Archives quotidiennes : 11 juillet 2008

Front populaire et pollution

En ces temps de départs en vacances et alors que les imbéciles crient encore au réchauffement climatique et tout ça, j’imagine, navré, la transhumance des congés payés…

Pendant des milliers d’années, les hommes ne bougeaient pas trop, occupés qu’ils étaient à de nobles et hautes taches et voila que Blum et sa clique arrivent et foutent tout en l’air en mettant en place les congés payés. C’est tout à fait révoltant. Cette décision a signé l’arrêt de mort de la propreté de la nature française. A partir de 36, des tas de chairs vulgaires allaient arpenter nos routes et chemins dans tous les sens, laissant au passage les reliquats de leurs repas répugnants, sac en plastique et reste de sandwichs dont un chien affamé ne voudrait pas.

Puis las de la campagne ils sont allés tremper leurs corps tristes dans la mer suivis par un sillon de crème solaire rendant les poissons aveugles et impuissants.

Enfin, ils se sont attaqué à la montagne ou les corps encore chauds des marmottes genocidées témoignent de leur activité ignoble.

Mais à la limite, que le front populaire soit responsable de la pollution à une si grande échelle n’est pas si grave par rapport à ce que cela a couté à la liberté. En envoyant ces troupes panurgesques aux 4 coins de la France, il a fallu aussi les faire suivre et les encadrer au cas ou le petit Marcel se foulerait le gros orteil. résultat, plus un endroit en France où on peut lutiner la fille du fermier tranquillement sans se faire coffrer pour attentat à la pudeur. Pas étonnant que la démographie se soit mise à diminuer après ça.

Voila l’idole aux pieds de laquelle se prosterne nos dirigeants.