non mais c’est moi qui doit être phobique…

En termes psychologiques les phobies sont des crises d’angoisse déclenchées par la présence d’un objet ou d’une situation spécifiques, lesquels ne présentent pas de caractère objectivement dangereux.

Ok?

Donc si on vous dit que vous êtes islamophobe c’est que d’une vous avez des crises d’angoisse, et que de deux les musulmans ne sont pas dangereux…

Jusque là, c’est clair et simple.

Mais si on ajoute dans la sauce le fait qu’environ 5000 enfants britanniques vont dans des écoles musulmanes où ils apprennent que les juifs complotent pour dominer le monde (ce qui ne doit pas être aisé vu qu’il est accessoirement enseigné qu’ils ressemblent à des porcs et à des singes), comment couper correctement la main d’un voleur et que l’homosexualité doit être punie de mort, on peut légitimement se demander si nos peurs sont réellement dénuées de tout fondement: http://yidwithlid.blogspot.com/2010/11/muslim-school-in-britian-teaches-how-to.html
Et si par dessus tout ça, on réalise que les blancs seront bientôt minoritaires au Royaume-Uni (http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/immigration/8142176/White-Britons-to-become-minority-by-2066.html) et que donc nos voisins sont en train de se concocter un petit gin and tonique à base d’arsenic et de dynamite.

Et si on à l’outrecuidance d’imaginer avec ses yeux que peut-être que notre situation en France n’est pas si différente…

Alors là c’est plus si évident… Comme de savoir pourquoi on s’acharne à mettre ce tracteur de Jauzion en équipe de France alors qu’il ne fait rien qu’à ralentir le jeu, mais je m’égare.

Donc finalement, si je suis inquiet mais pour des raisons qui existent… Ca fait de moi quoi? Un salaud? Un maniaque? Ou seulement un catapulteur de bonne volonté muni d’organes visuels et auditifs fonctionnant?

Publicités

52 réponses à “non mais c’est moi qui doit être phobique…

  1. Je confirme : vous êtes un salaud ET un maniaque. Mais consolez-vous, vous n’êtes pas seul dans cette catégorique…

    Sinon, il y a un bout de temps que je dis que l’on doit (quelle phrase horrible !) refuser catégoriquement tout mot en “phobe” ; refuser, d’une manière générale, les mots de l’ennemi.

  2. Catégorie, bien sûr. Pas réveillé, moi…

  3. Phobe a changé de sens, et glissé vers crainte-refus.
    être homophobe ne signifie pas avoir une peur irrationnelle des homosexuels, mais ne pas vouloir en entendre parler, les rejeter. J’ai éclaté de rire en entendant la première fois « putophobe ».
    En attendant de trouver un mot meilleur, et après avoir hésité, cherché, (anti-islam, musulmano-sceptique, islamistophobe, je continuerai à dire que je suis islamophobe, dans le sens bien contemporain du terme.

  4. Bah oui vous êtes un salaud et un maniac. En plus vous êtes psychorigide, bipolaire, hétérosexuel, capitaliste et surtout, votre pire défaut, c’est certainement d’être plus ou moins chrétien…

  5. Aucun risque que les extrémistes musulmans dominent quoi que ce soit en Europe, les religions s’adoucissent en arrivant ici. Et il ne faut pas se fier et encore moins baser une idéologie et une politique sur des chiffres et des statistiques peu représentatifs.
    Il y’a de la phobie chez vous c’est sur.
    mais je commence a comprendre un peu, c’est normal, les musulmans débarquent ils sont nouveaux font peur et tout avec leur religion omniprésente dans leur tete, mais les vrais dangereux sont très très peu.
    Il y’en juste de quoi rendre phobique une minorité d’occidentaux.
    S’ils étaient si dangereux que ça, la plupart des gens se rebelleraient.

  6. Il y aurait bien : islamo-incompatible, mais c’est un peu lourd à manier…

    Islamofuge ?

  7. L’Indien, vous êtes MAGIQUE. Prendre le pourcentage d’émeutes sanglantes en Occident pour mesurer le taux d’acceptation d’un phénomène social quelconque, c’est un tour de force qu’aucun « sociologue » maoïste n’aurait osé.

  8. stag
    je ne comprend pas ce que vous dites. c’est pas clair.
    je ne suis pas du genre a faire confiance aux sondages et statistiques, meme si il ne faut pas ignorer complètement leurs conclusions.
    J’ai simplement fait remarqué que minoritaires sont les européens favorable a renvoyer les immigrés chez eux, alors c’est peut etre qu’ils ne sont pas si dangereux que vous (la minorité effrayé) le croyez.
    les gens voient ils moins bien que vous le danger venir ?
    ou avez vous plus que les autres la peur de l’étranger ?

