Catapultage de kebabs

Voila un sujet melangeant bouffe et politique donc du pain beni pour votre serviteur.

Certains elus italiens sont rentre en guerre contre les nourritures « ethniques ». Ils refusent que s’implantent kekbabs et autres joyeusetes exotiques chez eux au nom de la defense du patrimoine culinaire rital (qui est quand meme un peu autre chose que ce que les espagnols osent appeller de la boustifaille). Bien entendu cela me rejouit. Pas seulement a cause d’experience personelles de kebabs qui ont ete quasi mortelles a chaque fois (j’ai l’estomac delicat) comme quand, sur l’ile d’Ios, je m’etais fait servir un « sandwich grec » par un type qui avait soit une entaille soit un pansement a chacun de ses doigts (oui j’etais saoul et j’ai meme essaye de lapider un ane apres qu’il m’ait regarde de travers). Pas seulement non plus parce que les kebabs sont souvent des points de fixation de toute la racaille des environs. Non ce que j’aime vraiment dans cette histoire est la volonte de sauvegarder ce qui definit les italiens en tant que peuple et le cote suffisament doucement decale pour rendre tout ca poetique.

Heureux comme un italien qui a du pain et du vin.

20 réponses à “Catapultage de kebabs

  1. Catapultage de kebabs.

    Si vous laissez une place pour les « points phone » dans votre catapulte monsieur l’amiral, vous risquez de provoquer bien des frustrations.
    Car dans les « points phone » si l’on n’y mange pas tellement, on y transite beaucoup. (c’était la blagounette du jour )

  2. Vous n’avez pas manqué de remarquer le début de l’article du Times :
    « The tomato comes from Peru and spaghetti was probably a gift from China.
    It is, though, the “foreign” kebab that is being kicked out of Italian cities (…) »
    Toute la mauvaise foi du monde en deux phrases. Ce que j’adore, ce sont les guillemets à « foreign ».
    Ca peut se catapulter, un correspondant du Times à Rome ?

  3. Tout à fait d’accord avec vous quant à l’incommensurabilité (pff ! j’ai cru ne jamais m’en sortir, de celui-là !) des nourritures italienne et espagnole.

    Votre histoire de sandwich grec m’a fait rire : je crois bien n’en avoir jamais avalé un à jeun – à jeun d’alcool, veux-je dire.

    • Pareil ici Didier, en dessous de 2 grs je n’envisage meme pas que cela soit comestible, et au-dessus ca me donne une bonne excuse en cas de « trop plein » a evacuer…

  4. Je vois qu’on vit (qu’on a vécu, en ce qui me concerne…) sur la même planète…

  5. Je ne sais plus qui a dit que les Italiens étaient un grand peuple car il ne fallait pas oublier qu’ils avaient inventé la pizza, la Renaissance et le fascisme.

  6. « j’etais saoul et j’ai meme essaye de lapider un ane apres qu’il m’ait regarde de travers »

    très très drôle à visualiser !

    • @ Daredevil, et encore vous ne m’avez jamais rencontre…
      @ Skandal, et je ne parlerais meme pas de ce que ca finance en sous-main…

  7. Le gros problème du kebab, qui en soit un sandwiche parfaitement comestible (il peut même être bon !!), c’est la piètre morale et l’absence d’étique (et d’hygiène) des types qui le préparent… Je vous laisse faire des conclusion, mais ça sent le complot…

  8. vu la vitesse à laquelle s’enlaidit Paris, je sens que je vais pas tarder à m’expatrier en Italie moua

    • @ Conservateur, en plus en ce moment il parait que les prix de l’immobilier sont tres bas… Mais en meme temps y’a le cout des travaux quoi.

  9. « un sujet melangeant bouffe et politique donc du pain beni pour votre serviteur. »

    Alors vous allez sans doute aimer mon nouvel article. Je fais comme vous : dans la recette de cuisine, à présent. Ca change et c’est un sujet sain… quoi que. ^^

  10. Je pense quand même que vous allez être déçu. Il y a peu de chance que ma recette de crème au Nesquik et levure de bière vous fasse envie.

    Et pourtant! … Bien qu’un peu lourd, cet entremet est réellement plus que comestible. ^^

  11. Vivant en Italie, je peux dire que nous sommes peu envahis par ce genre de restauration (kebab ou fast food) qui certes existent mais en nombre beaucoup plus réduits qu’en France. Question de culture sans doute, mais on peut aussi dire qu’il est difficile pour un mac do de rivaliser avec une pizza cuite au feu de bois à 5 euros…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s