Euthanasie et sentiments

Je viens de lire un article poignant sur une anglaise qui a mis fin a ses jours. Jusque la je me serais tape. Seulement elle etait atteinte d’alzheimer et elle s’etait arrangee avec son mari pour que ce dernier passe la journee a l’exterieur pour qu’il ne soit pas accuse de complicite. Donc il est parti passer la journee a la bibliotheque pendant qu’elle prenait 120 somniferes et crevait seule. Et cet homme qui a partage son lit pendant 48 ans ne pouvait etre a son cote pendant ce temps.

Moi qui vais me marier dans tres peu de temps je ne peux qu’imaginer la torture que ce dut etre pour cet homme. Cette idee m’a retournee le bide, pas pour eux, mais pour moi.

Cependant ca ne m’emepeche pas d’etre toujours aussi farouchement contre l’euthanasie. En effet, le droit n’a rien a voir avec les sentiments contrairement a ce que laisse entendre les enchainements de lois qui sortent juste apres des faits divers. Ou sinon on s’enterre toujours plus profondement dans la philosophie liberticide du droit positif.

Les faits sont clairs, le suicide est autorise, par consequent l’euthanasie ne doit pas l’etre. Qu’on arrete le traitement de quelqu’un d’accord, qu’on le pique comme un clebard, la je tique. Alors on peut toujours me parler de dignite humaine blablabla, la verite est que (comme je le lisais je ne sais plus ou) la mort n’est jamais digne. Quand la vie quitte un corps, c’est toujours assez repugnant. Et je ne parle meme pas des effets de l’euthanasie qui sera forcement applique comme un avortement tardif. D’abord dans des cas exceptionnels, et puis a la fin a chaque fois que le vieux ou le malade nous empechera de jouir de notre corps en toute liberte tout ca.

Par consequent, un cas a beau vous donner envie de chialer, ce n’est pas une raison pour oublier que le siege de la pensee est la tete, pas le bide.

2 réponses à “Euthanasie et sentiments

  1. C’est assez indémerdable et déprimant votre affaire monsieur l’amiral, j’ose exprimer mon opinion quitte à me faire flageller.
    Non le suicide n’est pas autorisé, votre assurance vie ne marchera pas dans ce cas, il s’agit d’un « auto-meurtre » dont les poursuites pénales sont interrompues puisque le meurtrier est décédé.
    Non l’euthanasie ne peut être autorisée puisque même en tortillant du cul dans toutes les positions il y a un assassin.
    La solution ce n’est pas l’autorisation de l’un ou de l’autre, car je suis bien d’accord avec vous une loi ne résoudrait rien, mais je suis pour la dépénalisation ce qui n’est pas la même chose, et aurait permis à son vieux compagnon d’être là pendant ses derniers moments et aux personnes concernées d’être en phase avec la seule chose qui compte dans ses instants : leur conscience.

    Quand on a tout perdu, quand on n’a plus d’espoir,
    La vie est un opprobre et la mort un devoir.
    Voltaire.

  2. L’assurance vie, c’est autre chose vu que c’est un contrat prive… Mais oui vous avez raison tout cela est parfaitement deprimant et c’est pour ca qu’il faut garder la tete froide et realiser la dangerosite de l’autorisation ou meme de la depenalisation du suicide.

    Et je ne suis pas d’accord avec Volataire, d’apres moi il faut se battre jusqu’au bout.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s