Archives mensuelles : juin 2008

Ma théorie du complot a moi

Je sais que c’est un vieux post qui était deja sur mes 2 blogs précédents mais je ne m’en lasse pas…

Comme pour les Illuminatis, sur lesquels je posterais plus tard, et autres inventions favorisées par la paranoïa généralisée qui est apparue sur la toile, je veux moi aussi apporter ma pierre à l’édifice et inventer de toutes pièces ma théorie du complot personnelle…

Je pense que la criminalité a été inventée et est nourrie par les serruriers! Il suffit de réfléchir 2 secondes à qui profite réellement le crime. Avant (c’était toujours mieux avant) les gens vaquaient à leurs occupations en laissant leurs portes ouvertes à tous les vents parce qu’ils n’avaient pas peur des criminels. Puis les serruriers sont apparus. Ces infâmes personnages qui sont des capitalistes assoiffés de profits. Et pour que les gens se munissent de serrures ils ont créé les cambriolages, vols de charrettes (de voitures et de motos maintenant)… Et pour être sur que le bon peuple qui ne se doute de rien doive racheter des serrures, ils font exprès de nous fournir des serrures que les voleurs (victimes de la conspiration de serrurier et de la société en général) peuvent forcer, ce qui nous oblige à toujours acheter plus de serrures, plus chères et soit-disant plus sures, tout en nous maintenant dans la peur de l’autre et en favorisant par là même la Lepenisation des esprits!

Les faits sont accablants, alors moi je dis sus aux serruriers! Et puis la meilleure preuve de cela est encore que l’horrible Louis XVI aimait bien les serrures…

Al Gore ce heros!

Quand je suis confronte a un gauchiste je me demande toujours s’il est malfaisant, fou, ou tout simplement completement idiot.

Al Gore je sais qu’il n’est qu’un malfaisant cynique et ca, c’est toujours rassurant car ils sont les seuls avec qui on peut discuter (jusqu’a ce qu’ils finissent par croire a leur propre mensonges, la il n’y a pas d’autre choix que de leur offrir une mort digne… ).

Pourquoi je dis une chose pareille? Ben deja parce sa maison consomme la meme quantite d’energie en une journee qu’un petit pays africain en un an, et je ne parle meme pas de tout le fric qu’il ramasse en racontant ses salades.

Tout ca pour dire que pour un sale type comme moi, Al Gore est vraiment un modele!

le communisme est une maladie mentale

En effet, le communisme correspond à une peur de l’autre, une peur que l’autre soit meilleur que soi, donc il faut nier ses qualités (celles de l’autre qui le rendent superieur) sinon on risque d’être moins bon et c’est cela que les coco ne supportent pas. Cela tient à la fois de l’immaturité et du complexe d’infériorité. On le voit bien dans la volonté des cocos de supprimer toutes différences entre les hommes et même entre les peuples. Cette hystérie de l’égalité en est la meilleure preuve. Le fait qu’ils se posent toujours aussi en protecteur du faible. Comme si les forts étaient un danger pour la société alors que ce sont eux qui permettent à la société de vivre en la nourrissant et en la protégeant. De plus cette conclusion permet de beaucoup mieux comprendre l’appel du grand Jean Paul II aux Polonais, le fameux “n’ayez pas peur”…

Et je ne suis pas le seul a le dire.

Paranoia et reacosphere

En reaction a ceci on voit fleurir des posts au sein de la reacosphere qui craignent pour notre anonymat.

Selon moi cette attitude est parfaitement saine mais aussi totalement inutile. Croyez vous vraiment que des blogs lu par des centaines voir des milliers de lecteurs tous les jours ne sont pas deja fiches? Croyez vous sincerement qu’en pronant un pseudo on est a l’abri des RG?

La France a une longue tradition du fichage des reactionnaires. Pour ma part je suis d’accord nous devons mieux nous organiser, mais il est tres clair que s’ils veulent nous attraper ils y arriveront sans grand mal. C’est aussi le jeu. On ne peut pas passer son temps a jeter des cailloux dans la mare saumatre de la republique sans remuer la merde qu’il y a au fond.

