Peine de mort

Non, je ne vais profiter de cet article pour me laisser aller a quelques bouffees homicidaires, comme dirait le tres bon Stag, mais je vais tenter d’apporter la lumiere de mon cerveau surpuissant sur la question.

D’abord il faut se demander pourquoi pratiquer la peine de mort? Et bien, et uje dis ca pour les plus jeune d’entre vous, c’est parce que le systeme judiciaire n’a pas toujours eu pour mission de reformer, reeduquer, reinserer les salopards de toutes natures. Il fut un temps, ou le principe etait de les punir. D’une pour leur apprendre, de deux pour faire un exemple. Alors la j’arrete tout de suite les imibeciles qui eructent que la peine de mort n’a jamais servi d’exemple et qu’il n’y a pas moins de crime la ou y’a la peine de mort tout ca, je m’en tape et la n’est pas mon propos et puis perso, si je veux faire un exemple, je pense que la torture est plus efficace.

Donc le principe etait de punir.

Pourquoi punir?

Pour plusieurs raison, mais selon moi la plus importante etait de « soulager » la douleur des familles et/ou proches (entendre par la eviter les vendettas qui mettent un desordre pas possible dans la societe). Et puis parce que certains odieux sont de toutes facons irrecuperables, donc autant s’en debarasser.

Aujourd’hui on pense que c’est tres vilain de couper la tete des gens meme quand se sont des ignobles de competitions parce qu’ils ont sans doute une bonne excuse et patati et patata. Bon… C’est tout de meme amusant de voir que l’homme occidental ne s’est jamais autant detache des considerations religieuses et n’a jamais autant considere qu’il n’etait pas bien place pour juger du droit de vivre ou pas d’une pourriture.

En general, les tenants de l’abolition de la peine de mort utilisent des arguments totalement insignifiants du style: « mais tu te rends compte? Si y’a une erreur? C’est vraiment degueulasse, c’est un etre humain… » Facile de repondre, ben si y’a une erreur c’est moche… En meme temps je ne suis pas persuade que finir en taule avec la reputation de violeur d’enfants tiennent franchement de la sinecure, et puis de toutes facons un etre humain sans Dieu que vous vous acharne a evince, ce n’est pas beaucoup plus que du betail, donc je ne vois pas pourquoi ces empaffes seraient mieux traites que des chiens enrages.

Les tenants du retablissement ont des arguments a peine moins ineptes: les recidivistes, ben ca recidive toujours ma bonne dame et avec ca qu’est-ce que ce sera? » Ou, « c’est un monstre, il a pas le droit de vivre. » Pas complexe de leur repondre non plus: « Ben ca mon bon monsieur, si la perpet’ etait une vraie perpet’ on en serait pas la » et « certes c’est un monstre, mais pensez donc a tout ce qu’on pourrait faire de cette energie gaspillee avec les bons produits? Moi je dis, faut pas les donner a manger aux asticots mais aux entreprises pharmaceutiques! »

Comme d’habitude, il vaut mieux eviter de trop penser avec ses tripes et plutot utiliser sa tete. Le probleme majeur de la peine de mort, en particulier dans nos pays si modernes et a la philophie du droit si positiviste, c’est que ca donne beaucoup trop de pouvoir a un etat qui n’est pas lui meme capable de savoir combien de lois sont en vigueur. Un jour, on bute les viloeurs d’enfants et le lendemain on bute les heteross strictes pour heresie sexuelle. C’est tres ennuyeux de ne pas avoir de securite juridique… Cependant, les raclures de la societe doivent etres evacuees pour eviter trop de desagrements aussi et les laisser croupir en prison, c’est bien joli mais on sait bien que ca n’a qu’un temps.

Alors que faire?

Je propose de laisser le choix aux familles des victimes. Vous voulez le buter? Ok, mais ca va vous couter X, vous tenez la hache et vous cedez vos droits de retransmissions televisuels.

