Les cavaliers de l’apocalypse sonnent a sa porte et il monte le son de sa tele (II)

Au bout d’un temps infini, la pluie de coups cessa. Il ouvrit les yeux, a moitié aveuglé par le sang qui coulait de son arcade sourcilière droite qui avait explosée a la suite d’un des nombreux impacts dont sa tete avait été la cible. Devant lui se tenait un homme assez grand, vetu d’une espece de robe blanche, arborant une longue barbe d’un noir luisant et coiffé d’un de ces petits bonnets dont il ne connaissait pas le nom.

 

« – Dis donc espece de youtre, pourquoi est-ce que tu es venu ici ? 

         Monsieur, je ne suis pas juif… je me suis perdu et je voulais juste demander mon chemin. »

 

Suite a ce court dialogue il sentit qu’on l’attrapait par le col et il fut jeté dans le coffre d’une bagnole. Il était dans une obscurité absolue et ca sentait la pisse. A ce moment la, la scene des affranchis dans laquelle un type se fait larder de coups de couteau dans un coffre de voiture lui revint a l’esprit. Il était persuadé qu’il allait mourir et finir enterré sans cérémonie dans une foret de la région parisienne.

 

Apres environ une demi-heure le véhicule s’arreta, le coffre s’ouvrit, il sentit qu’on le saisissait de nouveau. Il n’avait plus la force de se debattre. Toute capacité de rebellion l’avait abandonné. Il avait honte. Il s’était toujours cru bien plus courageux que cela. Mais le coup de couteau ne vint jamais. A la place il fut projeté sur la chaussée et la voiture parti en trombe. Il se retrouvait au milieu d’un quartier qu’il ne connaissait pas, en sang… Toutes les molécules de son corps hurlant de douleur.

 

La rue était deserte. Jamais de sa vie il ne s’était senti aussi seul. Puis il se rendit compte qu’il s’était pissé dessus de peur et il se mit a sangloter…

 

La premiere partie est ici

De nouveau, veuillez avoir l’obligeance de me pardonner mais les claviers qwerty ne sont pas les amis de l’orthographe francaise…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14 réponses à “Les cavaliers de l’apocalypse sonnent a sa porte et il monte le son de sa tele (II)

  1. Là, ça commence à devenir vraiment spannend.

  2. spannend? C’est du suisse?

  3. donc ca veut dire passionnant… Vous etes trop gentil Daniel.

  4. putain c’est chaud (désolée mais ça m’a échappé). j’aime bien ton style car il est sans artifice. j’ai trop envie de lire la suite.

  5. C’est tres gentil… merci beaucoup. En fait tout le texte me sert essentiellement de pretexte a utiliser ce titre de la plus pure inspiration Bukowskienne… Je reste un scribouillard (et c’est dit sans fausse modestie) mais je suis content que ca te plaise.

  6. Spannend = passionnant, en « bon » allemand – c’est exact.
    J’ai hâte de lire la suisse, pardon: la suite.

  7. Tu vas me détester, mais…

    – moitié
    – à la suite
    – vêtu
    – espèce
    – espèce
    – Suite à ce court dialogue, il sentit… (à et la virgule)
    – jeté
    – obscurité
    – ça
    – à ce moment-là, la scène…
    – à l’esprit
    – persuadé
    – enterré
    – cérémonie
    – forêt
    – région
    – Après une demi-heure, le véhicule s’arrêta…
    – débattre
    – capacité
    – rébellion
    – abandonné
    – à la place, il fut projeté
    – chaussée
    – partit
    – molécules
    – déserte
    – pissé
    – à sangloter

    Voilà, dans l’ordre d’apparition… ne t’inquiètes pas, tout le monde fait des fautes.

  8. @ Paracelse, non non je ne te deteste pas. Comme tu l’as peut etre deja remarque, je ne mets jamais d’accents, pas par choix mais parce que je suis sur un clavier qwerty… Ca me navre, je sais que ca rend la lecture penible mais c’est comme ca. Et puis apres je fais aussi des fautes autres mais ca je peux les corriger.

  9. Dans ce cas-là, tape sous Word et copie-colle.

  10. avec un word anglais ca ne sert pas a grand chose… Mais il faut que je verifie que je n’ai pas acces a la version francaise.

  11. le titre est énorme effectivement. à propos de ton style d’écriture, c’est vraiment ce que je préfère : j’aimerais écrire comme ça, plus dépouillé.
    le style brut de toute façon, il va avec l’histoire. on attend carrément la suite. on espère qu’il va leur péter la gueule.
    ps : mon histoire relou qui dure depuis le mois de mars touchant bientôt à sa fin, possible que je fasse un truc un peu plus dynamique et insolent. en revanche, je ne pourrai rien faire contre mon style emphatique.

  12. merci merci.
    Moi je l’aime bien ton histoire.

  13. Si à chaque fois, tes textes ne sont pas très longs comme celui-ci, envoie-le sur mon mail et préviens-moi dans les commentaires du CGB. Je te le renverrai corrigé.

  14. ca flanque les choquottes …

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s