Archives quotidiennes : 17 septembre 2008

Que faire de l’Afrique?

Cet article (update au 07/07/11: l’article de l’Independent irlandais par Kevin Myers n’est plus en ligne. Son titre était « l’Afrique ne donne rien à personne à part le sida ») m’a plongé dans un océan de perplexité. Comme je l’ai déjà exprimé dans ces pages je ne suis pas vraiment un partisan de la décroissance et encore moins un malthusianiste. Cependant je pense aussi que nous ne sommes plus en état de secourir tous les miséreux du monde et qu’il serait bon qu’on arrête de se tirer des balles dans les pieds à tout bout de champ.

Il y a 90% de chances que le petit somalien sauvé de la famine par nos dons il y a 15 ou 20 ans est aujourd’hui un islamiste arrièré qui se promène avec une kalashnikov en bandoulière et est un prédateur sexuel exciseur de femmes. Dans ces conditions, est-ce que ça valait vraiment le coup de le sauver? Je veux dire logiquement, prosaïquement, est-ce que ce type vaut le pognon qu’on lui a envoyé? Il est sur que non.

La population de la corne de l’Afrique a doublé en 25 ans grâce à notre gentillesse. Le résultat est une catastrophe à tous les niveaux, politique, écologique, économique, humanitaire et ainsi de suite. Ce continent est majoritairement composé de jeunes hyperactifs qui ne survivent que grâce à nos subsides. Incapables de s’organiser de façon rationnelle, ils vivent des vies de sauvages ou tentent leur chance chez nous ou ils apportent leur « bagage culturel ».

Sans l’aide de l’occident tous ces gouvernements de voyous se seraient effondrés d’eux-mêmes il y a bien longtemps.

Alors je ne sais pas. D’un côté, laisser mourir des enfants n’est pas exactement funkie. D’un autre côté les laisser grandir pour devenir une bande de barbares nous détestant ne me semble pas terrible non plus… Au moins avant la malaria en liquidait pas mal mais Bill Gates a décidé d’en débarrasser ce continent à la noix, alors y’a toujours le sida mais c’est quand même moins efficace.

Franchement je ne sais pas, mais si j’écoute mon instinct on ferait mieux de sortir et d’éteindre la lumière.

Signe des temps

Les habitants de Ventoux, pres de Metz, ne veulent plus etres appeles les vandales… Ils viennent de voter pour maintenant se nommer vantousiens… Au dela de la laideur meme de leur nouvelle appellation d’origine controlee on ne peut que se desoler de ce signe lamentable de la culture effeminee qui prend le pas sur l’occident. En effet, les vandals etaient certes des sauvages mais ils etaient avant tout des guerriers de tres haut niveau qui ont ete capable de mettre Rome a sac en 455 de notre ere. Les gens de cette modeste bourgade ne veulent plus etres compares a ces glorieux combattants. C’est assez navrant, il faut bien le reconnaitre. Surtout que le maire en tire une certaine fierte puisque selon lui « cela a cree un vrai debat et un veritable exercice de democratie participative dans la communaute ».

Et bien je leur pisse a la raie a ces cons la. Je suis sur que si on leur avait propose ils auraient vote pour s’appeler « les habitants du village ou on cueille des fleurs et ou on est contre le cancer, la guerre et le sida ».