Archives mensuelles : septembre 2010

J’existe!

http://maps.linkfluence.net/blogopole/2009/ et tapez dans "cherchez une URL" mon petit nom et j’apparais.

YAY!

Toujours plaisant… Y’a pas à dire, même après tout ce temps blogger reste un egotrip!

Publicités

Des nazis homophobes?

Apparemment un obscur groupe de rap (et je ne fais pas référence à leur léger hâle) choque tout le monde pour avoir dit ouvertement leur manque d’amour et de considération pour les gays… Et les gens ont l’air surpris alors que le nom même de leur groupe sexion d’assaut est une référence assez claire à d’autres groupes de jeunes énergiques des années qui eux non plus n’aimaient pas trop les garçons qui aiment les garçons (il va sans dire que tout le monde a toujours aimé les filles qui aiment les filles…). Et personne, pas un journaliste ne relève ça?

Je suis sur que si je nommais par hasard mon groupe de chanteurs folklorique "les joyeux V2" on me le reprocherait…

Après avoir vu « la cité du mâle »

Grand moment hier soir devant ma télé, la réalité m’explose à la tête alors que je croyais être déjà suffisamment blindé… A tel point que j’étais persuadé que les journaux en parleraient tous ce matin mais non… Apparemment les problèmes de Contador sont plus importants. Du ^pain et des jeux et puis c’est tout!

Donc je ne reviens pas sur les propos tenant à rejeter la faute sur la fille qui se fait cramer la tête parce qu’elle le mérite (elle ne se respecte pas tu vois…) ou les menaces physiques dès qu’on ose aborder un sujet qui déplaît (je vais te mettre une grande gifle dans ta bouche…). Mais j’ai relevé un truc particulièrement troublant: lors du témoignage assez poignant d’un homo qui raconte ce que subissent les gens comme lui en "cité sensible", ce jeune homme dit que les types un peu romantique (comprendre qui traitent leurs copines de manière civilisée) se font traiter de cèfran et de bouffons. Donc dans leur tête si on est civilisé on est un français, donc un bouffon. C’est beau le partage des cultures non?

Amusant aussi le fait que tous ces magnifiques spécimens d’hominidés aux multiples couleurs mais dont je nie l’humanité avec la dernière énergie, ne parlent que de respect et d’honneur alors qu’ils n’ont pas la moindre idée de ce que signifient ces termes. Cyrano de Bergerac est l’archétype de l’homme honorable, ils sont les symboles de la bassesse humaine. Ils arrivent à regrouper tous les défauts des bonobos (instrumentalisation du sexe) avec ceux des chimpanzés (hyper-violence) ce qui est tout de même remarquable du point de vue du primatologue mais assez terrifiant quand ils sont vos voisins de palier.

Ce qui est beau aussi c’est que ça transcende les races. Entre le petit blanc qui se converti à l’islam pour faire comme tout le monde et l’autre décérébré qui répond à la question "c’est quoi une vraie femme" par la réponse "déjà, elle est vierge!" Le black tout content de faire pisser le sang à sa soeur parce qu’elle est rentrée "hyper tard", le maghrébin qui joue au gardien de la révolution islamique aux petits pieds, on peut dire que les catapultes à mettre en place seront parfaitement non-discriminatoire et feront plaisir à la HALDE. Encore une preuve que c’est une question de culture et non de race. D’après mon expérience, entre mes copains noirs docteur en littérature française classique ou ayant fait normal, mes copains arabes polytechniciens ou ingénieurs en pétrochimie, je peux affirmer que ces derniers sont mille fois plus français que les petits bolosses qu’on voit dans la cité du mâle.

Si vous ne l’avez pas vu, démerdez vous pour mettre la main dessus et passé 45 minutes dans une profonde stupeur face à la vague qui nous arrive dessus.

La cité du mâle

C’est ce soir sur Arte à 21h35 et ça dure moins d’une heure. Mon petit doigt me dit que ça vaut le coup d’être vu… On en parle demain?

Crabes poilus à la bassamoise

Ca faisait longtemps… Donc revoilà des bonnes recettes au cochon!

Pour6 Personne(s)

Coût de la recette :
Niveau de difficulté :
Temps de préparation : 1 heure
Temps de cuisson : 1 heure
Temps de repos :  

Ingrédients:

  • 6 gros crabes poilus
  • 4 pattes de porc fumées
  • 1 morceau d’adjuvent (poisson séché très parfumé un peu « boucané »)
  • 3 gros oignons violets
  • 3 gousses d’ail
  • 3 à 4 piments frais
  • 4 grosses aubergines africaines
  • 3 belles tomates
  • 2 grosses c. à soupe de pâte de tomates concentrées
  • 1 feuille de laurier
  • 1 branche de thym
  • 1 cube maggi
  • huile de palme
  • sel, poivre en grains
  • Préparation:

    Nettoyez, lavez les crabes après avoir coupé les griffes.

