Réacodiner

Hier soir j’ai eu le grand bonheur de rencontrer en vrai une dizaine de mes correlegionnaires complotistes et reacs. Ce fut vraiment un diner fort sympathique. Alors evidemment dans des grandes tables comme celle la on ne peut pas parler a tout le monde et je le regrette. J’aurais beaucoup aimé approffondir les choses avec Camille mais elle était accaparée par l’ami Blueberry que le concept de tête pressée a laissé assez dubitatif d’ailleurs. Pareil pour Albertine, le Major Tom et son ami américain de No Pasaran étaient en grande forme et ont discutés de l’interet de la messe en latin avec ma future. Le Voyageur du Liban écoutait le tout en faisant en sort a la terrine de canard. Le vin coulait a foison et ne m’a meme pas fait mal a la tête ce matin. Le lieu de rendez-vous restera secret. Il fait partie des rares endroits de Paris où on a l’impression heureuse que le temps s’est arrèté et qu’un bulldozer Costes ne risque pas de tout détruire a chaque instant.

C’était vraiment amusant de voir tous ces jeunes gens tous si différents, tous avec leurs style mais tous avec des valeurs communes. Certains plus chefs de guerre, d’autres plus intellectuels, en tous cas le tout me semble bien complémentaire.

Merci à tous.

Ps: Artemus et wilo sont tout gay de ne pas être venus.

49 réponses à “Réacodiner

  1. Remarquez, la tête pressée, j’ai eu du mal aussi. Il est bien triste que la soirée ait été aussi courte car je n’ai pas non plus eu le temps de causer avec tout le monde. D’aucun(e)s ont cependant déjà évoqué un second réacodîner dans les semaines à venir : j’attends la réédition avec impatience…

  2. Je peux déjà vous donner le l’endroit: Le Queen sur les Champs…Y’ une soirée LGBT superbe dans deux semaines. J’ai déjà réservé, tout est ok!

  3. c’était bien oui. mais un peu trop arrosé peut-être.
    que de la bouffe pour mecs, mais on va pas se plaindre.
    et on va se revoir, c’est d’une évidence …
    ps : la future, elle est :
    – charmante
    – belle
    – intelligente.

    qu’est-ce que c’est que ce hold up que tu nous as fait ?

  4. @ Camille, le prochain coup on la tentera plus longue vous avez raison.

    @ Major, peut etre que comme ça Artmus et wilo viendront

    @ Albertine, de mon coté de la table on a été très raisonnable… Sinon oui le prochain coup n vous fera rentrer de la salade en douce. Pour ce qui est du hold-up, vous comprendrez quand vous me connaitrez mieux. Je suis irrésistible.

  5. Albertine :

    t’en fais pas, lundi on mangera des salades de filles et on boira de l’eau chaude avec des plantes dedans.

  6. En sortant, on est tombé sur le mec de vive les chauves: un ami de la mère de Ben Ramox, the King of the Botox! Qu’est-ce qu’on a rigolé!

    De la bouffe pour mecs Albertine? Bon la prochaine fois on ira chez un traiteur japonais. Sinon je connais un parking de Quick sympa en bas de chez moi! A moins que nous nos donnions rendez-vous dans un relais d’aire d’autoroute: j’ai entendu dire que les stations B.P se lançaient dans une vaste promotion sur quelques produits bio!

    Les rillettes étaient excellente. Le pain parfaitement cuit et le vin passablement bon. Et puis des bonnes pommes de terre cuisinées au beurre comme ça, on en trouve nulle part ailleurs. Ah si…àla Brasserie du Trocadéro, mais le beurre est allégé et les patates dépourvues d’amidon…ce qui rend les petits bidon un peu moins ronds! Mais c’est mignon les p’tits bidons ronds! D’ailleurs un p’tit bidon rond valant deux p’tits Bidous Roux, on voit où tout cela mène.

    Non la prochaine fois on fait ça au Bout du Monde chez l’Amiral. Paris Brest en express! Et vive les calories!

