Archives mensuelles : décembre 2008

On fait l’bilan

Alors comme c’est de coutume, et que c’est calme en ce moment (je me tape tres fort du conflit israelo-palestinien du moment que ca ne deborde pas sur le pas de ma porte) je vais faire un petit bilan de cette annee 2008 riches en evenements.

Janvier, un grand pere de moins mais j’ai prete serment.

Fevrier, tres bon ski et emploi.

Mars, preparatifs au depart.

Avril, installation dans le desert, j’ai chaud et je me fais plein de nouveaux amis.

Mai, pas enorme.

Juin, je reouvre un blog, breves 3.0 est lance comme une balle et attire les lecteurs par dizaine de milliers (70007 pages vues depuis juin quand meme, pas degueu et en plus je suis regulierement en tete des sites reacs de ouardpress YAY!).

Juillet, je decouvre l’ete dans le desert.

Aout, je me mets une perf de biere pour supporter la deshydratation.

Septembre, rien de notable.

Octobre, diner avec la reacosphere, je me fais de nouveau plein de nouveau amis.

Novembre, retour de rotation, le temps devient plus clement, on peut de nouveau faire des barbecues sans qu’ils soient assaisonner a la sueur sud-africaine ou texane.

Decembre, premier Noel loin de ma famille et hors de France mais avec Future (Actuelle dans moins d’un mois maintenant…) donc tout va bien.

Au final une assez bonne annee. Comme disait Sinatra : « it was a very good year… »

Je vous en souhaite une excellente a tous pour 2009, que l’alcool coule a foison, que le fromage et la charcuterie s’accumulent sur vos tables, que vos amours soient idylliques, que vous deveniez votre propre boss, que la « crise » prouve enfin que l’empereur est nu, que les catapultes soient construites dans tous les jardins de toutes les vieilles maisons de famille, que l’equipe de France de foot disparaisse, que l’equipe de France de rugby fasse le grand chelem, que la Nouvelle-Orleans finisse de se relever, que Besancenot soit surpris en train de jouer avec un tazer sur les parties intimes de sa maitresse (l’inverse me va aussi) et surtout que Dieu vous garde.

Non Dieudonne M’Bala M’Bala ne « derape » pas

Voila encore un abus de langage parfaitement ridicule de la part des journalistes.

Dieudonne remet un prix a Faurisson, lui fait remettre par un type deguise en prisonnier juif avec etoile jaune et tout le tintouin et immediatement les journalistes, avec cet unanimisme que le monde entier nous envie, declarent qu’une fois encore Dieudo a derape ou quelque chose comme ca…

C’est risible.

D’abord c’est risible parce que moi je trouve toute cette mise en scene assez rigolote en tant que telle. Bien que philosemite acharne, je sais reconnaitre un acte punk meme quand il vient du camp d’en face, et ca faut bien reconnaitre que c’en est bien un.

Ensuite c’est risible parce que Dieudonne n’evite pas les ecueils qu’il denonce en reprochant a Faurisson de nier le commerce de l’ebene au depart de l’ile de Goree. C’est qu’il a ses propres susceptibilites le bonhomme…

Enfin c’est risible de par le manque de portee de l’acte. Franchement au final, il pourrait aussi bien siffler dans le cul d’un poney, ca continuerait a m’en toucher une sans faire bouger l’autre.

Mais ce qui est sur neanmoins, c’est que ceci est tout sauf un derapage, c’est un plan marketing finement controle et delibere. Bref, dans cette histoire les journalistes ne servent a rien comme souvent, et Dieudonne M’bala M’bala continue a surfer sur ce qui fait plaisir a son public. Il a trouver une niche et il l’exploite. C’est humain.

Les democraties modernes et la religion d’amour de tolerance et de paix

Nombreux sont ceux qui sont surpris par la bienveillance evidente des democraties modernes envers la religion du dieu lune (comme le dit LBDD). Et bien c’est qu’ils ne comprennent pas les affinites philosophiques entre ces 2 mondes.

-Les 2 sont persuades non seulement d’etre superieurs moralement au reste du monde mais d’en plus devoir imposer leur vision au reste du monde.

-Les 2 ont une soif d’egalitarisme stupefiante et desirent plus que tout gommer les differences au sein de leur cercles d’influence.

-Les 2 ont une vision globalisante du droit, pensant que chaque aspect de la vie doit etre regule et que tout ce qui n’est pas autorise est implicitement interdit.

-Les 2 sont par consequent hygienistes.

-Les 2 ne supportent pas le blaspheme et demande une soumission absolue a leurs principes.

-Les 2 font preuves d’un esprit de serieux assomant.

Et ce ne sont la que quelques exemples. Je suis sur que quelqu’un de plus serieux pourrait rallonge cette liste a l’infini. Alors je sais bien que comparaison n’est pas raison wada wada wada mais faut quand meme bien reconnaitre qu’avoir les memes gouts, ben ca rapproche.

