Le mur de la honte mais ça dépend

Un des trucs qui me plaisent vraiment, c’est l’indignation sélective.

Par exemple, si les Etats-Unis construisent une palissade pour éviter l’invasion de wetbacks, c’est dégoûtant. Si Israel construit un mur pour empêcher quelques explosions intempestives au milieu de sa population civile, ce sont les juifs qui se sont transformés en nazis. Mais si l’Egypte construit un mur parce que ses ressortissants et dirigeants ne veulent pas avoir à gérer les palestiniens, alors là c’est le silence radio. D’ailleurs dans la région, ils sont quelques uns les pays qui sont bien content de laisser les palos moisir sur pied. Krieg gross malheur tout ça.

Pareil pour Cécile Duflot qui part aux Maldives, prouvant à tous qu’elle aussi, ses principes elle s’assoit dessus quand il y a une jolie queue de Mickey à la clef ou que son compagnon est un peu fatigué. Dans le même style on a Michel Drucker, rendu richissime par sa géniale façon de toujours poser de gentilles questions qui explique chez Pierre-Louis Basse sur Europe 1 que les écarts entre les riches et les pauvres sont vraiment devenus trop injuste et que maintenant il faut partager. Alors je passe sur l’âne Basse parfait dans son rôle de poil à gratter subventionné (ouh je suis du côté des gentils prolos bien au chaud dans mon studio) mais que Drucker et son âge canonique m’explique à moi qui suis jeune et fringant qu’il va falloir que je partage me fais vraiment rigoler. S’il veut mon pognon faudra venir le chercher. Et puis si l’argent ne fait pas le bonheur, qu’il le rende comme disait Renard.

Dans le même style on a Obama mettant 3 jours à réagir à un acte terroriste, mais oui lui je sais c’est pas pareil parce que si on l’aime pas on est forcément raciste alors bon… Ou Al Gore alors qui voyage partout en jet, à une maison qui consomme autant qu’une ville moyenne et veut que j’éteigne mon chauffage et que je m’éclaire à la bougie en errant sur les routes sur une carriole le nez collé au cul d’un boeuf plus ou moins odorant.

Bref, ce qui est important dans le relativisme moral c’est de savoir au départ qui il faudra dénoncer ou pas, en fonction de la mode du moment. C’est simple et beau, d’autant plus quand c’est expliqué par des gens qui se targuent de réfléchir, d’avoir le sens critique tu vois et tout ça.

Un autre cas dans le style qui m’a presque fait renverser ma bière, c’est un gus dans une émission (ça balance à Paris il me semble) qui expliquait à Lafesse, qu’il était bien gentil, que son humour c’était coule, mais que quand même, comment c’est-y qu’il savait que certains ne riaient pas de ses pitreries pour "les mauvaises raisons". Le truc génial non? Le genre, nous on a le droit de rigoler de tout parce qu’on SAIT qu’on est gentil, mais le crétin bas du front doit être suspecté de mauvaises pensées qu’il faudra effacées si possible dans un camp de la mort de la tolérance parce que l’humour y’a que les gens bien qui peuvent le pratiquer.

Pourquoi j’aime l’indignation sélective? Parce que ça facilite mes listes des gens que j’aurai le plaisir de catapulter en premier. Ca fera de la place.

18 réponses à “Le mur de la honte mais ça dépend

  1. Il y certains morts que l’on aimerait vivant (dédicace à mon papy !!!) mais il y a encore plus de vivants que l’on aimerait mort…

    Moi, par principe, je fais pas ce qu’on me dit, comme ça je suis sur de jamais me faire avoir….

  2. L’acte ne compte pas, c’est celui qui le comment qui est important. Le tout est de savoir s’il est sur la liste des justes ou pas.

  3. et ça on le sait pare qu’on est bien né

  4. Vous savez quoi, Amiral ? Il y a certains soirs (peu nombreux, et la bière remplaçant la Quézac doit y aider) où je me sens empoigné par un optimisme délirant, où une voix me chuchote que tout cela devient tellement apparent, si caricatural, à ce point bouffon, qu’il va bien falloir que la vérité se répande, à la vitesse d’un tonneau renversé sur une traînée d’eau chaude.