  7. Le beurre allégé, ça ne rend pas du tout les bidons moins ronds… ça fait juste gober plus de cochonneries.

    Sur ce, je vais manger une tartine de beurre aux cristaux de gros sel.

  8. j’ai trop hâte de notre déjeuner de fille. j’ai trouvé ce que je t’apporte : de l’eau gazeuse.
    Vichy, si possible.

  9. Filez moi l’adresse de votre RV les filles! Je vais vous expédier des tripes et du bordeaux!

  10. Si Albertine veut des adresses qu’à cela ne tienne je connais aussi des crus d’eau minérale. Je ne saurais que lui recommander que l’eau de Chateldon, merveilleux petit village au confins du Bourbonnais dont la source appartenait à un président du conseil qui ne se séparait jamais de sa cravate noir et qui voulut faire l’Europe avant que cette idée ne soit à la mode.

  11. > j’attends la réédition avec impatience…

    et là je pourrais peut être me libérer, c’est-à-dire si mon thérapeute me laisse sortir

  12. bonjour
    je me posait une question, à savoir pourquoi vous gardez secret les lieux de réunions des réacs?vous craignez quoi?
    loin de moi l’idée de venir perdre mon temps à discuter avec vous.
    et je me demandais a quoi ressemble des échanges d’idées réac, je suppose que le débat ne doit pas avancer énormément vu votre amour pour le mot « avancer » .
    je me suis renseigné sur la véritable identité du peuple de la réacosphère, finalement ce sont des gens qui n’aiment pas l’évolution de notre monde, et qui se disent en retrait de tous et surtout des masses qu’ils jugent idiotes.
    ils s’imaginent refaire le monde en mieux évidement, car ses être auto proclamés supérieurs voudraient revenir en arrière pour que ce soit mieux….mais revenir à quelles époque, ça je n’ai pas réussi à comprendre, me disant que chaque époque est toujours précédée d’une autre surement mieux encore pour un réac’….j’avoue vraiment avoir du mal à vous cerner.voila pourquoi je viens vous enquiquiner.j’ai tout de même l’impression que les réacs sont des gens rarement heureux d’évoluer parmi les autres. un certain N.S dirait « le monde tu l’aime ou tu le quitte »…ce n’ai pas mon point de vu, je vous souhaite d’apprendre à vous adapter, si vous voulez donner un avenir au conservatisme.
    avec le recul je me rend compte que vous aimez quand même bien notre monde moderne avec ses moyens de communications, yen a des sites pour dire qu’il faut revenir en arrière.cela fait parti des nombreux paradoxes de notre genre humain, preuve de la jeunesse et de l’inexpérience de notre race.

  13. Les échanges entre réacs l’ami, c’est des filles à quatre pattes qui sirotent du rouge et qui éructe n’importe quoi en se gargarisant de cervelles entre les dents!

  14. hahaha, merci pour la réponse, me voila rassuré, moi qui pensait que vous vous prenez au sérieux.je comprend mieux pourquoi c’est secret.

  15. > Major :

    nan nan, merci, c’est gentil mais on en restera à l’eau gazeuse, on sera juste entre filles classes et intellectuelles, donc on n’éructera rien du tout.
    (mais si vous voulez nous envoyer du chocolat noir à l’orange, l’adresse c’est chez moi, dans mon appartement, rue des gens biens dans arrondissement bobo).