En tous cas, vu mes activites politiques passees, le fait que je tiens un blog depuis des annees, et mes diverses rencontres avec les forces de l’ordre, moi je sais que j’ai depuis longtemps deja un joli fichier.

Le Grand Charles est Mort, vive Pigasus!

Bon ben voila, tout est dans le titre.

Marche des fiertes

Je tiens a remercier l’inter-LGBT, deja parce que c’est un nom qui fleure bon le communisme d’antan et que ca, ca manque toujours, et ensuite parce qu’ils nous livrent un veritable petit bijou de novlangue.

Analysons ca vite fait. Alors marche on voit bien ce que c’est. La marche c’est la promenade tranquille, pas comme un defile, vocable syndicaliste, ou une parade, vocable militaire. Donc des le premier mot on vise l’endormissement. Ensuite des fiertes. Et la c’est tres fort. De quelles fiertes on parle? Ben de toutes les fiertes bien sur. Comme celle par exemple d’etre un gros raciste homophobe? Ah ben non parce que la y’a pas de quoi etre fier mon bon monsieur. Et je peux etre fier d’etre hetero? Non plus, etre hetero est soit le signe d’un besoin nevrotique de conformite (vous seriez pas un peu folle refoulee par hasard?) soit le signe que vous n’etes qu’un gros beauf.

Et voila comment en 2 coups de cuillere a pot on phagocyte une nouvelle partie de la langue, reduisant de nouveau le champ semantique de l’ensemble de la population. Du beau boulot vraiment.

Equal opportunity hater

Ceci est une note a destination de la HALDE et differents trolls.

Que ce soit bien clair, je ne suis pas raciste, je ne suis pas integriste je cherche juste a vivre tranquillement le plus isole des imbeciles possible.

Selon moi, quelle que soit l’origine, il y a de forte chance de tomber sur des cretins. Je ne discrimine pas dans mon mepris ne vous inquietez pas, y’en a pour tout le monde. Mais la grosse difference entre eux et moi, c’est que moi je me contrefous royalement de ce qu’ils pensent du moment qu’ils ne viennent pas m’esquinter le temperament avec leurs idees a la noix alors qu’eux veulent m’empecher de penser ce que je pense de toutes leurs forces.

Dieudonne (encore) condamne

Alors que ce soit bien clair, je n’apprecie pas vraiment (ou vraiment pas, c’est selon) le bonhomme. Je pense que lui et moi ne sommes d’accord sur a peu pres rien. Mais je maintiens que la criminalisation du langage est ce qui peut arriver de pire. En supprimant la liberte d’expression, on supprime la liberte de penser ou meme de ressentir. C’est une entreprise totalitaire visant au control des esprits. Alors je vous passe les aneries voltairienne (qui pour le coup aurait sans doute ete d’accord avec Dieudo sur bien des points). Il n’est pas question que je meurs pour ses aneries, mais ce que je vois c’est qu’a chaque fois que Dieudonne est condamne, c’est un peu moins d’espace pour que j’ouvre ma grande gueule, et ca je le refuse.

Vive Norman Arbuthnot

Pour continuer dans la serie de mes personnages de fiction preferes parce que ce sont d’odieux reacs.

