De la nature captatrice et globalisante de l’islam

S’il y a bien une chose que j’ai apprise lors de mon long séjour dans le désert, à part faire un barbeuque à la Sud-Africaine, c’est que la civilisation islamique a une capacité inouïe à s’approprier tout ce qui lui semble bon et supérieur. De l’astrolabe, inventé par les grecs, à l’arithmétique, inventée par les indiens en passant par Abraham et Moïse, figures juives par excellence, et la médecine grecque et romaine tout serait en fait le fruit de l’islam.

C’est une chose qui m’avait frappé avec un gourdin à clous lors de ma visite du musée des arts islamique de Doha, je sais que j’en ai déjà parlé mais quand même, où j’ai pu voir une tombe sicilienne marquée d’une énorme croix considérée comme de « l’art islamique » parce qu’il y avait un peu d’arabe écrit dessus. C’est à peu près comme si je disais que j’ai écrit « l’écume des jours » parce qu’il y a des morceaux de mots dedans que j’utilise de temps en temps.

La dernière manifestation en date de cette lubie surréaliste et digne de l’enfant le plus machiavélique est le lobbying en marche aux Ztasunis pour faire reconnaitre qu’en gros la constitution ricaine ne serait rien d’autres qu’une émanation de la sharia.

Il faut quand même reconnaitre que c’est très fort. Si le christianisme à toujours pratiqué une dose de syncrétisme pour faire venir à lui les différents peuples, l’islam à une méthode très différente qui est de dire aux gens qu’ils sont déjà musulmans sans le savoir. Nous serions tous des Monsieur Jourdain musulman et, con de nous, nous ne l’avions pas réalisé.

Il faut faire aussi attention à ça qu’à un gaz inodore et mortel, car s’il est facile de se défendre contre l’épée, il l’est beaucoup moins contre des sables mouvants qui vous absorbent sans que vous vous en rendiez compte. Cela est d’autant plus vrai aujourd’hui que l’état nous a formaté pour que nous nous sentions comme faisant déjà partie d’un grand tout englobant comme un utérus et qu’il a, par là-même, aboli la différenciation « moi, non-moi ». Nous sommes donc comme un koala sortant de la poche de sa mère tombant au pied d’un aborigène et essayant de le téter pendant que ce dernier l’emmène à son village pour y préparer sa fameuse soupe au bébé marsupial.

About these ads

24 réponses à “De la nature captatrice et globalisante de l’islam

  1. "civilisation islamique" oxymore quand tu nous tiens…………
    le reste me parait clair AMHA

  2. Je me demande même si l’Islam n’empêche pas de monter la mayonnaise! Sinon, qui?

  3. Ce sont les musulmans qui ont inventé la mayonnaise.
    Comme tout le reste.
    Inchallah!

  4. Incroyable explication de ce qu’est en vérité l’Islam, simple et en si peu de mots. Ca devrait figurer au dictionnaire.

    Ah oui mais le dictionnaire c’est le coran, suis-je bête.

  5. Attention à ce que vous dites Léon !

  6. Un petit rappel cependant.
    Lors de l’établissemnt du christianisme en occident, nombre de théologiens ont voulu démontrer que les philosophes païens de l’antiquité grecque et romaine étaient en réalité des chrétiens sans le savoir….

  7. houla moi dans le genre je suis tombé sur un site qui explique que les noirs sont à l’origine de toutes civilisation: Grec, Égyptienne, Norvégienne, Celte, Teutone… Et la dessus j’y ai même appris que Du Guesclin était noir…C"est pour vous dire…

  8. Léon | 18 avril 2012 à 11 h 19 min |
    Je me demande même si l’Islam n’empêche pas de monter la mayonnaise! Sinon, qui?

    =

    les Roms !!!!

    non…. pas sur la tête !!!

  9. Observation très judicieuse, Amiral.

    Cela relève non seulement de la pratique, mais aussi du dogme musulmans.

    C’est le même piège que nous tendent les musulmans "modérés" et "sympathiques" quand ils prétendent se faire les champions des "valeurs républicaines"… à la sauce islamique. Il s’agit en réalité, non pas de défendre l’identité française, mais de la subvertir et de la parasiter pour mieux la soumettre à l’islam.

    Le rappeur Abd-al-Malik est très représentatif de se courant.

  10. "non pas de défendre l’identité française"
    Moi je m’en fous, je ne sais pas ce que c’est que l’identité française, mais si par hasard c’était la même chose que ce que vous représentez, alors, oui, autant la faire évoluer, et nous n’aurons pas besoin de l’Islam.