  16. Tous les arrondissements sont devenus des cages à bobos chère Camille. Pas plus tard que ce matin, je descends chercher des clopes, acheter mon journal préféré (un mauvais torchon écrit en anglais!) et siroter un café au comptoir. A coté de moi Patrice Lafont. On est quasiment voisin. Il est sympa Patrice. On a causé trois minutes et il me faisait remarquer que le quartier avait bien changé! Pas besoin de vous faire un dessin! La Delanoe attitude envahit tous les faubourgs et cela n’est pas près de s’améliorer si vous voulez mon avis. Alors qu’est-ce qu’il reste si vous voulez vivre pas trop loin de Paris? La » campagne » du Neuf Deux ou du Sept Huit et quelques rares ilots de tranquillité ici et là. Reste la radicale option d’aller s’établir sur un cailloux en Bretagne. Saint Nicolas sur l’archipel des Glénans. Là-bas, on est pénard: pas un arabe, pas un noir, pas un français non plus. Des bretons, quelques normands que la Normandie colonisée par les parisiens a fait fuir et des calories à profusion. Y’a l’île de Groix également qu’est pas mal. Tout cela à quelques milles de Belle Ile, mais là encore, on n’est pas dans le même monde…Belle Ile l’été, c’est Deauville en Septembre! Alors vous me direz que les gens ont certes le droit d’aller là où ils ont envie d’aller et vous aurez mille fois raison. Seulement, que les citadins qui décident d’aller sur une ile, dans un port ou à la campagne laissent de côté leur petits problèmes urbains car dans ces endroits là, on en est encore à se remplir l’estomac de tripes, de lard, de chevreuils, de sangliers, de lapins, le tout arrosé par des alcools forts qui poussent dans des vignes ou dans des pommiers.

    Ne pas croire que la France c’est Paris. Après on tombe dans du Hugo qui déclarait que la capitale de la France était Paris et que la capitale de Paris c’était le 16ème. Le pauvre. Il a du souffrir sur ses rochers anglo-normands! Pas du genre à se mêler à la populace et aux matelots le père Hugo. On peut bien parler des travailleurs de la mère, mais on n’est pas foutu de faire avancer un steamer!

    Bref…tout cela pour vous dire que le parisianisme, le vrai, le pur, me les casse tout autant que le provincialisme à deux sous qui considère le parisien comme un fantôme superficiel. Ne pas être réducteur et demeurer conscient que la France ne se limite pas à Paris.

    Les provinciaux, croyez le bien, n’ont au fond rien à cirer de nos débats virtuels. La France des villages est restée figée dans l’histoire. Elle s’est immobilisée. Les notables sont encore des notables et les ouvriers des ouvriers. Je me demande au fond si la discrimination n’est plus vivace là-bas et si tout cela n’est plus mal. Peut-être que Paris et ses faubourgs devraient s’inspirer de certains rites ancestraux provinciaux. Je ne sais pas…

  17. > Bien sûr… mais ma rue, c’est quand même la rue des gens bien. La preuve, Albertine travaille à côté.

    Bien sûr que la province c’est mieux que PAris. Bien sûr que une fois le périph passé, on n’a cure de tous ces débats qui nous excitent. D’ailleurs, la première fois qu’on m’a distribué un tract politique, c’était trois semaines après mon arrivée à Paris, pour faire ma classe prépa.
    Moi aussi, je préférerais passer mon temps à courir après les lapins dans la garenne plutôt que de contempler d’immondes vélibs du haut de ma fenêtre. Et j’en ai marre d’avoir des voisins en vis-à-vis.

    L’embêtant, c’est qu’à Paris, y’a aussi des gens bien. Hier soir l’a bien montré.

    Bon week-end à tous !

  18. L’indien, toujours aussi ahuri et bien posé sur vos petites convictions navrantes. C’est bon de voir que ceraines choses ne changent pas.

  19. Brule lui sa coiffe à ce crétin et plante lui ces plumeaux dans le cul! Quel con celui-là!

  20. Camille, venez donc courir après les lapins. On les tuera et on les cuisinera! Vous verrez, c’est très bon!

  21. > Oui, quand j’étais gamine, j’ai plusieurs fois aidé mon papi à dégommer et à écorcher les lapins… en revanche, je ne sais pas vraiment les cuisiner, et ça me manque !