    Ne pas les coupez en 2 afin qu’ils ne se vident pas.

    Coupez les pattes de porc en 3 morceaux chacune.

    Faites chauffer de l’huile dans une grande marmite et faites-y revenir les pattes de porc.

    Pendant ce temps, faites cuire les aubergines, les oignons, l’ail et les tomates dans de l’eau salée.

    Une fois cuits, passez-les au mixer.

    Versez l’eau de cuisson des légumes sur les pattes de porc et salez, poivrez, ajoutez le cube, le laurier, le thym puis couvrez.

    Laissez cuire 30 min à feu moyen.

    Ajoutez l’adjuvent entier, ajoutez les légumes mixés, placez au dessus du porc, les crabes sur le dos pour qu’ils ne se vident pas. Délayez la pâte de tomates dans de l’eau et versez sur les crabes de façon à ce qu’ils soient recouverts. Ajoutez les piments frais. Couvrez et laissez mijoter 30 min.

    Un bon parfum se dégage et met en appétit ! Ce plat se mange avec du riz blanc ou de l’attieke.

     Trouvée ici: http://www.cuisineaz.com/recettes/crabes-poilus-a-la-bassamoise-15001.aspx

    Skol ofenstrü ?

    Alors comme ça les suédois qui sont pourtant les plus tolérants des tolérants du monde moderne ( https://amiralwoland.wordpress.com/2009/05/11/watataprrrr/ ) ont osé mettre dans leur parlement des nouveaux méchants avec des vrais bouts de xénophobes dedans? Je me demande bien ce qui a pu entraîner une horreur pareille… En même temps, j’ai ma petite idée comme je l’avais relevé il y’a quelques mois: https://amiralwoland.wordpress.com/2010/02/22/mrapporteur/ Les juifs doivent désormais planquer leur fesses à Malmö parce que les CPF locaux, des gens comme nous mais pas tout à fait, ne les aiment pas trop.

    Serait-il possible que l’addition d’une néo-population un peu moins tolérante à la vieille population tolérante suédoise ait pu entrainer une baisse générale de la tolérance dans ce charmant pays où on peut batifoler gaiement avec des rennes dans la neige sous une aurore boréale tout en buvant de l’aquavit par tonneau, le tout étant grassement subventionné par d’anciens nazis ikéaistes?

    Je ne peux pas le croire! Toute addition est forcément une richesse d’après mon catéchisme moderne… M’aurait-on menti?

    Pas si gays…

    J’ai toujours dit que les chiffres d’Act Up et autres officines représentantes de ceux qui aiment se faire pousser le caca selon lesquels 10% des hommes seraient homo étaient sortis de leurs casquette en cuir.

    Et bien c’est aujourd’hui confirmé: http://www.telegraph.co.uk/relationships/8020574/Gay-population-much-lower-than-believed-first-official-figures-show.html

    Si les britishs dont l’ambiguité sexuelle est bien connue ne sont qu’à 1,5% ont peut légitimement penser que ça ne doit pas être très différent en France. Donc qu’on arrête de nous fatiguer avec cette hyper-minorité. Comme je l’ai souvent dit, s’ils veulent se caliner, grand bien leur fasse mais qu’ils cessent de vouloir transformer la société pour un oui ou pour un non.

    Faisons un partage équitable. A eux les pantalons en cuir et les chemise en soie mauve, à nous le mariage et l’adoption. Cela me semble juste non?

    Google et le réel

    Ce la doit être désespérant pour tous les chantres de la bien-pensance… Je ne sais pas comment ça marche mais Google etait devenu un instrument terrifiant du réel. On tapait des mots et il nous sortait les recherches les plus fréquentes ça donnait:

    – les juifs sont radins
    – les noirs sentent mauvais
    – les blancs sont moches
    – les américains sont stupides

    Et ainsi de suite. Heureusement, certains veillent au grain et désormais la plupart de ces entrées laissent Google sans voix. Cela s’appelle casser le thermomètre. Les gens ne changent pas, ils ont toujours autant de stéréotypes, mais l’honneur est sauf car ils n’apparaissent plus. Ouf… On n’est pas passer loin de savoir ce qui les interesse plutôt que ce qui devrait les interesser!

    Quand on pense à tout le pognon qui a été jeté pour essayer de noyer l’intolérance et qu’elle survie toujours… Tsk, tsk, tsk. Vous imaginez toutes les belles catapultes qu’on aurait pu construire avec ça?

    Sinon, l’instantanéité de Google nous apprend aussi que de très nombreuses personnes se demandent si les licornes existent ou pas. On peut donc en conclure que l’internet est utilisé par des racistes, des bisounours et des fillettes de 5 ans. Tout ce qu’il faut pour faire de bonnes rencontres quoi…

    Raciste non, culturaliste oui!