  11. En somme, Léon, vous vous foutez de l’identité française, mais vous la préférez non française.

    Votre prétendue indifférence me semble légèrement hypocrite.

  12. Vous comprenez ce que vous voulez Marchenoir, quelle importance.
    Je disais simplement, puisque vous avez besoin que l’on vous explicite les choses, que si l’identité française à laquelle vous semblez tenir se définissait à votre image, raciste, ségrégationniste et bolcho libérale, je n’en voudrais pour rien au monde.

  13. "Je n’en voudrais pour rien au monde."

    On ne vous demande pas votre avis. D’ailleurs, l’opinion de quelqu’un qui est capable d’écrire des sottises du calibre de "bolcho-libéral" ne mérite pas vraiment le qualificatif d’avis.

    De bruit de fond, à la rigueur…

  14. L’identité française, Léon, c’est assez simple au premier abord, puis c’est plein de nuances.

    Nous sommes un peuple blanc, européen, de culture gréco-latine et de religion chrétienne, quelle que soit notre région d’origine, nous avons une langue commune qui se trouve être le français. C’est assez simple. Ça va jusque là ?

    Pour les nuances et bien, comme beaucoup de français, je suis d’abord attaché à ce qui m’est familier, ma région, la langue que parlent mes proches. Je suis donc auvergnat avant d’être français, ce qui ne m’empêche pas d’aimer la France. Entendons-nous bien, quand je parle d’aimer la France, je ne parle pas de la république, je parle de ses paysages, de ses terroirs, de ses traditions, de ses cultures, qui forment une polyphonie harmonieuse.

    Rien à voir avec ce bordel métissé qu’on essaie de nous fourguer en osant par dessus le marché oser prétendre que notre salut se trouve chez les barbares musulmans, tribaux et polygames.

  15. "D’ailleurs, l’opinion de quelqu’un qui est capable d’écrire des sottises du calibre de “bolcho-libéral” ne mérite pas vraiment le qualificatif d’avis."

    J’avoue qu’elle est gratinée celle-là. Bolcho-libéral, jamais entendu parler a contrario des naz-bol qui eux existent bel et bien. Les extrêmes finissant par se rejoindre, c’était fatal. D’autant que ce qui dérangeait adolf chez les cocos ce n’était pas leur marxisme, il y adhérait pour partie, mais de son propre aveu, le fait que les bolcheviques étaient enjuivés.

  16. Des nuances, Koltchak, mais pas beaucoup de complexité à mon avis.
    Elle est taillée à la serpe votre identité.

  17. il y a peu j’ai lu un article comme quoi selon un intellectuel iranien, Leonard de Vinci était musulman …

    http://www.bivouac-id.com/billets/iran-leonard-de-vinci-etait-musulman-selon-un-biographe-iranien/

  18. Ah la fameuse scie de la complexité. Ce qui est beau est généralement simple et naturel.
    Quant à mon identité, elle est simple. Je suis un français de souche qui ne compte aucun étranger dans son arbre généalogique, dont le patronyme vient du gaulois.
    Les gens comme vous ne comprendront jamais l’importance de la transmission, de la race (au sens usité au XVIIIème – siècle, pas arrondissement). Vous me faites penser à ces tomates hollandaises (comme quoi on y revient) cultivées hydroponiquement : l’apparence est correcte mais ça n’a aucun goût et c’est génétiquement frelaté.

  19. Je rajouterai que dans l’identité française, on peut également inclure sa cuisine et son vin…

    Un français qui ne mangerait pas charcuterie, pas de fromage et ne boirait pas de vin, ne saurait être tout à fait Français…

    Ce qui signifie qu’un noir/arabe/asiatique qui boit et mange français et en plus apprécie cela, est probablement plus "français" que les simples porteurs de passeport…

  20. Evidement, je simplifie et je schématise…

  21. Saviez-vous que Marine Le Pen sort en burqa pour aller faire ses courses à Montfermeil?

  22. Excellent billet (comme toujours, ou presque), qui me rappelle que j’avais lu quelque part une "déclaration universelle islamique des droits de l’homme"… Qui était la DDH, mais en précisant à chaque article "quand c’est autorisé et dans les conditions fixées par la sharia’a et le coran" (en gros).
    Et ils disaient donc que la déclaration universelle était donc issue de l’islam… pft !

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s