  22. je n’ai parlé d’aucune de mes convictions, j’ai simplement donné mon point de vue sur les vôtres.je constate également que le manque d’arguments et les réponses faciles sont également bien ancrées.
    Cette façon d’éviter la confrontation est récurrente, comme si votre opinion était irréprochable.
    menfin faut de tout pour faire un monde, donc je respecte votre avis, mais ne me ressortez pas vos catapultes d’extrême droite.
    car sinon j’enterre la hache de guerre et j’éteint le calumet de la paix et vous verrez de la fumée dans le ciel bleu parisien….bon week end..

  23. Qu’est-ce qu’ils sont usant ces trolls! C’est fou cette débauche d’énergie et ce besoin de faire des phrases chez les trolliens!

  24. J’ai été enchanté de faire votre connaissance. A bientôt,

  25. Monsieur l’ain dit un, souffrez qu’un humble lecteur de ce Blog vous soumette quelques réponses aux questions que vous vous posez.
    Pourquoi garder secret les lieux de réunions des réactionnaires? il me parait évident, pour moi observateur extérieur mais engagé tout de même, que si l’on veut garder un aspect convivial et festif (à ce que j’ai pu comprendre) à un rassemblement d’hommes et de femmes ayant une convergence de vue sur un certain nombre de sujets, il est indispensable d’en éloigner les trublions éventuels. Personnellement j’utilise cette méthode régulièrement dans mes réunions familiales ou amicales, cela s’appelle se réunir par affinité.
    Pour le reste en effet je pense que se sont des gens qui n’aiment pas l’évolution de notre monde, ils n’ont pas le sentiment que le monde évolue voyez-vous, ils ont plutôt le sentiment que le monde actuel est plus symbolisé par un toboggan dont on ne voit pas la fin que par une rampe de lancement vers un univers merveilleux.
    Regrettent ils le passé? je ne crois pas, ils regrettent seulement de n’être plus au sommet du toboggan, c’est un passé récent monsieur l’ain dit un, c’est un passé ou les certifiés d’études étaient capables de s’exprimer par écrit,
    c’est un passé ou la sélection ne s’appelait pas discrimination, c’est un passé ou les symboles chrétiens n’étaient pas remis en cause, c’est un passé ou l’hymne national était respecté, c’est un passé… c’est un passé… c’était hier monsieur l’ain dit un.

  26. Remarque à Paul.
    Ce président du conseil, radical socialiste d’ailleurs, se distinguait par sa cravate blanche en toute circonstance, même le jour où il a rencontré Staline.

  27. « C’est fou ce besoin de faire des phrases chez les trolls » ;-)
    pas mal MT, pas mal

  28. Salut les gays,

    Désolé de n’avoir pas pu être parmi vous vendredi dernier. Et contrairement à la rumeur insinuée par Woland, non, je n’étais pas en train de faire l’amour avec wilo. D’ailleurs, il a une jolie femme pour faire cela.

    J’essaierai d’en être (si je puis dire) la prochaine fois.

    Bien à vous tous.

  29. -> lundi hein

    Vous existez vraiment ?

  30. @ Naïf Pardonnez-moi je me suis lamentablement trompé, vous avez entièrement raison sur la couleur de la cravate qui était d’un blanc immaculé (avant de passer à table). Tout ça pour dire que quit à ne pas boire de vin autant boire l’eau plate de Chateldon qui, à l’instar de l’eau de Vichy, sent le soufre.

    Si je me souviens bien après avoir dit « C’est fou ce besoin de faire des phrases » on fait chauffer le P38…

  31. Le P38, tout de même monsieur Debedeux, ne donnez pas de grain à moudre à monsieur l’un des huns, le Desert Eagle vous siérait mieux (surtout dans sa version 50 action express) puisque en tout état de cause ce n’est pas le « recul » qui nous effraie n’est ce pas?

