Une activité hautement masturbatoire: se répandre sur la toile

Suite à un commentaire d’un blogueur qu’a pas peur (et surtout pas du ridicule apparemment) sur une partie du journal de Didier Goux auquel ce dernier a répondu déclenchant un billet, excellent au demeurant il faut le noter, du noumebeur ouoine à qui cette accumulation de liens est un hommage, je tiens aussi à donner mon avis à moi que j’ai dans mon style tout en condensation chatoyante:

Tenir un blog est par nature une façon de s’embrasser les biceps en fourrant une demi-mondaine héroïnomane relevée en fin de soirée dans un bar très sombre et au sol collant.

Il faut être d’une prétention immense pour écrire des petits bouts de rien qu’on lâche dans l’infinité internétique et croire qu’on va être lu. Il faut être d’une prétention encore plus immense quand on pense comme moi qu’on va peut-être faire rire le lecteur de temps en temps. Pour réussir à faire ça dans la durée il faut être totalement inconscient et, en paraphrasant Tyler Durden, oublier qu’on est pas pas un flocon de neige beau et unique, oublier qu’on est fait de la même matière organique en décomposition que tout le monde et qu’on fait tous partie du même tas de compost.

Alors oui, nous parlons de nous tout le temps et en permanence. Quand j’écris sur la politique je parle de moi autant que quand j’écris sur les catapultes ou mes lectures.

Et quand j’écris, je regarde mes stats plusieurs fois par jour. Les voir monter est le seul salaire que je demande pour le boulot fourni sur Brèves 3.0. On a les satisfactions qu’on peut.

About these ads

35 réponses à “Une activité hautement masturbatoire: se répandre sur la toile

  1. Amiral, je dois vous l’avouer, en fait je ne vous lis jamais. Je réponds tout à fait au hasard à vos billets sans en lire une traitre ligne. Comme tous vos commentateurs d’ailleurs.
    En fait personne ne vous lis et vous n’existez pas.

  2. Tiens ! A la relecture de ce billet, je ne suis pas spécialement d’accord avec tout (mais avec une grande partie quand même). Notamment, il ne faut pas être prétentieux pour écrire et pour croire qu’on va être lu (pour croire que ce qu’on écrit va plaire, oui !). Je suis lu parce que des « couillons » ont pris l’habitude de me lire et j’écris parce que j’ai pris l’habitude de le faire, mais dans le fond, je me fous totalement du contenu de me billet (d’ailleurs, vous n’avez pas manqué de relever certaines fois où j’avais raconté des conneries grosses comme moi, « preuve » que je n’attache aucune importance à ce que j’écris…).

  3. Nicolas, on a bien vu que vous n’accordez aucune importance à ce que vous écrivez… Vos explications sur les marchés financiers auquels vous ne comprenez rien ou bien votre sortie nous expliquant que PS est un parti exemplaire (moi je vous lis, à défaut de pouvoir commenter pour cause de censure fasciste…) sont bien la preuve que vous n’écrivez, presque, que des conneries…

    Perso je préfère les demi-mondaines, cocaïnoman…

  4. Nicolas n’écrit pas que des conneries. Il écrit aussi des insultes à ceux qui n’ont pas le bon goût de se pâmer devant ces dernières et qui, fous qu’ils sont, osent même les critiquer sur un ton badin ou ironique.

  5. Skandal,

    Vous aussi le Nicolas Jegou, outre à vent vous donne la nausée, bienvenue au club.

  6. Merci !!

    Ce qui me frappe le plus, c’est que c’est chez les blogueurs soit disant « de gauche » que l’on trouve le plus d’intolérance, de censure et d’inaptitude au débat ou à la contradiction argumenté…
    Ensuite ces type la nous font la morale comme quoi nous serions de méchants nazis, racistes et intolérants…

    En même temps, quand ce genre d’insulte provient d’un type qui pense qu’un parti politique dans lequel les candidats au poste de premier secrétaire trichent et bourrent les urnes comme dans les pires dictatures de notre Histoire, est un parti exemplaire (je cite…) les insultes n’ont pas grande portée…

    A l’UMP c’est surement que des cons, mais ils ne sont pas hypocrites au point de faire croire qu’une primaire est un « moment démocratique »…

    Mais tout ceci n’a rien à voir avec le sujet. Excusez-moi Amiral.

    Ecrire su un blog est même plus qu’un acte masturbatoire, c’est une position exhibitionniste.

  7. Nicolas le petit est en ébullition , j’ai le droit à connard, crétin , pétainiste et autres douceurs.

    Je m’ amuse beaucoup avec ce prétentieux.

