Archives quotidiennes : 1 avril 2009

Roselyne veut nous abetir

En envoyant bientot ses escadrons de la temperance citoyenne et moderne dans nos bars, nos restaurants, nos cuisines et nos salles a manger, sont but secret est de nous rendre plus bete. En tous cas, selon cette etude, la consommation de vin rouge rend le cerveau plus efficace.

Voila une bonne idee de reforme, on fait boire les idiots, si leurs scores ne s’ameliorent pas, on les catapulte.

J’ai vu la lumiere

Hier j’ai entendu une melopee s’elevee d’un petit immeuble. J’y suis rentre et j’ai ete saisi par la beaute du spectacle. Les femmes d’un cote, habillees de maniere pudique et elegante, les hommes de l’autre, vraiment viril avec leurs barbes et tout. Alors je me suis interesse a ce qui se disait. C’est decide je me converti a la religion d’amour, de tolerance et de paix. Fini le cochon, fini les bitures qui ne font que souiller mon corps.

Plus jamais je ne veux meme sourire en lisant ce genre de chose alors que ca me salit les yeux et l’ame, je veux de la purete et de la dignite comme ca pour m’elever et faire la volonte d’Allah qui par l’intersession de son venere prophete Mohammed m’a touche et je veux oeuvrer pour l’avenement de la Oumma universelle ici et au paradis avec mes 72 cierges.

Le sens des mots

Je sais bien que de tous temps les vieux ont dit que les jeunes étaient des petits cons qui menaient la civilisation au cataclysme et que les jeunes ont toujours dit que les vieux étaient des cons qui ne comprenaient rien à la modernité et que au final les choses tiennent plus ou moins en place.

Je sais aussi que les langues évoluent. C’est pour ça qu’elles sont vivantes, des mots disparaissent, apparaissent, changent de sens et tutti quanti.

Cependant, jamais a ma connaissance, à part dans les dictatures communistes, on a assisté à une telle volonté de destruction systématique du langage. C’est comme si parce que le champ sémantique du lambda s’était rétréci, les mots avaient pris une valeur à la fois quasi magique, le bon anathème répété suffisamment vous fait disparaître en prison, tout en étant totalement dénué d’importance, on peut utiliser un mot pour un autre puisque tout est pareil.

Par exemple, quand Le Pen dit que les chambres à gazs sont un détail de la seconde guerre mondiale et qu’il se fait traiter par le choeur des médias de « négationniste », ça n’a strictement aucun sens tout en le vouant aux gémonies. Etre un négationniste veut dire qu’on ne reconnaît pas que les juifs aient été exterminés systématiquement dans des camps de la mort. Ce sont des gens qui nient cette donnée historique. Bon. Donc si quelqu’un dit que ça a existé mais que c’est un détail par rapport au reste, elle est ou la négation? Donc voila un bon exemple de mot vide de son sens, détruit dans sa valeur essentielle pour communiquer et pourtant qui a toujours le pouvoir d’envoyer celui qu’il vise dans les abîmes de l’enfer moderne.

Cette destruction du langage a aussi comme corollaire naturel la destruction de la pensée. Comme je le repète a longueur de temps, sans les mots il n’est pas de pensée possible. Moins on a de mots, moins on peut penser et plus on a tendance à considérer que tout se vaut. Quiconque a déjà ouvert un dictionnaire de synonymes sait qu’ils n’existent pas. Chaque mot recouvre une nuance un peu différente qui ensemble forment une culture. Ce travail de sape ne doit pas être toléré.