Archives quotidiennes : 27 juillet 2008

Je suis un peu paume la…

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/07/27/01011-20080727FILWWW00025-la-mort-d-un-bebe-ne-a-la-maison.php

Donc je recapitule: On peut tuer un bebe expres en toute legalite tant qu’il est dans le ventre de la mere… Mais des qu’il en sort, si jamais on commet une erreur, ou si on manque d’argent, ou si on est tout simplement idiot et/ou bobo-hippy, la on risque gros… Interessant. Faudrait rattacher ca au fait que les bonnes femmes se gavent de contraceptifs ou avortent quand elles sont fertiles et pleurnichent quand elles essaient d’avoir un premier mome vers l’age de 35 ans… La c’est sur que dans ces conditions le petit Marcel doit etre plus que couve. Et ben, si on fait pas une generation d’encore-plus-debiles (r) avec ca…

Je hais la mode

Non, vraiment je hais la mode.

D’abord parce que les modeux représentent le degré zéro de tout. Quelqu’un pour qui la mode est l’alpha et l’omega devrait être abattu comme une vache folle.

Ils représentent le degré zéro de tout parce que la mode est éphémère, par conséquent essayer d’analyser, de prévoir et de faire passer pour de l’art ce qui est l’équivalent de la marée (même pas d’équinoxe) pourrait être drôle si c’était un sketch des Monty Pythons, mais quand c’est le but d’une vie c’est plus que navrant.

Je hais la mode parce que ça ne dure pas, parce que c’est une course à l’échalote entre invertis qui détestent les femmes et qui veulent qu’elles soient le plus maigre possible pour qu’elles ressemblent à des garçonnets et que les hommes, eux, ressemblent a des fantasmes du type: « et toi mon enfant, aimes tu les films de gladiateurs? »

Je hais la mode parce que c’est vulgaire et mensonger de faire croire à un prolo qu’il ressemblera à Cary Grant s’il porte les bonnes fripes.

Je hais la mode parce qu’elle est le symbole du besoin d’appartenance à un groupe de la masse et qu’il n’y a rien qui ne m’horripile plus que le besoin de se reconnaître dans une tribu.

Je hais la mode parce qu’elle permet à des imbéciles prétentieux de donner des leçons à la terre entière et que la terre entière les suit.

Bref, personne ne pourra me forcer à troquer mes docksides/jean/chemise (pas fun les chemises genre unie ou si jamais je me lâche à rayures) contre des saloperies de mocassins dior ou baskets quelconques/pantacourt en plastique/t-shirt en V jusqu’au nombril.