas chaud à des SDF est quand même un truc absolument honteux si on ne leur donne pas le choix du menu! Moi si j’étais clodo, j’exigerais d’avoir le choix… Ce qui nous ramènerait sans doute à la soupe au cochon…

- Sinon, je suis en train de terminer les possédés de Dostoïevski et je suis très déçu… Pour moi c’est complètement raté du point de vue narratif mais aussi du fond. J’imagine qu’on ne peut pas taper dans le mille à chaque fois. Les prochains livres de ma listes sont Un pays à l’aube de Dennis Lehane, Liberal Fascism de Jonah Goldberg, D’Artagnan amoureux de Nimier (père, pas fille), Exégèse des Lieux Communs de Léon Bloy et Confession de Gabriele Amorth. Je vous dirais ce que ça vaut si j’y pense.

- Ils veulent supprimer les notes au primaire (http://www.marianne2.fr/Suppression-des-notes-le-debat-est-ailleurs_a199824.html) parce que vous voyez la compétition, les classements tout ça c’est mal. On est tous égaux et le fait de savoir lire et écrire ne fait pas de vous quelqu’un de mieux que quelqu’un qui ne sait pas… En fait je pense qu’il faudrait conserver les notes mais les faire porter sur autres choses comme l’accueil de l’autre, la mise en valeur de la diversité et bien entendu la repentance culturelle. C’est tout petit qu’il faut former les cerveaux des petits citoyens modèles de demain!

About these ads

12 réponses à “C’est pas de la délation quand c’est pas fait exprès… Et puis des liens pour faire râler Didier Goux

  1. Et j’ajoute au sujet du premier point que si ma rondelle est moins grosse que celle de Monsieur Plus, c’est parce que j’ai passé moins de temps que lui en prison.

  2. A propos de la Soupe au Cochon, j’ai envie de vous raconter ceci :
    Dans les années 50, ma mère nous quittant pour un pèlerinage à Lourdes, nous laissa mon frère (jumeau) et moi à une voisine.
    – si elle nous sert de la viande, vendredi, que fait-on ?
    – les enfants, vous savez bien que l’Eglise a établi cette loi pour les riches afin de leur éviter des excès; chez nous où la viande est rare ce n’est pas un réel problème. Si on te propose de la chair, ta première réaction sera de ne pas offenser ton hôte mais – vendredi ou pas – on ne se gave pas.

    Chaque fois qu’il est question de Soupe au Cochon je pense à cette remarque de ma mère à l’instruction limitée qui m’a transmit ce message.

    Certes chez les juifs et musulmans, il ne s’agit pas de pénitence (comme chez les Chrétiens) mais de nourriture IMPURE.
    Et cette condamnation faite par une élite déchristianisée m’étonne :
    Allah ne serait-il pas magnanime dans un cas de misère ?

  3. De toute façon, Amiral, s’agissant de l’extrême-drouâââte (semble-t-il toujours féconde, plus en tout cas que les Céfrans de base…) ce n’est JAMAIS de la délation ; c’est du SIGNALEMENT citoyen.
    C’est pas bien de critiquer le brave garçon qui a commis cette « étude » façon copie de TD deug sociochose mixé avec du « j’ai des compétences sur les outils du Net » Ça a dû lui demander beaucoup de boulot en tirant la langue. Prendre un sujet dont on ne connaît rien, ne pas chercher à se renseigner dessus et le « traiter » à partir de critères mainstream même pas trouvés dans le Monde ou Libé mais copiés-collés de propos entendus à la télé, et ne pas se relire, c’est bien du niveau Bac+x d’aujourd’hui… Pour lui, c’était bien pour « préparer le terrain », mais sans arrière-pensée maligne ; le choix du sujet dans le contexte d’aujourd’hui, c’était que pour faire bien sur son CV de recherche d’emploi…
    Quant au sac « extrême-droite », il m’énerve pcq c’est pas nous qui nous y mettons nous-même, c’est les « autres »… Perso, Réac ? Oui j’assume ! Natio ? pourquoi pas ? Identitaire ? J’aurais bien aimé (si n’était la promiscuité avec les brutoss au sanglier…)
    Ceci-dit, ne regrettons pas d’avoir figuré (même fugacement) sur une même liste que CSP, tête de turc gouxienne, ça nous vaudra peut-être un jour des circonstances atténuantes pour éviter l’échafaud !

    Pour ce qui est de la soupe au cochon, ne nous privons pas de rappeler toujours, encore et encore, aux imbéciles que bouffer français est déjà depuis 4 ans une atteinte à l’ordre public.

