Archives mensuelles : mai 2009

Pour qui voter aux européennes 2009

Oui l’actualité est chargée et j’enrage de ne pouvoir la commenter assidument. Imaginez toutes les bonnes vannes que j’aurais pu faire au sujet des folles qui n’en sont plus et autres histoires d’enfants mis au cachot histoire de les faire palir un peu, et je ne veux pas penser aux histoires de Coupat, ça me fait trop de mal.

Donc là je vais vous aider à savoir pour qui voter le 7 juin.

Déjà, c’est tout un boulot de trouver toutes les listes en Ile de France, alors je vais laisser les bouseux se débrouiller. Bien entendu, pour vous offrir la plus haute qualité d’analyse, je ne me base que sur le nom des listes. Désolé c’est un peu long, mais je ne les pas forcé à tous se présenter.

Alors, dans un ordre qui vaut ce qu’il vaut:

– Le FN de Le Pen (à jouir), on les croyait plein de principes et on se rend compte qu’ils ne font que se battre pour la soupe comme les autres, tout à fait dégoutant.

– Cannabis sans frontières, encore une liste pro-mondialisation et l’abolition des entraves au commerce, alors même si je suis pour la légalisation de toutes les drogues, je passe mon tour sur celui-la aussi.

– Pour une France et une europe plus fraternelle, je réserve ma fraternité aux membres de ma fratrie, donc qu’ils aillent se faire cuir le cul ces relativistes immondes.

L’Europe de Gibraltar à Jérusalem, largement assez déconnant pour me faire rigoler, mais déjà que je voudrais limiter la France à quelques arrondissements parisiens, la Baule et Val d’Isère, je ne peux pas cautionner, mais bravo quand même.

– Communistes, forts d’une centaine de millions de victimes et d’un historique anti-démocratique irréprochable, ils sont pas mal, mais ils veulent voler mon argent donc non.

– L’Europe c’est vous, ah non! C’est vous! Et non seulement je t’ai vu le premier mais toi tu ma vu en deuxième vu?

– Une France royale au coeur de l’Europe, je veux bien mais pas si c’est pour mettre du débris de bourbon sur le trone avec la couronne au front, le sceptre à la main et la plume ou vous voulez je ne suis pas doué pour les bouquets. Mais je suis pret à fonder une nouvelle dynsatie si ça peut faire plaisir.

– Union des gens, encore un truc à la con. Je ne veux pas être unis, je veux qu’on me foute la paix.

– Alliance écologiste indépendante, le prochain qui essaie de me forcer à trier mes déchets prend un coup de fusil dans le popotin. Et puis Francis Lalanne quand même! Merde!

– Europe démocratie espéranto, je leur laisse leur sabir imbécile, je les passe par dessus bord et je garde le français. C’est un bon deal non?

– Solidarité France, mais pourquoi serai-je solidaire? Hein? Au nom de quoi? La solidarité n’est jamais qu’un répugnant ersatz de charité chrétienne, donc cela aussi peuvent crever la gueule ouverte.

– Europe écologie (Dani le rougeot), sachant que je suis contre l’europe et contre l’écologie, je me demande si le papier utilisé pour leur bulletin de vote est suffisamment absorbant pour ce que j’ai à en faire.

– UMP, ramassis de consenseurs accrochés au statut quo du totalitarisme mou et à leurs prébendes. Ignoble.

– Debout la république, des attardés menés par un trisomiques moi j’appelle ça du divertissement de qualité, pas une liste électorale.

– NPA, les trostkystes en goguette tentant de racler un peu de blé pour continuer à se branlotter sur la révolution internationale, on sera pas du même coté des barricades.

– Pour une europe utile, comment un étage règlementaire en plus pourrait être utile quand ce qu’il nous faut c’est moins d’étages? Foutage de gueule!

– Lutte ouvrière, comme le NPA mais sans le droit de se reproduire… Yay… Coment ça doit être de la grande marrade d’attendre la révolution avec eux…

– Europe décroissance, comme disait Jules Renard: « Si l’argent ne fait pas le bonheur, rendez le ». Qu’ils aillent décroitres dans leurs cavernes et qu’il me laisse e chauffage et mon ordi.

