Crudivorisme

Je hais la mode en général et je hais les modes alimentaires en particulier…

Le nouveau truc à la mode en matière alimentaire qui nous vient de je ne sais où est le crudivorisme. En gros tout manger cru quoi… Je ne rigole pas. Et bien entendu c’est accompagné de la propagande habituelle du type: c’est tellement plus sain. Manger que des graines et vous mourrez en bonne santé à 2800 ans et autres balivernes abracadabrantesques.

Alors pour tous les glands qui vont inévitablement finir ici en cherchant crudivorisme sur un moteur de recherche quelconque je voudrais rappeler ceci: L’homme s’est développé grâce au feu. La cuisson de la nourriture la rend plus digeste (et tue la plupart des saloperies contenues dans les aliments). Par conséquent on ne passe plus la moitié de la journée à chercher de la bouffe à très faibles apports caloriques et l’autre moitié sur le dos, le ventre comme un ballon, à la digérer… La cuisson des aliments a permis à notre cerveau de croître, nous donnant la pensée abstraite et la capacité d’inventer la kalachnikov qui a encore réduit le temps passé à chercher de la nourriture.

Et puis suffit de voir la tronche des végétariens et autres crudivores. On ne peut pas dire qu’ils pètent la santé… Ils sont tout gris et tout mou. Remarque, comme ça ils volent mieux quand on les met dans mes catapultes ce qui ne les dérange pas vu que leur régime alimentaire leur donne l’envie de crever d’ennui.

Pour bien faire il faut ajouter à cela qu’à aucun moment dans l’histoire de l’humanité on a vécu aussi vieux et en aussi bonne santé.

Donc bon voila, les crudivores sont des andouilles.

Publicités

4 réponses à “Crudivorisme

  1. Est-ce qu’on peut mettre aussi les végétariens dans le même panier ? C’est la même salade avec eux…

  2. Ils sont dans le meme sac effectivement… Surtout leur besoin d’imposer leur « lifestyle » a tout le monde. Est-ce que je les force a manger de la bidoche moi? Surement pas! Ca m’en laisse plus.

  3. Au moins ils n’ont pas à choisir entre le porc, le mouton et le poisson.

  4. Rien de neuf dans le genre, voir les théories « instinctothérapeutiques » d’un Guy-Claude Burger, « apôtre du cru » comme on l’a surnommé.

    Ca déborde de l’assiette, ici:

    http://prevensectes.com/instinc.htm

    et là:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guy-Claude_Burger

    Allez, remettez-moi une tranche de bifteck…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s