  32. Certes. Quand on a l’habitude du « 12 » gros gibier ce n’est pas un petit pistolet porte-clef qui va nous effrayer.

  33. merci coach berny d’avoir pris la peine de me répondre et d’exposer votre avis;j’assimile mieux votre petit monde.
    je comprend que vous remetiez en cause le fait que l’homme évolue vers un mieux, ce n’est pas aussi simple ça, il ya toujours dans un changement des bonnes et des mauvais choses.l’évolution de la vie est si longue, qu’a l’échelle d’une vie, c’est ridicule de la juger.
    je pense etre d’accord avec vous pour penser que nous nous compliquons la vie en voulant la simplifier, mais cette complexité, nous ramènera à du simple.c’est un cycle.je sais il est pénible de voir la lenteur des choses, mais il faut apprendre à vivre à notre échelle qui aussi petite quelle soit, fait parti des détails qui changeront le monde.
    vous n’etes pas sii différent des masses qui critiquent notre monde, à la seule différence que vous proposez des solutions un peu plus extrèmes. je me trompe?

    Pour répondre à ceux qui ne se sentent pas capables d’échanger les points de vues, je dirait que j’ai l’impression qu’il vous est plus facile de m’insulter de troll que d’essayer de m’expliquer votre opinion. ce qui me pousse à penser, que vous n’etes pas à l’aise dans le débat face à un progressiste.je vous provoque un peu, mais c’est pour vous inciter à me parler,

  34. Paul,
    navré de devoir vous contredire, mais la séquence est la suivante:
    Bourre-pif;
    Gargouillis dans l’eau,
    Constats: « C’est fou ce besoin qu’ont les marins de faire des phrases. »

    Par ailleurs, le pistolet de référence, c’est le petit nouveau de chez Beretta.

  35. @ Conservateur: merci ma poule!

    @ Artémus: toi même salope! ;)

  36. L’indien,

    on ne vous a pas insulté de troll, on vous a insulté en vous traitant de troll.

    Les réacs défendent AUSSI la belle langue française.

  37. Naïf, le P38 est ma méthode personnelle, n’étant pas doué pour les arts martiaux.

  38. -> Lundi Hun

    Vous parler ? Pour quoi faire ? Nous sommes des sales cons. Des cons réacs. Des gros cons donc. Nous n’avons pas d’âme. Si, si. Alors pourquoi vous parlerait-on, hein ? Vous, le « progressiste ». Partez, partez vite, jeune ami, avant que nous vous mangions (Oui, le réac mange les progressistes aussi).

  39. Quel manque d’argumentations. vous etes paranos en plus, je vous ai jamais traité de cons.

  40. « Artemus et wilo sont tout gay de ne pas être venus. » <<< et vous croyez qu’on faisait quoi, hein, pendant que vous vous torchiez la face ?

  41. « Un bulldozer Costes » ??? Une nourriture originale est raffinée, des serveurs aimables, compétents et qui ont toujours le sourire, des prix raisonnables et une ambiance intime…. je ne vois pas ce que tu reproches aux Costes…..

  42. -> l’un dit un
    Bien évidemment que nous n’avons pas d’argumentation. Puisqu’on est réac. réfléchissez un peu, jeune homme. Vite, vite, je vais vous manger. Miam, miam.

  43. Pingback: Name dropping. « Fromageplus

  44. Hum, le texte exact est : « c’est curieux chez les marins, ce besoin de faire des phrases »

    Bonjour chez vous.

  45. Il est en effet bien triste que la soirée ait été aussi courte moi aussi je n’ai pas eu le temps de causer avec tout le monde!

  46. Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse.

    Alfred de Vigny
    Les destinées.

    Mes respects monsieur l’amiral.

  47. alfred de vigny à raté une occasion de se taire avec ce proverbe !

  48. Si ce vers vous dérange monsieur l’un des huns, lisez « La mort du Loup », nous en reparlerons après, ce bon vieil Alfred n’était après tout que le grand corps malade de son époque, quelle évolution n’est-ce pas? comme vous aimez à le signaler fréquemment.

  49. Hoooo c’était juste une calembredaine pour souligner le coté contradictoire de sa phrase….je n’ai rien contre alfred, quoi que grand corps malade me rend malade.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s