  9. L’indien,

    Les projections démographiques seraient des fantasmes ? Aux USA le nombre de naissances WASP est devancé par celui des minoritaires. Dans certains états comme la Californie, le Texas, le Nouveau-Mexique l’anglais US ne sera bientôt plus la langue parlée par la majorité de la population. Entre 1990 et aujourd’hui la communauté hispanophone américaine a augmenté de 58%. Je suis désolé mais « bienvenida a los estados unidos » ça ne le fait pas. Les USA sont un pays créé par des wasp dont la langue est l’anglais. Une minorité et bien ça doit rester minoritaire sinon quel sens aurait le pays où elle s’installe, se multiplie et substitue sa langue, sa culture, sa religion, son mode de vie ?

  10. koltchak
    J’ai exprimé mon avis sur le fait que l’islam ne dominera pas en europe, mais la ce que vous dites c’est autre chose.
    « Une minorité et bien ça doit rester minoritaire sinon quel sens aurait le pays où elle s’installe »
    Allez dire ça aux indiens qui peuplaient ce continent.

    Ce territoire n’a pas toujours été peuplé par des gens parlant l’anglais, au même titre que la France n’a pas toujours été peuplé par des langues latines.
    Il y aura des déplacement de population et des mélanges de cultures tant qu’on ne se demandera pas pourquoi ces déplacements et comment les éviter.
    Et comme l’humanité est encore trop inexpérimentée, il faudra une fois de plus attendre une catastrophe mémorable pour que les choses changent.

    Vous imaginez surement la disparition d’une culture au profit d’une autre quand je parle de catastrophe, mais ça n’arrivera pas, ça ne peut plus se passer comme au temps du nouveau monde, il y aura une modification lente d’une culture, pas un ethnocide ou un génocide comme il y a eu.

    Quand je pense a une catastrophe, j’imagine plutôt un déplacement de plusieurs milliards de personnes pour des raisons, climatiques ou nucléaires par exemple.

    On comprendra la nécessité de préserver la diversité ethnique quand on se sera pris une grande baffe dans la gueule. Pour l’instant la situation actuelle est bien loin de menacer une ethnie de disparition.

    Si les hindous ou les chinois débarquent en europe ou l’inverse, et bien là il y’aura du monde sur les blogs réacs pour crier a la préservation d’une ethnie.

  11. Merci l’Indien!
    Vous êtes le seul à avoir réussi à me faire éclater de rire aujourd’hui!
    Merci encore.
    Continuez! Encore!

  12. Tiens, vous faites confiance aux informations de média juifs!

    Cessez de vous faire honteusement manipuler sur l’islam britannique.

  13. La Bouteldja a dit:
    « N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine »….. »Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs ».
    L’Indien a dit:
    « Aucun risque que les extrémistes musulmans dominent quoi que ce soit en Europe, les religions s’adoucissent en arrivant ici. »
    Ah ouais, ça s’adoucit à vue d’oeil.
    Continuez!

  14. « mais je commence a comprendre un peu, »
    L’Indien, non! Déjà?

  15. « S’ils étaient si dangereux que ça, la plupart des gens se rebelleraient. »… et se retrouveraient derrière les barreaux, mis en accusation par la Halde, SOS Racisme, et consort. (qu’on devrait sortir, d’ailleurs…)

  16. (la minorité effrayé)!!
    Mais nous sommes majoritaires! nous ne sommes pas tous sur les blogs, mais nous sommes plein . Le nombre de gens qui ne vont pas sur internet et qui n’en peuvent plus de toutes ces musulmeries est énorme.
    notre faiblesse est de ne pas assez connaitre notre force.

  17. Vous avez raison l’Indien, l’islam ne dominera pas en Europe. Enfin à condition que les européens se réveillent et bottent le cul de ceux qui veulent se la jouer califat européen, les renvoient au bled et expliquent à ceux qui veulent bien rester qu’ici c’est une terre chrétienne et que leur place est et restera mineure. Ça ne veut pas dire qu’à titre individuel ils ne pourront pas se faire une place au soleil, mais qu’en tant que communauté mahométane ils ne sauraient se prévaloir de quelque passe-droit que ce soit parce qu’ils sont ce qu’ils sont. De tout temps les minorités ont eu à faire leur preuve, suer plus que les natifs, donner des gages, montrer qu’ils peuvent eux aussi vivre comme nous et il est plus que temps qu’on le rappelle à ce petit monde qui se croit chez lui.