  4. De toute façon, je ne vois pas où est le problème avec la soupe au cochon dans la soupe populaire.
    Vous connaissez beaucoup de musulmans sdf, vous?
    Les logements sociaux sont pour eux, quasi exclusivement, si j’ose dire. Ils n’ont pas besoin de dormir sur les trottoirs.
    Les restaux du coeur, c’est autre chose. C’est là qu’il faut supprimer le cochon, sans doute, comme dans les cantines scolaires.

  5. Même pas râlé ! Je suis d’une humeur toute bisounoursienne, aujourd’hui.

    Cela dit, j’aimerais quand même que vous nous en disiez un peu plus, à propos des Démons de Dostoïevski, roman extraordinaire à mes yeux…

  6. @ Didier,

    Pour commencer je suis gêner par la narration tellement naïve qu’elle en devient grotesque. Ce ne sont que des sauts qu’il ne se donne pas la peine d’expliquer ou des coincidences totalement improbables. Donc au bout d’un moment ça m’agace. Ensuite, les personnages se comportent tous comme des poulets sans tête qu’on n’aurait même pas décapités. La plupart de leur réactions ne sont justifiées par rien. La folie de Lembke par exemple est un cas typique d’exagération qui selon moi n’apporte rien au récit…
    L’intrigue elle-même est inexistante et de longs passages du récits ne semble être là que pour être là, comme le duel entre Stravoguine et Gaganov ou le mariage raté de Stepan. Je comprends bien qu’il veut dresser un tableau mais de quoi?
    Enfin, je dois reconnaitre que j’ai pu louper quelque chose, d’autant plus que des Dosto j’en ai lu pas mal et que d’habitude j’aime beaucoup. Donc votre avis m’interesse.

  7. Bonjour, René de Sévérac
    Décidemment , nous hantons les mêmes lieux!

    Autour de « l’illégalité » de la soupe à base de porc et de la suppression de notes, il ya un but pervers commun: l’effacement de l’existence même des catégories du Vrai et du Faux.

    Si cet effacement est assez évident pour ce qui est de notations de ces « pauvres » petites têtes brunes ou blondes ( avec inversion, au passage, des rapports de cause à effet) , il est moins immédiatement visible pour ce qui est de la « soupe au cochon ».

    Le Vrai, le Réel, dans ce dernier cas , est le suivant: une soupe au cochon, correctement préparée, c’est tout simplement de la nourriture adaptée biologiquement et assimilable par à peu près tout organisme humain.

    Le Faux, en l’espèce, réside dans la subordination Juridique du « Vrai individuel et scientifiquement étayé » , à un ordre « collectif » politico religieux fondé sur un mécanisme de « tabou » non justifié par des bases matérielles; en effet on n’a jamais vu la terre s’entrouvrir sous les pieds d’un musulman ou d’un juif consommant du porc ( ou alors au Japon lors d’un tremblement de terre, peut-être?).

    D’un point de vue « rationnaliste »,il s’agit donc d’une n-iéme illustration d’une inversion de plus en plus généralisée, mystique et primitive,un « péché contre l’esprit ».
    D’un point de vue politico- religieux, je constate que cette « illégalité » nie la tolérance occidentale « antique » du « chacun son ou ses dieux ».

    Comme vous le soulignez, même les « élites » déchristianisées, voire « athées militantes », ont même abdiqué la raison et une certaine « tolérance »: nous entrons dans l’ère des fourmis « béates »…..

  8. « En fait je pense qu’il faudrait conserver les notes mais les faire porter sur autres choses  »
    Mais voilà une très très bonne idée, à creuser :
    Des notes de « citoyenneté et amour de la diversitude », des notes de « respect des traditions exotiques » des notes de « maintien de la subjectivité » et aussi des notes de sport, beaucoup de sport, parce qu ‘un esprit sain dans un petit corps chétif, non merci.

  9. « Un esprit sain dans un petit corps chétif, non merci. »
    Madame, c’est que vous n’avez jamais rencontré un esprit tordu dans un corps sculptural. (gnark ! gnark !)

  10. « Madame, c’est que vous n’avez jamais rencontré un esprit tordu dans un corps sculptural. (gnark ! gnark !) »
    Ooooh que si ^^ Ca court les rues!

  11. Avouez que c’est moins rigolo quand l’Indien vaque à ses occupations…

  12. Amiral : je vais tâcher de mettre quelques neurones en ordre de marche, afin de parler des Démons. Mais je le ferai sur mon blog et quand je ne serai pas à mon boulot…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s