Comme ca on renfloue les caisse de l’etat, on libere des place en prison et tout le monde est content.

33 réponses à “Peine de mort

  1. henri, catapulteur de base

    Une autre alternative serait de positionner une catapulte du coté d’Ouessant. On ne coupe pas en morceaux, c’est moins cruel et puis un bon nageur pourrait parfois s’en tirer. Et puis c’est préventif: ceusses qui ont des pulsions pas très nettes iraient s’entrainer à la piscine « in case of » et pendant ce temps là ils ne traineraient pas devant les écoles avec leur imper et leurs bottes vertes.
    La catapulte, voilà le remède!

  2. « Je propose de laisser le choix aux familles des victimes.  »

    Ben le problême, c’est qu’elles ne sont jamais satisfaites monsieur l’amiral, quand l’assassin se suicide, on leur vole le procès, le deuil et tout ça et quand on le condamne on sait bien qu’il ressortira un jour.
    Oui vraiment que faire ?
    La torture ? mwouais, sans rien à faire avouer ?
    juste par sadisme ou par vengeance ? mwouais…

    • @ Henri, bien entendu, la catapulte est comme d’habitude la solution ultime a tous nos problemes.
      @ Coach, vous aurez bien compris qu’a part le catapultage, je n’ai pas de reponse toutes faites sur la question du « que faire ». Cependant ce que je propose serait une espece de retour de l’ordalie. Ca se tient selon moi. Pour ce qui est de la torture, faut voir ca comme une punition essentiellement.

  3. La proposition de laisser le choix aux familles est très bonne, il y aurait catharsis. Et si en plus on le fait à la télé c’est d’autant mieux car les coupables ne sont pas souvent solvables. On peut même imaginer de sauver la victime par appel SMS après une démonstration de son innocence par Christophe Hondelatte.

    Il faut avoir une justice enfin moderne qui vive avec son temps !

  4. Bonjour,

    Si vous laissez le choix aux familles, face à la pression sociale -dont les media- dont elles seront l’objet, je parie que pas une n’assumera le choix de l’exécution. Vous frustrez tout le monde : les abolitionnistes (car vous avez rétabli la peine) et les partisans de la peine capitale (qui ne la voient pas ou peu mise en oeuvre).

    Quant à la diffusion des images, ce n’est pas un bon plan de communication : pour peu que le salaud se tienne dignement au moment de la mort, il aura l’air courageux et ça augmentera son capital-sympathie.

    Y’a pas à dire : la catapulte est la solution miracle à tous nos problèmes. C’est, je crois, l’enseignement essentiel de ce blog (non ?).

    V.

    • @ V.Tlse, bonjour, d’une, frustrer tout le monde c’est deja pas mal je trouve. Comme ca on pourra pas dire que je ne fais pas dans l’egalitarisme forcene moi aussi. De deux, je vois que ma pedagogie commence a porter ses fruits! Catapultons! Va d’ailleurs falloir que je me trouve une devise… Je vais peut etre lancer un concours pour mon sous-titre.

  5. La catapulte offrant le même rendement que le moteur à oxygène, pourquoi ne pas se tourner vers des solutions plus argentines et aéronautiques qui font sourire Il Conciliere ?

  6. Je voulais dire le moteur à hydrogène, dont, comme chacun le sait, le rendement est négatif, ce qui est fâcheux pour produire de l’énergie…

  7. On ne tue pas les gens pour faire comprendre au peuple que tuer c’est mal.

    Cela me parait logique.

    Cela dit l’idée de l’exécution télévisé marcherait bien….aux états unis.
    ps: vous avez vu le film sur un show télévisé ou les concurrents s’éliminent a la roulette russe?je ne me rappel plus du titre, mais l’argent nous amènera peut etre un jour a exploiter les prisonnier ou condamnés, comme vous le dites.

