Archives mensuelles : juin 2010

Au moins elle servira à quelque chose

Je vous propose un petit jeux à l’occasion de la coupe du monde de pousse baballe qui est apparemment sur le point de débuter: retranscrivez dans les commentaires de ce post le nombre de maillots et de drapeaux français, et autres que français, en indiquant de préférence la provenance, que vous aurez aperçu au cours des différentes journées de compétition. Faudra aussi nous dire dans quel bled vous avez fait vos observations…

Ce sera rigolo et puis comme ça on aura des stats interessantes…

La fin de notre monde

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, l’Europe s’est vautrée dans un mode de vie toujours plus confortable et douillet. Nous avons régresser, laissant derrière nous, morceau par morceau tout ce qui constitue l’âge adulte. Travaillant de moins en moins, apprenant de moins en moins, abandonnant notre droit naturel à nous défendre en cas d’agression, réduisant la sexualité aux jeux d’enfants prépubères puisqu’elle devenue sans conséquence. Nous en sommes arrivés à êtres non des adulescents comme les journaux pour connasses aiment bien dire mais des morveux bien incapables de prendre la moindre responsabilité ou de nous torcher nous mêmes.

Bien entendu, cela à bien arrangé les affaire de l’Etat qui a pour obsession de devenir notre gentille maman, de nous faire rentrer dans sa matrice tiède et humide. Il a donc dépensé de plus en plus de notre argent de plus en plus mollement gagné pour nous habiller, nous peigner, nous laver… Pour se faire il a dû couper d’autres dépenses plus traditionnelles comme celles dévolues à la défense du territoire… Cela a été rendu possible par le fait que les ricains eux continuaient à se comporter en adultes (un peu attardés d’accord mais en adultes quand même) et à payer pour l’effort de défense de tout l’occident.

Malheureusement, ils ont aussi cédé aux sirènes de la modernité et mis à leur tête un socialiste aux grandes oreilles qui leur a collé un système de sécu "à l’européenne". Les mêmes causes produisant les mêmes effets, nous pouvons désormais êtres surs que leur effort pour être les gendarmes du monde ne pourra pas être soutenu beaucoup plus longtemps laissant la place à ceux qui auront la volonté de la prendre. En tous cas, il semble quasiment irrémédiable que le monde dominé par l’occident, période durant laquelle l’humanité a le plus progressée, soit arrivé à son terme. Bien sur les sursauts sont toujours possibles, mais le corps est faible et j’ai bien peur qu’un dernier sursaut qui devra avoir la force d’une crise d’épilepsie ne lui brise le dos.

Passez votre permis de chasse!

lettre à un ami xénophobe

Cher ami,

Je comprends très bien votre raisonnement, cependant vous avez tort et je me fais fort de vous démontrer pourquoi.

Vous pensez que les nouveaux arrivants vont détruire notre art de vivre à la française, je vous dis qu’ils vont enrichir nos traditions. Vous craignez les mélanges, je vous dis que la race va en ressortir revivifiée. Vous pensez qu’ils traitent mal les femmes, je vous dis qu’un peu plus de pudeur ne pourra pas leur faire de tort pour notre bien à tous. Vous trouvez leur mode de vie barbare, je vous demande au nom de quoi vous osez juger une culture différente et manifestement si vivante et vigoureuse. Vous râlez contre leur soumission à leurs lois, je vous dis que plus d’ordre nous sera forcément bénéfique. Vous vous plaigniez de devoir payer pour eux, je vous dis que c’est un bien maigre sacrifice par rapport à la chance qu’ils représentent pour nous. Vous pleurnichez de devoir baissez la tête devant eux, je vous dis que votre tolérance vous grandira. Vous déplorez leur envie d’expansion, je vous réponds que l’avenir ne se fera que dans des ensembles supranationaux. Vous méprisez leurs habitudes culinaires, je vous fais remarquer que leur hygiène est supérieure à la notre. Vous trouvez honteux la façon dont ils traitent les juifs, je vous dis qu’il n’y a pas de fumée sans feux et que c’est mérité. Vous maugréez contre les restrictions alimentaires que la situation nous impose, je vous dis que ce ne pourra être que bénéfique pour votre santé. Vous êtes désolé par la censure qu’ils imposent, je vous dis que certaines choses, comme la figure des grands leaders, se doivent d’être épargnées.

Vous voyez, ce que vous nommez déraisonnablement une invasion est en fait une opportunité formidable pour rendre sa jeunesse et son avenir à notre vieux pays si fatigué. Réjouissez vous et participez activement à l’établissement de l’ordre nouveau, vous vous en sentirez magnifiquement ragaillardi et vous laisserez enfin de côté vos idées noires.

Texte de Pierre Laval publié dans « je suis partout » et diffusé sur « Radio Paris » en juin 1941.

Ps : pour les simples, c’est bien entendu une parodie sans aucun rapport avec une situation passée ou actuelle…