Joyeux Noel

Bon, l’activite bloguesque va etre assez calme pendant les prochains jours vu que c’est quand meme une periode ou on a mieux a foutre que de commenter l’actualite ou de se plaindre du monde moderne.

Voici mon cadeau pour mes lecteurs, un poeme de William Blake, mis en chanson par C. Hubert H. Parry, meconnu en France: Jerusalem .

And did those feet in ancient time, Walk upon England’s mountains green?  And was the holy lamb of God,  On England’s pleasant pastures seen?

(Ces pieds ont-ils dans les temps anciens,  foules les vertes montagnes d’Angleterre? Et le Saint Agneau de Dieu,  a-t-il pu etre vu sur les douces prairies d’Angleterre?)

And did the countenance divine,  Shine forth upon our clouded hills?  And was Jerusalem builded here, Among those dark satanic mills?

(Et le visage divin a-t-il, illumine nos collines embrumees?  Et Jerusalem a-t-elle ete construite ici,  Au coeur de ces noires et demoniaques usines?)

Bring me my bow of burning gold; Bring me my arrows of desire;  Bring me my spears;  o’clouds unfold, Bring me my chariot of fire!

(Apportez moi mon arc d’or flambant; Apportez mon mes fleches de desir;  Apportez moi mes lances, nuees ouvrez vous, Apportez moi mon chariot de feu!)

I will not cease from mental fight, Nor shall my sword sleep in my hand, Til we have built Jerusalem,  In England’s green and pleasant land.

(Je n’abandonnerais pas le combat interieur, et mon epee ne s’engourdira pas dans ma main, tant que nous n’aurons pas bati Jerusalem, sur la verte et douce terre d’Angleterre.)

Veuillez pardonner la traduction un peu faite a la va comme je te pousse. Profitez bien de vos familles, faites vous plaisir en mangeant et buvant, mais n’oubliez pas ce petit enfant ne dans une etable il y a 2000 ans et en l’honneur de qui on fait tout ca.

Self Defense

Proposition du jour de Future pour permettre aux jeunes filles en fleur de se balader en securite partout.

Vu qu’une bonne partie (la plupart?) des agressions sont le fait de CPF.

Vu que la plupart des CPF professent leur foi dans la religion d’amour de tolerance et de paix.

Vu la repugnance, le degout et la peur que ces derniers ressentent vis-a-vis du meilleur ami de l’homme, j’ai nomme le cochon (qui n’est pas sale, essayez donc vous de vous promener a la campagne avec un costume rose…).

Il est donc evident que les femmes devraient en permanence se promener avec un saucisson dans leur sac qui leur servira a repousser les malfaisants a la facon d’un crucifix avec les vampires.

Et puis ca permettrait de casser la graine aussi. C’est a rajouter a ma plateforme de propositions.

Je suis tres, tres, tres amoureux.

Le Sandwich Muffuletta

Alors d’accord vous allez me dire qu’un sandwich ce n’est pas de la cuisine et je vais vous repondre que vous etes des glands. Le Muffuletta est un des mailleurs trucs que j’ai becte a l’epoque ou je vivais a la Nouvelle-Orleans. Ca c’est un vrai sandwich, qu’il faut du temps pour preparer et qui calera 4 mangeurs de tofu, 2 gars solides, ou juste moi…

Pour la salade d’olive:

150 grs de gros piments marines farcis d’olives vertes legerement ecrases

50 grs de chou-fleur marine dans du vinaigre emince

50 grs de capres

1 branche de celeri, emince en diagonale

4 grosses carottes, pelees et eminicees finement en diagonale

25 grs de graines de celeri

25 grs d’oregan

1 grosse tete d’ail, pelee et emincee

1 cuillere de poivre noir du moulin

25 grs de petits piments marines entiers

300 grs d’olive noires

50 grs de petits oignons marines (vous n’avez qu’a recuperer ceux qui reste au fond du bocal de cornichons)

Pour bien faire, faut que tous les ingredients marines ne baignent plus trop dans leurs jus au moment de la preparation. Vous prenez tout ce petit monde dans un saladier et melangez bien. Placez le tout dans un grand bocal et recouvrez avec moitie d’huile d’olive et moitie d’huile d’arachide. Le mettre au frigidaire avec un couvercle bien ferme. Laissez mariner pendant au moins 24 heures avant utilisation.