    • @ Paul, taratata. Vouloir de l’efficace a tout prix est bien un reflexe d’ingenieur. Moi je fais dans le symbolique, pas l’utile.
      @ l’indien, l’etat a le monopole de la violence legitime, mais c’est un concept trop complexe pour vous.

  8. Je voulais m’attaquer au problème technique de la catapulte sans quoi elle ne sera pas populaire. Comment croyez-vous que la Révolution n’a pas tourné en eau de boudin ? Parce que la guillotine travaillait proprement ! Certes avec du sang mais sans cri sans douleur et surtout sans perte de temps et ne nécessitant aucun personnel qualifié. (Je crois même qu’il y a des gens qui en ont pris de la graine aux heures-les-plus-sombres, n’en déplaise à un certain évêque…)

  9. « monopole de la violence légitime »
    superbe expression.
    La vérité c’est que dans certains pays l’état tue pour dire qu’il ne faut pas tuer.
    On ne peut pas faire confiance a la justice de l’état

    • @ l’indien, ce n’est pas une superbe expression, juste du droit niveau premiere annee environ… Et non, l’etat tue pour punir un malfaisant. Apres, il fait des lois pour dire qu’il ne faut pas tuer et que certains crimes se verront sanctionner par la peine capitale. Je sais, c’est un peu subtil pour vous.
      @ Paul, depuis faut-il etre populaire? Vous croyez que je compte prendre le pouvoir par acclamations?

  10. Je comprends bien que vous n’arriverez pas au pouvoir par les urnes, ce seraient trop beau, mais ensuite il faut s’y maintenir par les urnes, par le plébiscite. Et pour cela il faut montrer de la grandeur, de l’humanité et un peu de libéralisme (au sens où il faut lâcher quelques libertés).
    Quoi de plus humain et de plus populaire que d’abréger des souffrances lors d’une exécution sommaire !

    • Paul, je me voit plutot en dictateur a la romaine ou en despote eclaire… Mon but est de remettre les choses en place et de retourner cultiver mon lopin de terre apres… Mais s’il s’agit d’abreger les souffrance lors d’une execution sommaire, pour reprendre votre idee qui fait sourire Il Consiliere, je suis sur qu’une simple modification de la catapulte ferait qu’au lieu de balancer les gens au loin, ils se retrouvent ecrabouilles sur place facon Tex Avery ou Will E. Coyote. Je suis sur que ca doit etre expeditif.

  11. Si vous érigez le dommage collatéral en règle on peut tomber rapidement dans le n’importe quoi. Néanmoins j’approuve votre sens du sacrifice, votre désintérêt pour le pouvoir à la manière d’un Pinochet.
    Ainsi, cher Amiral, vous feriez don de votre personne à la France ?

  12. Je préfère quand même l’idée du bagne à la peine de mort. Les criminels, seuls, autonomes, sur une ile déserte entouré de requins et de mines anti-personnelles….
    Pas chére, simple à mettre en place et politiquement correct….

  13. « Tous les journaux s’accordèrent à rendre justice au jeune monsieur Deibler qui montra pour ses débuts à Paris un tournemain et une aisance de vieux praticien. Jeune, élégant, vêtu d’une redingote de couleur sombre, comme un témoin de duel sélect, il réalise dans la perfection le type du bourreau moderne. On peut, après cet heureux essai, lui prédire une belle carrière et un nombre respectable de représentations. »
    La presse française, à propos du premier prime-time d’Anatole Deibler en 1899. En guest-star, la guillotine républicaine.

  14. « duel select » au moins à la chasse l’animal a vraiment sa chance…

  15. Amiral, le coup du monopole de la violence légitime, à l’origine, c’est pas le droit, c’est un truc de sociologue, du Max Weber, je crois.

    Sinon, la torture, c’est pas terrible. Pourquoi ? Mon vieux prof d’histoire du droit nous expliquait que déjà au XVIIIe siècle, on avait plus ou moins arrêté de torturer les gens, vu qu’on avait bien compris que les vrais criminels (ceux qu’on aurait eu intérêt à faire avouer), en général, ils ne parlaient pas. En plus, même les bourreaux en avaient un peu marre de charcuter des types sur la roue.