    Mais on devient très naïf, à 53 ans, vous verrez…

    • @ Skandal, effectivement ça peut etre un plan.
      @ Pharamon et Paul-Emic, c’est exactement ça.
      @ Didier, il me reste donc 25 ans… Mais vous avez raison, ça va quand meme finir par se voir.

  5. C’est étonnant qu’il n’y ait pas de mur au Portugal compte tenu du nombre de maçons….

  6. Billet revigorant comme d’habitude mais j’avoue avoir eu peur : « Un autre cas dans le style qui m’a presque fait renverser ma bière… »
    Le « presque » m’a rassuré : sur votre vigilance et votre capacité à veiller sur ce délicieux breuvage, mais aussi sur le sort du breuvage en question. Dans le gosier, oui, sur la table, non. Et puis faut pas gâcher.
    P…tschtt!!!

  7. Faut pas suivre les beaux parleurs, mais ceux qui font des choses avec ou sans paroles.
    il faut espérer qu’on arrête vite de privilégier la forme au fond.
    Le règne de la communication s’effondrera quand les mensonges seront inévitablement découverts.
    Pour les murs, il faut espérer qu’ils disparaissent définitivement, il y’en a toujours eu et je n’en connait pas un qui n’a pas été ridicule et inutile.
    même la grande muraille de chine et son rôle était une utopie.

  8. L’Indien, je peux vous affirmer que les murs de ma maison sont parfaitement utiles…

  9. ce qui fait tomber le mur ce n’est pas la nature du mur mais le manque de maçons.
    En clair tous les murs ont bien rempli leur rôle tant qu’on a bien voulu s’en occuper. C’est dans l’air du temps de dire qu’un mur ne sert à rien, puisqu’on en abhorre l’idée même.
    Mais ceux qui sont à l’origine de ce genre de fable nous montrent bien qu’en ce qui les concerne directement ils trouvent qu’un mur c’est bien.

  10. C’est pas le meme genre de mur.
    Je ne suis pas entrain de dire qu’il faut supprimer la propriété.
    Si la situation à l’extérieur devient instable, les murs ne servent à rien.
    C’est comme les caméras de surveillance, ça déplace le problème, c’est dissuasif.
    Puis pour moi une nation n’est pas une maison, un mur de la maison à la limite.

  11. « Puis pour moi une nation n’est pas une maison » pour moi : si !
    « un mur de la maison à la limite » et le toît il tient comment sinon ?

    Voilà que je me mets à reparler à l’Indien…

  12. Si la France était une ile, je pense que je serait du même avis que vous.
    De toutes façons je vis dans un tipi, alors mes murs sont mon toit, ça complique.

  13. @skandal surtout ne va pas te pendre

    commencer à privilégier le fond plutôt que la forme? => effectivement je crois qu’on touche le fond et avec des raisonnements pareil on va droit à la 3ème guerre mondiale

  14. @paul emic
    Un mur n’est pas une solution, c’est un pansement qui marche parfois, mais a court terme uniquement.
    @tigh
    Il me semble que personne ici n’est d’accord pour privilegier la forme.
    @skandal
    ne l’écoute pas, enfin si écoute le….bon démerde toi

  15. Me pendre ?? C’es tellement pas classe…

    Je pensais en finir autrement, genre projeter ma voiture pleine d’essence sur le portail de l’Élysée…

  16. @skandal
    Mauvais plan, les voitures n’explosent pas.
    Puis détruire le portail de l’élysée…..on a vu mieux komme révolution.
    Puis leur envoyer de la violence ne les rendront pas honteux.
    Moi je suis pour l’attentat symbolique, genre le lancer de chanssures, ça pourrait etre une marque de mépris plus marquant que le vote blanc.
    Alors envoi toutes tes pompes sur lélysée, woland pourra surement te fournir une katapulte.
    Mais attend, je suis kon, tu meurs pas avec mon plan….sauf si tu t’auto katapulte en guise de bouquet final.

  17. L’idée sans quand même d’en finir et la voiture n’explose pas mais elle brule longtemps…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s