Punk a diplome: l’explication

J’avais déjà pris le temps de théoriser l’idée du punk à diplôme ici mais comme c’était il y a 2 mois (une éternité sur internet) et que l’idée prend de l’ampleur je vais essayer d’expliquer un peu plus précisément comment je vois les choses.

Par définition un punk est une personne qui rejette l’ordre établi en général et les valeurs bourgeoises en particulier. Bien entendu, quand ils sont apparus dans les années 70 ils étaient contre le carcan moral tout ça blablabla ou wada wada wada comme disent mes amis sud-africains. Or aujourd’hui les valeurs dites « traditionnelles » ont toutes plus ou moins disparues au profit d’un ignoble mélange universaliste. Le relativisme a détruit la vérité et le beau, le politiquement correct (dans son sens premier tel qu’il est apparu aux USA dans les années 60) a annihilé toute spontanéité et fait disparaître la moitié de notre vocabulaire et donc de notre capacité à penser. Toute la véritable culture contestataire a de facto pris le pouvoir et donc disparue. On peut voir dans nos rues que de 5 à 45 piges nos contemporains sont à peu près tous fringués de la même façon, abolissant les barrières naturelles entre les sexes et les ages.

C’est pour ça que nous sommes punk, parce que nous rejetons la société dans laquelle les modernes tentent de nous faire rentrer à coups de marteau sur la tête comme l’arriéré essaie de faire rentrer le cube dans le trou en forme de rond. Et si nous sommes des punks « à diplôme » c’est pour nous différencier des punks « à chien » qui ne sont que des vagabonds se rêvant tous en Kerouac au rabais. Et aussi on prend des douches et on est rarement bourrés avant 15h… sauf si on l’est encore de la veille bien entendu. J’irais même jusqu’à ajouter qu’on est tellement des rebelles qu’on baise sans capote parce qu’on pratique la fidélité!

Nous travaillons pour acheter notre liberté, nous ne plions pas et nous ne romprons pas. Nous rejetons le consensus. Nous croyons en la vérité, au beau et à la liberté et nous conchions la modernité. Aussi, nous savons que nous allons mourir et ça ne nous fait pas peur, c’est pour cela que nous rejetons en bloc l’état qui veut à tous prix nous sécuriser pour que l’on meurt en bonne santé. Moi depuis que je sais qu’en clopant je perds 7 ans d’espérance de vie mais que c’est de la vie qu’elle est à la fin quand tous les potes sont morts ou malades et qu’on ne peut plus vraiment bouger, pas des années du milieu quand on rigole bien, et ben je m’en balance.

Nous allons réécrire vos codes et comme disait le premier des punks à diplôme Winston Churchill: « nous leur jetterons des bouteilles de bière à la tête parce que c’est tout ce qu’il nous restera. »

Mais à part ça, globalement, on ne prend rien au sérieux et c’est surtout ça qui est punk. D’ailleurs ce qui précède ne concerne que moi et n’engage personne d’autre, perso je détesterais qu’on m’implique dans une telle profession de foi.

PS: pour éviter tout malentendu avec les demi-journalistes de rue 89, je n’ai pas inventé le concept de punk à diplôme, je l’ai piqué je ne sais plus où et c’est du même acabit que le mot réacosphère, donc de la pure auto-derision qui a pour but d’énerver les punks a chien qui ne manqueront pas de s’insurger devant un tel vol a main armée de leur identité.

Publicités

26 réponses à “Punk a diplome: l’explication

  1. En même temps les punks a chien sont un challengés niveau accès à internet. donc tu ne risques pas grand chose, faux rebelle ;-)

  2. Je m’inscris parfaitement dans cette logique. Les punk « à chien » sont en fait des clodos….

    Il y a juste un truc, sur la modernité : un plasma 150cm c’est quand mieux qu’un tube cathodique de 55cm….

    Oui je sais, tu ne parles pas de cette modernité la, mais je tenais quand même à soulever ce point….

  3. Ouais, bon, ben je m’inscris au club (bien que j’en sois membre de facto depuis fort longtemps) et désormais sur ma veste bien propre je mettrais un épingle à nourrice… ;)
    Un seul Dieu, Mon seul Maître !
    No Future for modernists !

  4. Bravo pour cette explication lumineuse sur les punks à diplôme(s). Mais le logo est trop moderniste, je l’afficherai sur mon blog quand on verra plutôt dessus un glaude à béret avec une baguette de pain.

    @ Skandal : Désolé pour l’écran plasma de 150 cm mais quand la retransmission n’est pas en haute-définition la résolution est à chier, c’est comme agrandir en plein écran un jpeg de 3 ko. Et ne dites pas non plus que vous êtes satisfait de la qualité auditive de votre téléphone sur IP !

  5. Afin de mieux cerner votre concept, est-ce qu’un type qui porte une cravate alors que rien ne l’y oblige, sauf éventuellement l’envie de ressembler à James steward, peut être considéré comme un punk à diplôme ?