Pour le sandwich:

Un gros pain bagnat

125 grs de mortadelle finement tranchee

125 grs de jambon finement tranche

125 grs de salami bien sec, finement tranche

125 grs de mozarella tranchee

125 grs de provolone tranche

Vous prenez le pain bagnat, ou pain italien rond si vous avez, vous le coupez dans la tranche. Recouvrez chaque partie de votre salade d’olive (la quantite que vous voulez, faut pas tout mettre non plus hein) et d’huile. Disposez la viande et le fromage de maniere egale sur la partie inferieure du pain et couvrez avec la partie superieure. Coupez en quart et faites vous plaisir. A servir de preference avec une Abita Amber (biere locale) mais si vous n’avez pas ca sous la main, un petit coup de blanc ira tres bien aussi.Recette tiree ici

Parlons un peu de theologie avec nos amis paiens

En me promenant chez le tres bon Vertumne j’ai trouve le commentaire suivant par Sampieru qui n’esty autre que Vertumne, comme c’est bien connu par qui frequente nos ruelles sombres (mais je dois avouer ne pas savoir s’il a un blog…):

« La vision moniste considère le monde comme un tout et ne cherche pas à opposer une partie de l’univers contre une autre ou une notion contre une autre. Le corps, l’esprit et l’âme participent entièrement à l’individu. Le paganisme est moniste, et intrinsèquement l’Europe l’est également.

Inversément, une vision dualiste trace une ligne de fracture dans l’univers: bien contre mal, homme contre nature, corps contre esprit. Le christianisme, comme la plupart des philosophies du désert est éminemment dualiste. »

Cela me semble etre une erreur d’appreciation assez fondamentale. Le manicheisme, vision dualiste du monde par excellence a toujours ete combattu par l’Eglise Catholique. De plus, de la faonc dont je comprend le catholicisme il me semble au contraire que c’est une religion des plus monistes.

D’abord, Dieu est a la fois Homme, Verbe, et Dieu. Il est pas un peu de l’un et de l’autre, il est entierement chaque. Il est une globalite quoi.

Ensuite l’homme porte en lui le bien et le mal, concept du peche originel tout ca. C’est a lui de choisir librement entre le bien et le mal. Donc de nouveau, les cathos ne se voient pas comme un peuple elu et il est de leur devoir d’aimer les autres, memes s’ils ne partagent pas la meme religion, ce qui ne veut pas dire que les cathos soient faibles contrairement a ce pensent beaucoup, suffit de voir a ce sujet la doctrine en matiere de legitime defense. Ceci est une difference majeure entre le catholicisme et les « religions du desert ». De nouveau, l’homme renferme un infini de possibilites. Pas de dualisme ici. De plus la liberte de choix qui lui incombe dans ces conditions me parait etre eminemment occidentale.

Enfin, le Catholicisme ne rejette pas la nature. L’homme est au sommet de toutes choses mais il est integre au monde.

Alors certes, certains vont me dire, Lucifer tout ca, c’est le mal a lui tout seul et gnagnagna. A cela je reponds que Lucifer est celui qui donne la lumiere, donc pas a 100% mauvais quand meme, et que c’est lui qui a rejette Dieu, pas l’inverse, et qu’enfin tout cela c’est de l’ancien testament qui interesse plus les protestants que les cathos qui quand meme se concentrent sur le nouveau testament. Et quand bien meme le combat entre le bien et le mal existe, ce combat existe aussi dans les religions anciennes aussi, c’est quand meme un truc recurrent meme chez les « monistes ».

Donc je ne suis pas vraiment un Pere de l’Eglise et nombreux sont ceux qui pourraient expliquer tout ca mieux que moi, mais bon voila, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a.

De la joie d’etre sur une liste

Alors puisqu’ils le reclament, parce que c’est vrai que c’est sympa d’avoir des listes moi c’est pour ca que j’etais en faveur du PACS… Allez tous mettre votre petit nom sur cette liste pour montrer a quel point vous etes des salauds et que les « generations futures » puissent honnir votre nom pour avoir detruit la planete.

Sur une note moins rigolote, qu’est-il arrive a l’excellent Xyr?

L’insurrection qui vient

Comme ca a l’air d’etre a la mode je me suis farci la lecture de l’insurrection qui vient du comite invisible edite par la fabrique tout ca en entier. Oui je n’ai que ca a foutre et en plus quand je fais un truc je le fais a fond… Ce qui fait que je ne fais que rarement quoique ce soit.

Voici mes impressions sur ce petit truc. Je vous rend service, ca vous evite de le lire et vous aurez l’air brillant en soiree underground.

Les 80 premieres pages sont en fait un etat des lieux version anarchistes autonomes. De nombreuses de leurs observations sont loin d’etres cretines. En fait elles recoupent meme pas mal des idees de la reacosphere. Cependant, c’est aussi truffee d’erreur fondamentales. En fait ca m’a fait penser a un cas typique de paranoia: si on accepte le presuppose du delire, alors tout l’enchainement est logique.

