Archives quotidiennes : 13 décembre 2010

Le drame de la timidité

"Le train s’arrête à Fosses (Val d’Oise), il descend, sent la blessure à sa jambe. «J’avais la tête qui tournait», répète-t-il deux fois. Il se tait et relève la tête vers le jury. Sur lui-même, il ne dira pas grand chose. «Mon défaut, c’est d’être timide», lance-t-il en jetant de brefs regards au jury." (http://www.liberation.fr/societe/01012307807-elle-s-est-mise-a-crier-j-ai-donne-des-coups-de-couteau).

Sans déconner? Le type qui a donné 34 coups de couteau à Anne-Lorraine, jeune fille qui ne demandait rien à personne se reconnaît le défaut d’être timide? Et bien sur, selon sa maman c’est un gentil garçon…

Alors oui, on sait bien que la timidité est un fléau… Ca fait qu’on ose pas parler aux gens qu’on ne connaît pas, on ne s’impose pas en public et puis on larde des innocents de coups de couteau après avoir essayé de les violer.

A quand des cellules psychologiques pour les grands timides? Et puis quand est-ce que la HALDE poursuivra les gens qui discriminent contre les pauvres petits timides? Et à quand un grand plan pour soigner la timidité? Il nous faut des lois, des directives, des articles de éditos, des campagnes de sensibilisation…

Ou peut-être juste des catapultes et des endroits pour que les familles en deuil puissent se recueillir.

Finances

Je suis sans doute vieux jeu mais j’ai quand même tendance à considérer que la création de richesses doit reposer sur du concret. On prend un truc (du bois et de la corde), on le transforme (on fait une jolie catapulte) et on fait un bénéfice (en la louant comme un moyen de transport plus économoqie que les charters). Sinon on est dans le concept des lutins des southpark dont le programme est: 1) voler des slips, 2)…, 3) des profits!

C’est pour ça que je ne comprends pas très bien comment le système veut sauver son cul en organisant le financement de pays ruinés par des pays qui n’ont plus un rond. Je sais bien que mùon esprit manque de raffinement et de subtilité mais là quelque chose m’échappe vraiment.

Un lecteur aurait-il l’amabilité de m’expliquer comment l’eurozone pourrait ne pas exploser dans ces conditions (quand l’Espagne et l’Italie vont être mises à genoux) en janvier?