  6. Sympathique cette mouvance de punk à diplôme monsieur l’amiral, je vais peut-être quitter celle des Coachs autodidactes pour vous rejoindre, peut-être, car deux adhésions, vous comprenez, les petites retraites, le pouvoir d’achat tout ça, enfin vous comprenez hein?
    et puis pas être bourré avant 15h00, et puis la fidélité pfttt! (on voit que vous n’êtes pas marié depuis 33ans) encore une religion d’interdits…..

  7. nan paul, il est rock’n roll le logo. c’est sympathique et ça s’inscrit également dans une optique de dérision.
    il faut surtout remercier fromage pour ce travail d’orfèvre..

  8. Désolé Paul si vous ne recevez pas la HD. Quand à mon téléphone, sachez que je n’ai qu’un portable chez moi, par principe je ne répond pas au tel fixe, donc je ne sais pas quel son il a….

  9. @ Conservateur, ne crois pas ca, j’en connais une de punk a chien qui rentre tous les mois chez ses parents pour leur taxer du pognon et je suis sur qu’elle maitrise parfaitement cette chose du diable qu’est l’internet. Et je te crotte.

    @ Skandal, effectivement je ne parle pas de cette modernite la… Mais comme Souchon j’ai envie de dire qu’on nous fait croire que le bonheur c’est d’avoir, d’en avoir plein nos armoires tout ca… Nan, j’deconne.

    @ J’aime beaucoup votre slogan Franz, bravo.

    @ Paul, ca faut voir avec l’ami Fromage…

    @ Daredevil, bon lien!

    @ Passionne, mais alors carrement.

    @ Coach, pas d’adhesion ici, suffit de se comporter commyfaut. Et puis j’ai dit pas bourrer avant 15h, sauf si on l’est encore de la veille… ce qui autorise pas mal de trucs… Pour ce qui est de la fidelite je ne transigerais pas, et puis je suis allergique au latex. Mais apres chacun se demerde, comme je l’ai ecrit, tout cela ne concerne que moi.

    @ Albertine, en matiere de gouts, je m’en remets toujours aux femmes, donc vous avez raison.

  10. Il n’y a rien de plus aristocratiquement subversif que l’esprit de sérieux. Le flegme et l’adresse comme réponse au conflit ne sont rien que des outils d’adaptation sociaux et le costar impeccable de la lâcheté. L’humour n’est jamais aussi grand que lorsqu’il sert à dire la vérité. La vérité n’est jamais aussi belle que lorsqu’elle est sans issue. Parce que « c’est bien plus beau lorsque c’est inutile »! Il faut être Kerouac chez les punk à diplôme et porter la cravate avec les punk à chiens. Pas de pitié avec avec les réac-bohèmes. Non à toute rebellion consensuelle!

    Méfions-nous de la modernité et méfions-nous de la barbarie. Le juste milieu est affaire de danseurs de corde. Pas de pitié pour tout ce(ux) qui s’installe(nt), mort aussi au diktat de la marginalité, le Ciel appartient à ceux qui ont dépassé leurs maîtres, la chrétienté à tous ceux qui n’ont plus de patrie.

    A-nar-chie. A-nar-chie. A-nar-chie.

  11. @ Millie, non l’esprit de serieux n’est jamais subversif, c’est petit bourgeois. Il faut tout tourner en derision, toujours parce que faire comme si tout cela avait un sens n’est qu’une facon de reconnaitre un systeme ignoble.

  12. Allez dire celà à Nietzsche, Woland.

    Je sais mieux que vous ce que c’est que d’être subversif, et comment on parvient malgré soi à se faire mener au bûcher par n’importe quelle communauté humaine rien qu’en ayant le courage de ses idées.

    Avoir le courage de ses idées, et donc les prolonger en actes, au risque de déplaire, et de perdre des amis, c’est ça l’esprit de sérieux.
    Le reste n’est que lâcheté et quant-à-soi méprisant.

    • Millie, ca ne va pas etre pratique vu qu’il etait tellement serieux qu’il a fini pas en perdre la tete et que depuis il est mort de toutes facons…
      Mais oui vous devez sans doute savoir beaucoup de choses mieux que moi, en fait vous etes tellement subversive qu’au travers de mon ecran je recois des ondes et je crois que mes cheveux sont en train de devenir verts… Moi je passe mon temps a etre consensuel et a eviter le conflit en fait. Mais je suis un peu oblige vu mon gabarit, 1,60 pour 45 kgs, je ne peux pas prendre trop de risques vous comprenez.
      Mais vous avez raison, faut etre serieux partout tout le temps, la vie c’est trop grave quoi, zut! Bravo vous m’avez convaincu, a partir de dorenavant, fini la rigolade, je porterais ma foi en bandouliere et je casserais les pieds de tous ceux qui ont le malheur de ne pas etre de mon avis.