  8. Vous lisez vraiment le blog de grosnico? Et vous y postez même des commentaires?
    Alors là, chapeau!
    En ce qui me concerne il faudrait me payer très cher pour que je fasse l’un ou l’autre.
    Autant regarder de la peinture sécher, c’est plus intéressant.

  9. On a le doit de s’amuser, je vous jure même un pitt est moins agressif mais comme les poissons chats il est tout en gueule , rien dans le panatalon.

  10. Continuez à pleurnicher entre vous, ça m’amuse.

    http://www.macomete.com/2011/08/le-troll-reactionnaire-est-il-toujours.html

    J’espère que le taulier va bientôt rentrer, on pourrait s’inquiéter.

  11. Aristide,

    Dans mes bras !

  12. « On me reproche (dans ces commentaires et ailleurs) d’en venir facilement à l’insulte : oui. Je reconnais, je revendique, j’en suis fier. »

    Fiere d’insulter les gens… l’insulte, surtout quand elle est aussi vulgaire que celles que pratique Nicolas, c’est vraiment le signe d’une intelligence limitée…

    De plus, Nicolasn je ne vous reproche pas de ne pas être d’accord avec moi, je vous reproche de parler de chose que vous ne comprenez pas et que vous ne connaissez pas, comme la plupart des gens qui parle de finance de marché sans jamais avoir mis les pieds dans une salles des marchés.

    « Donc le débat ne sert à rien et est une perte de temps. C’est incroyable le nombre de nos concitoyens qui s’imaginent qu’un débat est là pour faire changer d’avis les participants… »

    Ravi de voir que vous êtes contre la démocratie. Ca tombe bien moi aussi.

    Egalement ravi et flatté d’être le sujet principal d’un de vos article…

    Finalement si vous êtes si réticent à lire les arguments des autres, c’est certainement parce que au fond de votre cerveau malade vous savez que nous avons raison et que cela risquerait de vous tuer de l’admettre….
    Héhéhéhéhéhéhéhéhéhéh (rire gras et narquois….)

  13. Rire grotesque surtout ! A l’image de votre commentaire qui finit par confirmer ce que je dis dans mon billet : vous êtes totalement sûr d’avoir totalement raison.

    Ce qui, plus qu’une insulte, est la preuve d’une vraie connerie.

    Sans compter que vos seuls arguments, chez moi, étaient de dire que vous travaillez dans la bourse et prenez souvent l’avion, donc que vous êtes plus qualifié qu’autrui pour parler de bourse et d’avions.

    Ce qui aussi une preuve, et une belle, de connerie.

  14. Le petit Nicolas,

    Vous écrivez ceci ;  » vous êtes totalement sûr d’avoir totalement raison. »; j’ai l’impression que vous connaissez parfaitement ce sujet.

    Vous êtes un FAT, ce qui dans le langage de ma mère , voulait dire:  » Gros con imbu de sa misérable personne », pour vous êtes un minable vieillard cacochyme et valétudinaire .

    Vous me fêtes penser au Sergent Garcia dans Zorro, son intelligence et son humanisme en moins.

    Dans certain cas comme le vôtre, on devrait rendre l’ IVG obligatoire et sans amniocentèse.

  15. Ah mais moi je ne fais pas ça pour l’égo. Je fais ça pour me taper des meufs.

  16. Je suis effectivement sur d’avoir raison, de la même façon que vous vous l’êtes, d’ou ma volonté de démontrer que vous avez tort.

    Et oui, travaillant dans la finance, je suis nettement plus qualifié que vous pour en parler… ou tout du moins pour expliquer pourquoi votre raisonement est faux. Tout le monde peut parler de tout, certes, mais avoir un avis expérimenté et argumenté (autre que vos arguments de comptoir), que je qualifierai pompeusement « d’expert » (bien qu’il faille se méfier au plus haut point de ceux ce qualifiant ainsi) est effectivement l’apanage de ceux qui vivent chaque jour ce que vous tentez misérablement de décrire sans même comprendre.

    Et quand vous m’expliquez que vous vous y connaissez mieux que moi, vous faites finalement exactement la même chose que ce que vous me reprochez (vous n’êtes plus à un paradoxe près) sauf qu’effectivement, j’ai une légitimité à parler de certains sujets que vous vous n’avez pas…

    Comme vous l’avez indiqué en préambule de votre blog : « S’il fallait connaître quelque chose en politique pour en parler, ça limiterait l’intérêt de la démocratie et la recette des bistros. » C’est bien la preuve que vous ne connaissez rien à rien.

  17. Sauf, Skandal, que vous êtes horriblement prétentieux et que vous ne pouvez pas démontrer cette légitimité. Vous ne savez dire que « j’ai raison, je suis légitime » avec des arguments idiots qui n’auraient même pas leur place à un comptoir parce que vous vivez dans la bulle de vos soi-disant connaissances.