Ici le postulat est en gros que les gens ne demandent qu’une chose, c’est vivre heureux ensemble en harmonie tout ca et qu’un mysterieux on les manipule pour les transformer en robots consommateurs/producteurs. Certes, les gens sont des robots mais c’est parce que c’est dans leur nature, pas parce qu’on les y pousse. Les gens du comite invisible semblent avoir la nostalgie d’une espece d’age d’or durant lequel les gens ne travaillaient pas et pouvaient s’epanouir dans de vraies relations tout ca, alors qu’une telle epoque n’a jamais existee. Enfin bon… Au moins ils nous evitent de nous taper les considerations sur le feminisme, lutte des classes et tutti quanti. A 2-3 trucs prets, qui sont a la limite du mensonge comme l’assimilation de la BAC a des milices privees, ils sont dans cette premiere partie relativement sympathiques. Romantiques et idealisant la nature humaine mais sympathiques quand meme.

Ma reponse a cette premiere partie est que non les gens ne sont pas bons et pervertis par le systeme. Les gens sont mediocres et ne recherchent pas autre chose que leur confort, le minimum d’efforts pour le maximums de gains et la securite. La consommation corollaire du progres technique n’est qu’un erzatz lamentable de religion. Avant on voulait sauver son ame, maintenant on veut un ecran plat…

La seconde partie est une espece de petit manuel de mise en place des communes pour les nuls. On y parle de s’entrainer a la boxe tout en devenant medecin et charpentier. C’est assez confus et a bien moins d’interet que la premiere partie. On y glisse dans le fantasme adolescent type fight club mais l’esprit deconne en moins. Ce n’est pas une lecture ennuyeuse mais on sent bien que les gens qui ecrivent ne sont pas que la pour rigoler. Pour des gens qui en appellent a la derision ils n’ont pas l’air d’etres des experts en la matiere. S’ils sont aussi doues en guerilla urbaine qu’en franche poilade, le bourgeois peut dormir tranquille.

Donc bon voila, c’est pas tout de suite que je vais trembler dans mon calcif a l’evocation de « l’ultra-gauche »…

Petits actes punks

Avant de mettre en place l’operation chaos il est important de s’echauffer doucement en pourrissant sournoisement la vie des modernes. N’importe quelle situation de la vie de tous les jours peut s’y preter. Ce sont des actes de sabotages mineurs mais assez jouissifs. Et puis apres tout, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a.

Par exemple hier j’avais rendez vous avec une personne tres haut placee dans l’administration representant la France au milieu du desert (et quand meme une vieille hippie). Pas parce que je suis important mais parce que j’avais besoin des ses capacites notariales pour signer des papiers rapport a mon mariage imminent avec Future.

J’ai commence par me foutre de sa gueule gentiment. Elle me sert la main et me dit qu’elle est sur de m’avoir deja rencontre. Je lui assure que non. Elle insiste et je fini par lui dire qu’elle doit me confondre avec un autre parce que j’ai un physique tres commun. Ceux qui m’ont deja rencontre comprendront en quoi cette petite phrase est deja un debut de foutage de gueule.

Ensuite elle me donne sa carte sur laquelle il y a ecrit sa fonction feminisee. Donc je l’ai appelle Madame le Machin pendant tout le rendez vous, ce qui ne lui a que moderement plu, mais elle ne m’a pas fait de remarque meme si je sentais que ca la faisait tiquer a chaque fois.

Alors que nous attendions que les papiers sortent de l’imprimante j’ai eu droit a un: « c’est quand meme terrible tout ce papier qu’on gaspille, ca fait des forets qui disparaisse, et hier je regardais un documentaire d’un celebre photographe aerien que je refuse de citer ici et vas-y que ca m’a foutu le moral dans les chaussettes et que bientot y’aura plus de ressources wada, wada, wada (comme disent mes potes sud-af). » Auquel je me suis senti oblige de repondre que le papier ne venait pas de la foret amazonienne mais de forets qu’on fait pousser exprers pour, donc que ce n’etait pas vraiment comparable au bois exotique, que le photographe en question n’etait sans doute pas le plus objectif sur ces questions vu que c’est son fond de commerce et que si on est un peu objectif y’a pas de quoi courir dans tous les sens comme des poulets sans tete en implorant le pardon de Gaia. Ca a jeter comme un froid.

On signe les papiers et je m’apprete a me tirer quand elle me demande quand est mon mariage. Je lui donne les dates du civil et du religieux. Elle me dit que le religieux ne la regarde pas et je lui reponds que un peu quand meme si vu que l’Etat Francais refuse que je me marie a l’Eglise avant de me marier civilement.

Donc bon voila. Cette femme etait absolument charmante et tres competente mais je ne peux plus faire autrement que de saper certains poncifs. Faut que je me re-entraine a parler de la pluie et du beau temps. Ou pas.