  13. Mais, par le Christ, Kerouac ÉTAIT un punk à diplômes, le goût pour le voyage et l’errance Whitmanienne en plus.

    Je suis frappé par le mépris affiché des réacosphérophiles pour ce personnage.

    Pour faire court, il détestait les hippies et les voyous, se méfiait des communistes comme de la peste, abhorrait les mouvements de foule et le monde du Spectacle (boîtes de jazz miteuses exceptées, si toutefois cela relève du Spectacle), brocardait l’inélégance des libéraux carriéristes comme celle des gauchistes (il a servi volontairement dans la Marine, et a échappé de peu à une mort de soldat), défendait la propriété privée, défendait la simple et saine tranquillité des familles dans le giron de Dieu, lisait la Bible, aimait les grands espaces, la camaraderie virile (et parfois plus si affinité, mais bon, même chez les Samouraïs…), la méditation solitaire, etc.

    La plupart de ses références littéraires sont identiques à celles des acteurs de la réacosphère.

    Ce pauvre Kerouac a tellement été récupéré par toutes les tendances alter-mondialistes et/ou gauchisantes qu’il en a perdu son aura et sa substance. D’ailleurs, de son temps, les marxistes le haïssaient pour sa critique jugée réactionnaire de la pensée dite de gauche.

    Il va falloir que je songe à ouvrir un blog pour en parler longuement. Kerouac mérite le même genre de regard que celui que Le Grand Charles porte sur Dylan.

  14. @ Hank, j’imagine que c’est a Millie que vous vous adressez parce que moi je n’ai rien dit sur Kerouac en tant que tel, juste sur l’image qu’il vehicule chez les punks a chiens. Donc bon voila.

  15. Vaut mieux se dire que la vie est trop grave pour être gâchée que penser qu’elle est suffisamment futile pour la perdre.
    Au final, le résultat est souvent le même ; avec peut-être une légère tendance au malheur supplémentaire du côté des gens qui ont conservé deux ou trois de leurs illusions adolescentes.

    Mais pardon, je préfère marcher sur l’absurdité du monde, tel le Christ sur les flots, que barboter dans l’absurdité générale. Que cela ait rendu Nietzsche fou, c’est certain… Mais il faudrait savoir à partir de quand on est prêt à sacrifier notre intelligence pour sauver nos miches! Et si ça vaut bien la peine, justement, de les sauver, nos miches, une fois que l’on a renoncé à prendre la vie au sérieux.

    Comme disait Brel : le monde sommeille par manque d’imprudence.

    Ps : Kerouac était un homme complet. Il n’avait besoin de personne ; et surtout pas du mouvement hippie et de sa postérité.

  16. @ Millie, ben si on veut rentrer dans des considerations psychologiques de haut vol j’ai envie de vous dire oui et non.

  17. La réponse du Normand est sage, mais comme toute sagesse, elle n’est qu’une fin, et n’a aucune valeur sous la forme de l’a-priori.

  18. En même temps en matière de sérieux…

    « Il n’y a que les gens qui aiment rire qui sont sérieux. Les autres se prennent au sérieux. » Jean Caplanne

    Je sais, ça fait moins sérieux que Nietzsche, mais justement !

  19. > La réponse du Normand est sage, mais comme toute sagesse, elle n’est qu’une fin, et n’a aucune valeur sous la forme de l’a-priori.

    What the fuck ?

  20. Je descends du nid-de-pie un bref instant (il ne fait pas chaud là-haut, triste condition du matelot yo) pour vous prévenir qu’un récif est en vue monsieur l’amiral et comme me le répétait souvent mon tonton Georges, je veux bien mourir pour des idées mais de mort lente siouplait.

  21. Au conservateur :

    La réponse du normand : « ptêt ben qu’oui, ptêt bien qu’non » est sage – En définitive, qu’est-ce que la sagesse sinon une réponse de normand à la plupart des questions cruciales? Mais si les questions cruciales, précisément, n’ont pas été posées auparavant, la sagesse en question ne vaut plus grand chose…
    C’est la différence principale entre le bon sens épais d’une grosse black dont le parti-pris général est de ne jamais s’en faire et le courage du matelot qui réussit à retrouver en son fort intérieur un peu de calme au milieu de la tempête.

    Je trouve qu’aujourd’hui on manque davantage de tempête, dans le bocal littéraire, que de certitudes de noireaudes.

    C’est tout. ^^

  22. salut! on a internet dans not’ camion-maison (comme la plupar des « sdf »on leur portable!).on bosse(pas trops,conservation de notre santé oblige)et il nous arrive de faire la manche;en plus on a des chiens!(je passerais sur nos coupes de cheveux).la première revendication de notre liberté est de ne pas se coller d’étiquette sur le dos!…mais continuez de disserter…surtour Millie,t’es marrante!!!

  23. Je poste rarement sur un thread aussi vieux mais… Benoit 16, comme punk à diplôme… on pourrait ptete le nommer n°1 non?

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s