    Vous travaillez dans la finance ? Certes ! La secrétaire de mon directeur aussi. La femme de ménage aussi, au bureau (sauf que c’est une société extérieure et c’est un homme de ménage). Et moi. Autant que vous…

    La technique et la politique sont deux choses différentes. Avoir une vague compétence technique sur une partie de la bourse ne vous autorise pas à avoir plus qu’un autre un avis politique. Et heureusement… sinon la terre serait encore plus aux mains de vulgaires technocrates comme vous.

  18. Mais putain on s’en fout de la finance. Vous voulez vous tapez des meufs oui ou merde ?

  19. Oui, mais c’est plus facile en étant bourré de pognon.

  20. Tiens, c’est pas faux, ça.

  21. Ah, pardon, on ne s’en fout pas de la finance JUSTEMENT si on veut se taper des meufs.
    Avoir de la thune c’est quand même la base de la drague.
    Parce que si vous êtes laid, adipeux, que vous vous habillez comme un sac et que vous êtes con comme un balai mais que vous tenez un blog, la seule chose que vous en retirerez c’est de pouvoir vous polir le wikio le soir.
    Alors que si vous avez les mêmes caractéristiques, mais EN PLUS de la thune alors tous les espoirs vous restent permis.

  22. Aristide,
    On voit que vous n’y connaissez rien au rock’n’roll. Et le blog, c’est comme le rock’n’roll : quand on est laid, fauché et sapé comme un sac, ce sont les seuls moyens pour réussir à choper des gonzesses. Si en plus vous avez une caisse pourrie, c’est banco. Pourvu d’avoir un peu de talent, hein. Sinon c’est la loose.

  23. Monsieur Fromage, malgré tout le bien que je pense de vous, les dames ont des yeux et franchement croyez vous qu’ elles soient toutes aveugles.

    Certes l’ amour a ses raisons que la raison ignore mais parfois faut non plus croire à la Mère Noël et pour une fois (comme quoi tout arrive, Groniko a raison, l’argent rend beau).

    Conclusion mieux vaut être riche moche et con que pauvre beau et intelligent.

    C’est plus facile de ramener Beyoncé quand on une Lamborghini Gallardo spyder que lorsque on possède une Dacia même neuve là c’est Miss Marple , certes mammy est super intelligente mais au plumard ça le fait pas, quoique c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleurs soupes.

  24. Je reviens de chez M. Jégou où j’ai lu ses derniers commentaires sur mes (et d’autres) « intrusions ». J’aurais voulu y répondre, mais n’y suis pas parvenu. Il semble que les commentaires soient fermés. Ou alors, c’est mon ordi.

    Quoi qu’il en soit, je voulais lui dire qu’il m’avait convaincu : son attitude est parfaitement cohérente et il y a du juste dans ce qu’il dit. Je m’explique : si on lit la « Charte des commentaires » du blog, il n’y a rien qui la contredise dans le fait que le « taulier » répugne à débattre et envoie paître ses contradicteurs. D’autre part je pense qu’il ne se trompe pas quand, en gros, il accuse ses contradicteurs de confondre blog et forum.

    Un blog fonctionnerait donc comme une sorte de « salon » littéraire ou politique réuni autour d’une « grande gueule « ? Ça vous a des parfums surannés, mais pourquoi pas ? On conçoit aisément que la marquise de Rambouillet eût fait jeter à la porte par ses laquais toute personne non invitée venue y dire que les précieuses étaient de grosses connes.

    Là où je ne le suis plus du tout, c’est quand il déclare que les gens de droite sont évidemment des cons. Il ne me semble pas que l’intelligence ait quoi que ce soit à voir là-dedans. On se détermine politiquement en fonction de ce que l’on est et partant de la société que l’on souhaite, c’est tout. Que telle ou telle option soit juste ou pas ne peut l’être qu’en fonction des buts que l’on s’assigne. C’est pourquoi je me permets de m’esclaffer quand j’entends Mme Aubry dire qu’elle serait la « présidente de la sécurité » : c’est un peu comme si M. Pakounta se déclarait « candidat du vivre-ensemble »…

    Le modèle de société auquel aspire (mollement, il le dit lui-même) M. Jégou ne m’intéresse pas plus que ne l’intéresse celui qui aurait mes faveurs.

    N’empêche, un peu plus d’ouverture ne ferait pas de mal… Si, comme me l’a déjà conseillé M. Jégou, j’ouvrais jamais un blog (l’oisiveté et l’ego mènent à tout), je crois que je laisserais mes contradicteurs s’y exprimer. Pour une raison bien simple : en restant « entre soi » on pratique une sorte de communautarisme politique et les communautarismes ne me plaisent pas beaucoup (litote).

