Archives quotidiennes : 13 août 2008

Toi aussi sois a la mode, porte une swastika!

Apparemment tout le monde s’excite parce qu’un magazin parisien vendait des t-shirts soit assez clairement antisemites, soit d’un humour particulierement noir. Bon. Bien entendu, l’antisemitisme etant plus vendeur que l’humour pour les journalistes, on est parti sur l’idee de l’antisemitisme et le proprietaire et la vendeuse du dit magazin sont d’ores et deja places en garde a vue, la police aidee par des citoyens plein de zele fait bien son travail…

Moi ce que je ne comprends pas c’est pourquoi c’est le branle bas de combat pour quelques t-shirts au gout douteux (et oui je leur laisse le benefice du doute, c’est mon cote avocat) alors que toutes les petasses et tous les petits branlos du monde arborent des keffiehs, symbole clairement antisemites s’il en est? Comment s’outrer de l’un tout en considerant l’autre comme normal?

Ca doit encore etre un truc de mode que je ne comprend pas

Viva la corrida!

Bien que de Paris depuis des temps immemoriaux, j’adore la corrida (en particulier a cheval, mais d’apres les puristes que j’emmerde d’ailleurs, c’est moins bien que celle a pied).

Je trouve que c’est un magnifique spectacle de courage, de grace et de pantalons extremement serres. Et puis c’est toujours rigolo quand le toreador se fait encorner.

Et puis en plus, je n’ai vraiment aucune envie d’etre du cote des anti-corrida. Tous ces pisse-froids ne sont qu’une bande de totalitaires en puissance. Tous du cote du bon et du bien. Ils sont de la race de ceux qui veulent m’empecher de fumer et de manger de la charcutaille pour que je meure deprime mais en bonne sante. De la race de ceux qui veulent me forcer a baiser sans joie mais avec capote, parce que l’abstinence c’est pas bien mais que si on fait l’amour, faut que ce soit comme prendre un bain de pieds avec des chaussettes.

Je les conchie, je mangerais ce que je veux en regardant un taureau combattre vaillament et mourir en heros. C’est quand meme une plus belle mort pour un animal que d’etre depece encore vivant comme ca se passe dans de nombreux abattoires.

Et puis un art qui a inspire Goya, Bizet, Picasso, comme le fait remarquer Marc Cohen, et Hemingway, comme je le fait remarquer moi est quand meme plus bandant que ce que nous propose tous les protecteurs des animaux, qui ne sont pas vraiment sympas avec nous non plus.

Pour feter ca, une petite recette:

Rognons blancs ou animelles à la ravigote

 

 

Préparation : 25 minutes. Cuisson : 2 heures. Difficulté : Facile. Coût : Bon marché


Les rognons blancs sont en fait les testicules des animaux. Le nom plus poétique est les animelles….

INGREDIENTS

Pour 4 personne(s)

– 800 gr d’animelles ou rogons blanc de taureau

– Gros sel de mer

– 30 gr de beurre

 

Pour la sauce ravigote :

Vinaigrette :

– 2 cuillères à soupe de vinaigre de Xérez

– 6 cuillères à soupe d’une bonne huile d’olive

– 1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne

– Sel et poivre du moulin

 

Garniture ravigote :

– 3 cuillères à soupe d’herbes fraîches hachées

– 2 cuillères à soupes de câpres hachées

– 2 petits oignons nouveaux hachés finement…

 

PREPARATION

 

– Tremper les rognons blancs dans de l’eau froide pendant 2 heures environ pour bien les dégorger.

– Les égoutter et les mettre dans une casserole. Les couvrir d’eau froide et porter à ébulition pendant quelques minutes.

– Refroidir les rognons à l’eau froide et oter la peau blanche.

– Mettre au frais en les pressant légèrement.

– Détailles les rognons en escalopes de 2 cm d’épaisseur et les passer à la poêle au beurre. Assaisonner les rognons et les disposer dans les assiettes de service.

– Napper les rognons chauds d’un peu de sauce ravigotte tiède…

 

Pour la sauce ravigote :

– Réaliser la vinaigrette et ajouter les 3 garnitures hachées…Servir légèrementr tiède…

Trouvee ici.