– Liste antisioniste (M’bala M’bala et Cie), la liste officielle des théoriciens du complot. Je les envie de pouvoir tout expliquer par: c’est la faute aux juifs!

– la force de la non violence, héhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhé. Mouahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahaha. Bon ben ceux là ont le droit de me montrer leur force en portant ma caisse de bière, sinon je les cogne.

– MPF, CPNT, Libertas, j’aime bien les chasseurs mais bon tant qu’ils ne tireront pas les dindes bruxelloises je les considererais comme des poseurs. Le MPF n’est jamais que l’aile un peu plus ferme de l’UMP et Liertas fait campagne contre l’europe tout en faisant sa pub… Devant une telle confusion d’esprit je préfère passer mon chemin.

– Citoyenneté culture européennes, l’idée que ca marchera mieux quand on sera plus uiformisé me donne un peu envie de vomir.

– La terre sinon rien le bonheur intérieur brut, moui… cette discrimination envers la mer est le ciel est immonde, je préviens la Halde!

– Front de gauche, Mélenchon est si haineux qu’il pourrait presque me plaire. Pas de bol c’est le gens comme moi qu’il veut pendre par leur tripes et je ne suis pas douillet, mais je ne suis pas sur de me laisser faire pour autant.

– Newropeans, avec on nom aussi idiot on peut gager que s’ils se font élire ils seront les têtes de turcs des autre députés qui leur feront la bite au cirage ou au poteau à chaque récréation. Ca pourrait être une bonne raison de voter pour eux.

– le PS, ramassis de consenseurs accrochés au statur quo du totalitarisme mou et à leur prébendes. Ignoble.

– Modem, ventre mou de la politique victime d’une très légère érection qui le fait se prendre pour un vrai dur. Un peu de bromure et on en parlera plus.

Dans ces conditions, moi le 7 juin je serais occupé à quelque chose de plus important comme de me curer le nez ou de repasser mon sharpei.

Publicités

Usque ad finem

Je viens de refermer un des meilleurs livres qu’il m’ait été donné de lire. Alors bien sur, ce n’est pas du Dosto ou du Buk, mais l’intensite romanesque de « la religion » de Tim Willocks est tout simplement époustouflante.

En gros, ça se déroule pendant le siège de Malte en 1565 quand les chevaliers de l’ordre hospitalier de Saint-Jean ont décidé de se battrent à 1 contre 10 contre les hordes de Soliman qui étaient lancées pour conquérir l’Europe. Ces chevaliers menés par La Valette, sans doute un des plus grands français de l’histoire, avaient décidé que Malte était le dernier pouce de terrain, la dernière limite et qu’is préféraient crever de manière atroce que de reculer encore une fois. Au milieu de ce grand foutoir ou on se découpe, on se trahi et on baise, on suit les pérégrinations de héros terriblement humains, de méchants inquisiteurs qui sont très sournois et de fous furieux des 2 camps.

Mais le plus interessant dans tout ça est l’héroisme qui se dégage de presque chaque page, ce sens de l’honneur qui manque aux marchands pour qui le business est tout. Certaines choses sont plus importantes que la vie, mais le pacifisme débilitant qui sévit sous nos latitudes ous fait croire que mourir de vieillesse est une fin en soi. Ce genre de livre, malgré ses limites, permet de se souvenir qu’en fait non, pas forcément.

watataprrrr

Voici quelques temps, je ne sais plus quelle obscure division de l’armée suédoise castrait le lion de son blason parce que c’était un symbole phallocrate. Aujourd’hui, les croix sont peu à peu retirées de la vue du publique parce qu’elles seraient offensantes à la vue de certains… Encore un symptôme d’une civilisation à l’agonie.

Après avoir méthodiquement détruit le langage en le vidant de son sens, les modernes s’en prennent au cran du dessus ou du dessous, ça dépend de par où on le regarde, les symboles. La croix est le symbole du Christ mort pour nos péchers. Pas le symbole des croisades. Le lion à un zizi, c’est un lion et pas une lionne. L’inceste est une aberration contre nature, bien plus qu’un crime. Quand ils en auront fini avec les symboles, qu’ils auront brulé tous les dictionnaires, que leur restera-t-il? Nous serons revenu à un état primaire d’autistes devant lesquels on s’ébahi parce qu’ils sont capable de laisser une trace sur une feuille. Puis ceux-la ont les foutra au feu aussi parce qu’ils seront très légèrement moins dégénérés que les autres.