  25. Monsieur Jacques Etienne,

    Vérification faites , les miens passent pourtant ‘Groniko » ne m’aime pas , je suis son pétainiste. Vous êtes encore plus mal vu que moi, c’est un Skandal.

  26. Jacques,

    Les commentaires sont toujours chez moi. Un bug ? Je laisse mes contradicteurs s’y exprimer. Je n’ai censuré des commentaires qu’après avoir déclaré à mes commentateurs que j’avais bien entendu leurs arguments et demandé d’arrêter. Un blog est en effet autre chose qu’un forum, c’est un espace personnel, une espèce de salon de discussion.

    Mais quand on ne tient pas de blog, il est facile de dire que l’on laissera les contradicteurs s’exprimer. J’adore les donneurs de leçons, surtout de la part de blogueurs réactionnaires qui traitent les autres de communautaristes alors que, par nature, ils le sont plus que tout le monde puisque voudraient (à tort ou à raison, la question n’est pas là) qu’on empêche de perturber leur communauté franchouillarde.

    Il faut en effet être ouvert. Dans mon billet politique du jour, sorti vers midi, contient une belle critique des propos de Martine Aubry.

    A propos du « mollement », vous déformez mes propos ce qui prouve que vous ne savez pas lire… à défaut d’autre chose.

    Merci de souligner la cohérence de mon attitude… Notamment, dans mon espèce de charte, il y a « Enfin, sur ces blogs, c’est moi décide du contenu éditorial et personne d’autre. » Ma seule volonté est de maintenir une ambiance bon enfant, de manière à ce que les gens s’y sentent bien, comme dans un salon, et je ne vois pas pourquoi j’en serais blamable.

    Et quand quelqu’un me déplait, dans mon salon, je lui demande de sortir.

    Je suppose que vous faites pareil, chez vous.

    Mais vous pouvez donner des leçons de tenue de blog. Les miens vont très bien, merci… J’arrive à faire rigoler mes lecteurs en insultants les réacs…

  27. Grandpas,

    Il ne s’agit pas de ce blog là, raté.

    Vraiment cons…

  28. @ M. Jégou:
    Mon commentaire précédent était sur le mode amical. Vous ne semblez pas l’avoir compris. J’écris donc aussi mal que je lis.

  29. J’avais très bien compris et je vous ai d’ailleurs vaguement remercié. Ce qui ne vous a pas empêché de déformer mes propos et d’y sous entendre que j’étais con et borné. Sur un ton amical, c’est vrai…

    Mais l’habileté apparente dans le maniement de la langue ne doit pas tout excuser. Je peux vous traiter d’imbécile maintenant, c’est votre commentaire qui restera le plus injurieux.

    Bonne soirée, j’ai bistro, là…

    • Chers commentateurs, j’ai suivi votre discussion toute la journée et je me suis franchement fait profondément chié. D’abord le fait de partir bille en tête hors sujet pour agresser Nicolas à fait agir certains d’entre vous comme des trolls. Ensuite, le côté attaque en meute m’a toujours déplu dans les bagarres de rue comme dans les blogs. Enfin, l’esprit de sérieux manifesté globalement m’a fait penser à des membres de l’UMP ayant décidé de faire passer un quart d’heure guerre des boutons à un membre du PS. Heureusement que l’ami Fromage plus est venu alléger l’atmosphère.

      Je ne suis pas contre les engueulades et les invectives, mais de grâce un peu de style, de panache et d’humour, sinon on se lasse vite et on risque le catapultage.

      A mon bord, tous sont les bienvenus à conditions qu’ils aient envie de rigoler un peu. D’ailleurs comme disait Jeanne d’Arc, si vous ne m’avez pas cru, vous m’aurez cuit.

  30. Eh bien, bon bistro, mais évitez un peu la parano, quand même.

  31. Merci de ramener l’équipage à la déraison ! N’empêche, cette Jeanne, comme déconneuse on n’a pas fait mieux depuis.
    J’attends avec impatience vos prochaines recettes de cuisine!

  32. Amiral,

    Je suis un gentil garçon mais le monsieur Nicolas est insupportable, si l’on ne partage sa vison du monde, on a le droit à des bordées d’injures ,il rendrait Valgean presque sympathique.

    Jeanne disait aussi:  » Trop tôt vaut mieux que trop tard »

    A propos de sa crémation, elle était vraiment vierge car il n’ y avait pas de tirage.

    Promis , je recommencerais pas.

    Juste une dernière après j’ arrête : « Vraiment cons… » et toi mon tout encore un moment de vérité infantile.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s