    Parfois il faut se poser des questions. Suis-je raciste? On me le reproche suffisamment souvent pour que je me demande si oui ou non je le suis et arrêter de se planquer derrière une petite vertu moderne qui veut que "non, non, non je ne peux pas être raciste parce que c’est trop vilain".

    Alors si être raciste c’est croire en une supériorité d’une race sur l’autre, je dis non. Pour moi, l’immense majorité de la population mondiale est composée d’êtres ineptes incapables de faire la différence entre un Chasse Spleen 2003 et un cubi de ‘bonquitach". Nous sommes cernés par des crétins véhéments aux couleurs multiples. Alors certes, certains cavalent plus vite que d’autres mais de là à établir une supériorité…

    Toutefois je crois aux gènes et force est de constater que des différences existent. Mais de nouveau, de là à mettre tout un peuple/ethnie/race dans le même grand sac, il y a un pas. Je me sens 1000 fois plus d’affinités avec un noir/arabe/jaune/lamentin qui apprécie la bonne littérature et un morceau de bidoche sanguinolente qu’avec un blanc fraîchement converti à une religion de paix, d’amour et de tolérance ou même au végétarianisme.

    Mais je crois aussi à l’inconscient des peuples. Je crois aux effets de la culture, et je suis persuadé que certaines cultures sont supérieures à d’autres, par exemple celle qui offre la clim’ est supérieure à celle qui laisse mourir les gens de chaud. Celle qui offre la liberté aux individus est supérieure à celle qui les enchaîne. La culture française classique qui a offert Versailles au monde est objectivement supérieure à celle des Guayakis qui a offert au monde le string ficelle et la fameuse recette du ragoût de boyaux d’enfants à la boue saumâtre. Notre culture qui a inventé la catapulte est mécaniquement meilleure qu’une autre qui ne permet que de jeter ses excrément à la main. Bien évidemment je crois qu’il est important de protéger notre culture qui est meilleure des effets néfastes d’autres cultures qui sont moins bonnes et que les nouveaux arrivants d’horizons divers ne doivent pas êtres trop nombreux d’un coup pour qu’ils aient le temps de se diluer en notre sein.

    Donc je ne suis pas raciste, sauf si être raciste consiste simplement à ne pas s’arracher les yeux avec des baguettes chinoises tout en se vidant le cerveau à la cuillère s’ils ont l’outrecuidance de constater que tout n’est pas équivalent. Et par voie de conséquence je suis culturaliste, puisqu’il faut bien trouver un mot en "iste" qui fait peur aux bisounours. Je crois que ça définit quelque chose de particulier mais je suis trop feignant pour aller vérifier.

    Sinon je pourrais créer ma propre école de pensée: "catapultiste: la défense de la culture occidentale par la catapulte". Ca sonne bien non?

    Une tente trop petite pour le docteur House

    En ce moment j’aime beaucoup regarder Docteur House, le côté Sherlock Holmes tout ça j’imagine… Et puis sans doute pas mal d’identification à un personnage brillant, bourru, drôle et défoncé.

    De plus, j’ai remarqué dans cette série un traitement assez subtil des débats de société. Ainsi un autocollant pro-Obama apparait discrètement dans un épisode, on y parle souvent de religion. Bref, c’est pour ces raisons que j’ai décidé de soumettre aux producteurs de la série l’épisode ci-après.

    Titre : Pas de place sous la tente.

    L’épisode s’ouvre de nuit sur une femme en Burqa dans la rue, 10 mètres derrière son mari comme de juste. En traversant la rue elle ne voit pas une voiture arriver vers elle. On pense qu’elle va se faire écraser mais non, le conducteur l’évite de justesse. La femme s’écroule. Le mari s’en prend violemment au conducteur. La police arrive et traine le conducteur désormais ensanglanté en prison pour tentative de meurtre raciste.

    House arrive à l’hosto, il a mal à la jambe, il envoie chier les gens, la gonzesse de son équipe arrive à l’intéresser au cas de la femme bachée qui a fait une crise cardiaque qui n’en est pas une tout ça.

    Bien entendu, seule la fille de l’équipe a le droit d’approcher ninja girl. House est sur les nerfs parce que ça l’empêche de traiter correctement Barbie fait du jihad.

    Au final, House décide de rentrer dans la chambre pour finir de diagnostiquer et sauver la vie de Quéchua. Evidemment le mari ne kiffe pas trop et se fait exploser au milieu de l’hosto, tuant tous les héros et sa femme désormais déshonorée.

    Et à la fin : parallèle entre les images de ruines fumantes de l’hôpital et celle d’une rue de Bagdad ou de Kaboul.

    Fin.