Norman Arbuthnot (joue par l’excellent Ron Perlman) est un personnage de l’ultime souper, un de mes films favoris malgre l’avis de tous les grincheux qui trouvent que c’est une grosse daube. Il symbolise le mal que les jeunes etudiants de gauche et idealistes veulent eradiquer par des moyens un peu expeditifs. Norman est poli, argumente magnifiquement, aime les gros cigares et sait reconnaitre un mauvais vin. Bref, il a tout pour plaire, sauf peut etre qu’il ne porte pas de moustache mais personne n’est parfait…

Moi je l’aime Norman pour des phrases comme celle-la: « I’m the first to admit we took this country from the indians but what were they doing with it anyway; shooting off bows and arrows and using seashells for money. »

Ou celle-la: « File this under amazing stories, my friends. It seems that the National Organization for Women, otherwise known as NOW, otherwise known as lesbians fond of plaid, have chosen, once again, to take issue with yours truly. These angry feminists, and I say angry feminists like there’s some other kind…. »

Ou encore celle-la: « This was in the paper today. They want to do another gay pride parade. Do you think that a bunch of gays and lesbians strutting through town constitutes a parade? Does anybody remember what it was like when we were kids and had parades that meant something, that were about real, wonderfully festive events, with people dressed in inventive costumes, like kings and queens. Now that I think about it, that does sound a little like a gay pride march. »

Il y a tout la dedans, le bon sens, l’humour tout.

Sinon il faut bien reconnaitre que la plupart des invites des jeunes etudiants de gauche et idealistes (y’en a meme une qui dit a un moment: « We’re liberals. We do the right thing. ») sont assez enormes.

Bref je vous recommande l’ultime souper, ne serait-de que pour Norman Arbuthnot.

Biterie et melanophobie

Parlons un peu du langage.

Je sais bien que c’est un theme deja aborde par quasiment tout le monde mais je tiens a y apporter ma touche personnelle. On ne sait jamais, c’est comme au golf, on peut vous repeter le meme truc 1000 fois sans effet, et tout d’un coup quelqu’un vous dit la meme chose de maniere un peu differente et tac, le declic. Oui, en plus du rugby j’aime le golf, ca permet de se promener dans de jolis endroit en fumant de gros cigares et en buvant n’importe quoi qui rentre dans une flasque. Mais une fois encore je m’egare… Mais pas tant que ca. Je vais filer l’image du golf.

Aujourd’hui, il suffit d’allumer sa tele ou sa radio pour se rendre compte de l’etendue des degats. Les gens ont de moins en moins de vocabulaire et ils maitrisent fort mal le peu de mots qu’il leur reste. Ceci est du certes a leur manque d’effort mais aussi au rabachage constant de journaleux qui emploient sans vergogne un mot pour un autre. Ainsi un jeune, n’est plus un jeune mais une chance pour la france. Un pillage devient un affrontement entre les jeunes et les force de l’ordre.

Quand on ajoute a cela les neologismes ideologiques (j’aime trop ca) comme biterie utilise par les feministes a la place de connerie ou melanophobie (mon favori), fer de lance des petits gars de la tribu K, et ben les gens ne savent plus a quel mot se vouer.

Alors vous allez me dire que ce n’est pas bien grave. On sait tous que le mot est l’outil par lequel la pensee peut se developper et que de toutes facons, la plupart des gens n’ont pas les capacites necessaires a la pensee abstraite. Alors je vous reponds certes, je suis d’accord mais le probleme va bien plus loin. Notre monde tout mou et pacifiste repose sur la croyance en la communication. Si on parle, y’aura pas besoin de se battre. Or, ca presuppose qu’on puisse parler… Si on ne manie que les rudiments de la langue, les negociations se passent toujours moins bien.

Mais c’est encore plus grave que ca. En effet, les mots servent la pensee mais aussi les emotions. Moins on a de mots et moins on a d’emotions complexes. On finit en etant soit dans le kif, soit dans le venere quoi. Pour en revenir au golf, c’est comme si on jouait avec un seul club. Alors c’est vrai qu’on peut faire toute une palette de coup avec un club, mais sur 18 trous, c’est limite et ennuyeux.

En gros, moi ca me fait marrer. Depuis des annees on acculture les enfants, leur refusant le seul vrai moyen de sublimer leurs pulsions en les exprimant et en mettant des mots dessus, et apres on s’etonne que ca pete de plus en plus fort… Je peux vous faire une confidence? C’est pas pres de s’arranger.