Et nous les laisserons faire parce que nous avons vraiment fini par croire que la force est le dernier recours des faibles et que la vie vaut plus que l’honneur. Le véritable problème de la victoire des marchands du temple, c’est que tout se monnaye, tout a une valeur, tout rentre dans un ordre comptable. L’âme de la langue et des symboles aussi, et apparemment elles ne valent rien.

Encore plus mauvais que Mickael Jackson.

« Bonjour,

Je viens de découvrir votre blog (à moins que je sois victime d’un trou de mémoire), et j’ai eu l’honnêteté de survoler vos archives avant de porter un jugement:

Vous êtes très mauvais, mon vieux. Vous n’êtes pas fait pour ça.

A ce stade, il me vient toujours la même question: pourquoi tenez-vous un blog?

Je pense qu’un peu d’humilité vous permettrait de comprendre ce que j’essaye de vous expliquer:)

Cela dit, si vous tenez absolument à persévérer dans votre marotte, je ne puis que vous donner un conseil: travaillez. Allez consulter les articles de fond qui se trouve sur Ilys, par exemple, essayez d’étudier avant de l’ouvrir, et peut-être arriverez-vous un jour à pondre un billet qui tienne la route.

Bien à vous! »

Voila le commentaire laissé par XP, grand mandarin de la blogosphère, contributeur à ILYS et distributeur de points universel.

Alors chers moussaillons, peut-être vous demandez vous pourquoi ce grand homme à pris la peine de laisser ce commentaire chez moi. Je vais un petit peu éclairer votre lanterne en vous redonnant du contexte. Voici quelques semaines, XP s’en est pris avec véhémence à une de mes amies. Je lui ai signifié que je n’étais que modérément d’accord. Cela aurait pu en resté là si XP, qui bien entendu le niera, n’avais pas lu ici et là que malgré nos différences j’éprouve de l’affection pour Jérôme Leroy et assez peu de considération pour ILYS. Alors il est venu me dire à quel point je suis mauvais.

Huhuhu.

Alors je vais me fendre d’une petite mise au point pour lui, et d’autres qui passeraient ici et me trouveraient incroyablement mauvais. Je ne vais pas m’attarder sur le style paternaliste du commentaire ou autres petites choses qu’on peut sentir comme la fausse camaraderie du smiley. Je n’en ai cure. Je ne m’attarderai pas non plus sur la personnalité d’XP qui apparemment passe son temps à chercher où on parle de lui sur le net.

Alors pour la faire courte, ce site se nomme Brèves pour une bonne raison, je n’y passe pas ma vie. J’écris des textes courts, et je les écris en maximum 10 minutes en général sans me relire. Je n’ai pas vocation à écrire des articles de fond qui de toutes façons ne sont pas lus ou pas compris. Je n’écris pas comme certains pour pouvoir m’embrasser sur les biceps entre chaque paragraphe en pensant à quel point je suis bon et intelligent. Je donne des arguments, parfois originaux, parfois moins pour mettre un peu de vie dans les diners en ville. Je l’ai déjà écrit à maintes reprises, ceci est un blog de guérillero de bars, pas d’esthète de salons. Alors oui, mon style laisse à désirer, je suis mauvais, mais je m’en tape. Je suis fruste et je le sais, mais je vise toujours la tête et je crois que, parfois, je touche. XP, il n’est jamais malin de venir avec un fleuret moucheté dans un duel de catapultes.
Je finirais en citant la dernière phrase de mon héros Charles Bukowski dans « le capitaine est parti déjeuner et les marins se sont emparés du navire » (oui je sais que je l’ai déjà cité ici, mais ça aussi je m’en tape) et je la dédie au délicieux XP : «Va te faire foutre branlotin».

