Ca va et ca vient dans le camp de travail

Pour ceux qui l’auraient oublie pendant leurs vacances, moi je suis toujours dans mon camp de travail cerne par des indiens a l’hygiene plus que douteuse.

Ce qui est etrange quand on vit dans un camp c’est la vitesse a laquelle on noue des amities. Personne ne sait pour combien de temps il est la. Des gens arrivent et partent toutes les semaines ce qui donne une certaine urgence aux relations humaines… Ce qui n’est pas pour me deplaire. On se fait des amis et des ennemis au pas de charge, les visages valsent, les bieres sont bues et au final on se retrouve avec une espece de spleen des plus agreable car on sait que comme tout ici, au milieu du sable, rien ne dure…

7 réponses à “Ca va et ca vient dans le camp de travail

  1. « Rien ne dure pour toujours, sauf ce qui traine derrière le frigo » (proverbe walpin)

  2. Camp de travail, camp de travail… apparemment cher Maréchal vous êtes du bon côté de la barrière.

  3. Tu vas écrire un bouquin sur ton expérience ?

  4. un peu comme la vie normale mais en accéléré et sans l’hypocrisie qui va avec …

  5. @ Wilo, les walpins ont des frigo?

    @ Paul, certes, mais je vis quand meme dedans.

    @ Skandal, ca pourrait etre rigolo.

    @ Conservateur, c’est assez vrai.

  6. Au fait , sans indiscretions , où se situe ton « camp de travail » ?

  7. dans le golfe persique Fred.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s