    Qu’on les mette en prison, qu’on les y laisse. Je prône la reconstruction de la Bastille, rongeurs et moisissures compris.

  16. Camille,
    J’ai lu je-ne-sais-plus-où que la Bastille bénéficiait au contraire d’une réputation de confort en comparaison des autres prisons de l’époque. C’était quand même une prison VIP.

  17. Fromage :

    oui, vu qu’on y recevait des prisonniers de marque. Cela dit, même à la bastille, je n’aurai pas aimé être dans une prison d’Ancien Régime : vu la propension du régime à y « oublier » les condamnés…

  18. Sinon pour éviter la prison et la peine de mort qui sont pratiquement identique, j’ai en souvenir ce film japonais que vous avez surement vu. Battle royal

    Ou un autre film dans le meme genre et j’ai honte de le citer……fist fighter 2 avec lorenzo lamas.

  19. Woland,
    L’Indien devient vraiment la grande attraction de votre blog, ne le virez surtout pas.

  20. 1-0 pour lyon les mecs….contre le barça en plus….
    Hein on parle de moi?

  21. @ Paul, bah, les dommages collateraux ca fait toujours des bouches en moins a nourrir. Et oui, dans les bonnes conditions, je serais pret a faire don de ma personne, pendant un certain temps, a la mere Patrie.
    @ Skandal, oui le bagne c’est bien aussi… Et puis on peut les y envoyer par catapulte.
    @ Fromage, bien votre petit texte! Et je suis d’accord avec Paul, c’est plus sport quand l’animal a sa chance.
    @ Camille, le droit constit’ de premiere annee n’est pas beaucoup plus que de la sociologie… Pour ce qui est de la torture, je repete que ce n’est pas pour faire avouer du tout, juste pour prevenir les hesitants qu’ils risquent de passer un assez sale quart d’heure. Pour ce qui est de la bastille, si ca permet de raser un quartier bobo, je ne suis pas contre.
    @ L’indien, battle royal je l’ai lu et vu. Comme souvent le livre est tres superieur au film. Mais pour une fois je dois avouer que votre idee n’est pas si mauvaise.
    @ Un Passant, il s’est fait virer de partout… J’ai quand meme un vieux fond chretien qui m’empeche de le rendre Sans Blog Fixe…

  22. Battle royal, voila la solution !!

  23. Quelqu’un voudrait-il expliquer la solution « Battle Royal » que je n’ai pas la chance d’avoir vu?

    • @ Eliott, Battle Royal est un livre japonais, adapte au cinema par Kitano il me semble, mais je peux tout a fait me tromper sur ce point. Le concept est de mettre des gens sur une ile et de les forcer a s’entretuer jusqu’a ce qu’il n’en reste qu’un seul. Excellent livre son aime le style a suspense sanglant et bon film pour le mem genre de public.

  24. Kitano joue mais ne réalise pas, Fukasaku s’en charge.

    Et l’idée phare du film, c’est que ce sont des jeunes lycéens envoyés par le gouvernement sur l’île. Le programme visant à contrer la violence juvénile endémique qui afflige le Japon du futur (notamment à cause de la démission des parents comme veut le souligner le réalisateur )

  25. Le problème de Battle-Royaliser les criminels, c’est qu’à priori ce sera toujours le plus efficace dans son domaine qui s’en sortira. On ne pourrait donc pas décemment le remettre en liberté après ça.
    Sinon, il reste la solution de ne catapulter que celui-ci. Mais peut-être que le combat serait moins beau si personne n’a l’espoir de s’en sortir. Et il est probable que l’idée de scénariser la chose (comme dans toute bonne émission de télé-réalité) ne plaise pas à ceux pour qui le scénario prévoit une mort lente et douloureuse. Il faut dire qu’ils n’y mettent pas du leur…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s