C’est bien parce que c’est moderne…

Grand moment d’envie de sauvagerie l’autre jour. En même temps c’est de ma faute, j’ai voulu m’acheter une carte orange. Le ruc tout cn qui marchqit bien. On la prenait, on la signait, on mettait notre photo et roule bouboule.

Mais cette petite merveille de simplicité a du être jugée ringarde et on la remplacée par une carte au nom arfaitement débile: le pass navigo. La carte orange portait bien son nom. C’était une carte et elle était orange, symbole d’un temps où les marketeux crétins ne dominaient pas encore le monde. Le pass navigo, ça ne veut juste rien dire, ça permet d’avoir votre photo bien comme il faut dans une base de données de plus, bref c’est moderne donc c’est mieux. Sinon pourquoi remplacer un systeme qui fonctionnait parfaitement? A part bien sur pour traquer vos allées et venues… Mais je ne voudrais pas verser dans la parano…

Mais ce n’est même pas pour tout ça que ce pass navigo a failli rendre à mon corps ce pour quoi il à été fait, soit l’arrachage de cranes en série pour boire du calva dedans. Non ce qui m’a rendu limite violent est d’avoir du attendre 45 min pour avoir cette saloperie et me faire ficher volontairement pour que l’immonde connasse sorti tout droit du cul de Belzébuth qui se tenait derrière le comptoir m’explique qu’elle me donnait cette merde mais qu’il fallait que j’aille faire la queue 10 mètres plus loin pour la charger…

Soit ils tentent des experiences en essayant de voir jusqu’où on peut pousser les gens avant qu’ils se repaissent de tripes de grognasses ménauposées, soit ils nous brisent consencieusement par des petites humiliations maintes fois répétées.

Je vais soigneusement aiguiser cet immondice qui me sert a voyager et m’en servir pour trancher les carotides du prochain mecton qui bloque mon métro.

Rendez nous la carte orange tas d’fumier! Et les wagons de remière classe aussi. Marre de voyager avec les prolos.

Méthodes putassières

Comme je ne recule devant rien pour enfin réussir a passer devant Fromage+ au classement wordpress et qu’en plus ça me fait rigoler en attendant le passage de la manif du 1er mai pour lequel ma catapulte a canettes de bieres vide n’est malheureusement pas prête, je me suis créé un compte facebook. Je sais c’est lamentable et répugnant mais je ne vais pas laisser le terrain a Koscuisko-Morizet (oui je refuse de trouver l’orthographe exacte de son nom). Il faut parfois être capable de se sacrifier pour la cause!

Films dans l’avion

Hier j’ai regardé Gran Torino et the wrestler, puis après je me suis endormi saoul et menotté pour avoir frappé une hotesse de l’air avec un saumon (Jean-Luc Delarue si tu me lis…).

Alors the wrestler est suffisament chiant pour être un film français. Il ne vaut le coup que parce que Rourke s’est magnifiquement et méthodiquement détruit au cours des 20 dernières années, ce qui force le respect.

Pour ce qui est de Gran Torino, j’en ai eu une vision très différente de celle qui à apparemment prévalu chez les réacs. Pour la plupart d’entre eux, ou du moins ce que j’ai pu en lire, il s’agirait d’une charge contre l’homme blanc raciste qui trouverait sa rédemption dans le fait de se mettre a aimer une bande de nems.

Je pense qu’ils ont tort.

Voila des années que je suis un grand fan de Clint et même si ces derniers temps il s’est mis à ne manger plus que des graines en espérant devenir immortel, on retrouve dans à peu près tous ses films la même idée qui est celle du dernier homme debout, de celui qui a toujours refusé le compromis, celui qui fini toujours cocu. C’est encore le cas ici. Toute sa vie il a voulu rester debout au milieu d’un monde qui s’écroule et à la fin il décide de rendre les armes et de s’incliner face à l’envahisseur plutôt que de transmetre les miettes d’héritage à des gens qui ne les méritent pas. C’est le principe de préférer cramer ce qu’on a au lieu de le filer à des cons. Le personnage principal ne s’excuse pas, mais il abandonne par lassitude. Quand on regarde ce qu’il y a autour de nous, il faut bien reconnaitre que ça se comprend.