    Quant au reste et bien je ne suis pas citoyen du monde. Je me préoccupe par ordre d’importance des miens, de mes voisins, de ceux de ma province, de ceux de mon pays, de ceux qui partagent la culture occidentale. La France comme l’Europe n’ont pas vocation à accueillir toute la misère du monde. Quant aux conditions climatiques, que dire sinon que certains aiment à scier la branche sur laquelle ils sont assis. Lorsque le désert gagne et que des africains continuent de brûler des milliers d’hectares pour une ou deux années de culture avant que le désert ne les recouvrent, et qu’ils continuent de se reproduire plus que de raison je me dis que nous assistons à une leçon de darwinisme appliqué. Sauf que la donne est pipée parce que des humanistes en peau de lapin leur offrent notre terre, notre vie, notre sang. Et ça vaut également pour l’Amérique du Sud ou l’Asie où la seule Chine pollue plus que les USA pourtant réputés fossoyeurs de la planète par la lie gauchiste.

    Enfin et pour finir, lorsque je parle des USA, je parle effectivement d’un peuple qui a fait un pays où la mortalité infantile était ridicule grâce à la médecine, où les mutilations rituelles (Cf la danse du soleil des lakotas par exemple) étaient considérées pour ce qu’elles sont : des horreurs. Le bobo européen a le coeur plein de pitié pour ces empires sud-américains (incas, mayas, aztèques,…) balayés par quelques immondes conquistadors alors que ces derniers ont au final causé moins de morts qu’à l’occasion de quelques cultes du soleil où l’on pouvait éventrer jusqu’à 15.000/20.000 prisonniers pour leur arracher le coeur.

    Je vous parle de civilisation, de culture et non pas de sociétés pré-historiques vouées à disparaître ne serait-ce qu’en raison de leurs rites inhumains. Une de mes connaissances a l’habitude de dire que le progressisme est une forme de primitivisme et je dois dire qu’à chaque discussion je m’aperçois qu’il a pleinement raison quand je vois ce que certains peuvent défendre.

  18. koltchak91120 Président!

  19. Personnellement je suis seulement arachnophobe, c’est physique, je ne supporte pas quand elles tissent leur voile. Argh ! l’inconscient !

  20. @dxdiag
    non, les gens qui souhaitent reconduire les immigrés a la frontière sont minoritaires.
    @koltchak
    je suis désolé, mais la France n’est plus une terre chrétienne, la majorité des gens qui peuplent notre territoire sont athées ou agnostiques. environ 75%.
    « La France comme l’Europe n’ont pas vocation à accueillir toute la misère du monde. »
    La misère du monde existe, elle souhaite ne plus l’etre et va chercher l’argent là ou il est, alors aidons les ou tuons les, il n’y a pas d’autres solutions….laisser la situation telle qu’elle est c’est grave.
    Vous etes un citoyen du monde, c’est un fait que vous ne pouvez pas ignorer, mais si le terme n’est pas tout a fait juste, vous faites parti de ce monde comme les arabes alors vivez avec ou éliminez les, mais les ignorer est impossible.
    L’argument que vous avez avec les incas et les mayas pourrait se reformuler avec les africains, et quand je vous dis vivez avec ou tuez les, je me demande si votre morale ne vous autoriserait pas un nouveau génocide, ethnocide.
    L’être intelligent est celui qui sait vivre en société, celui qui s’isole parce qu’il se croit plus fort voit son cerveau diminuer.
    Et le primitivisme est au contraire souvent raccordé au conservatisme avec qui il partage le fameux cétaitmieuxavantisme.
    Encore la méthode de tout inverser, c’est dingue comme vous avez tous la meme façon de penser, tous la meme technique d’argumentation.
    Nous, vous n’etes pas meilleurs que les autres, c’est ça le truc, maintenant il faut arrêter avec cette concurrence entre civilisation et passer en mode coopération.
    On est meilleurs que les incas, on a eu raison de les exterminer, non mais vous êtes sérieux ?
    Vous ne valez pas mieux que les musulmans extrémistes qui pensent être meilleurs que nous et qui veulent nous dominer.

  21. « non, les gens qui souhaitent reconduire les immigrés a la frontière sont minoritaires. » dixit l’Indien.
    D’une part, je n’en suis pas aussi certaine que vous.
    D’autre part, pendant la Seconde Guerre mondiale, les pétainistes étaient majoritaires. Je suis à peu près sûre que vous allez me dire « je ne vois pas le rapport ».
    Je pense que les lecteurs de ce blog le verront, eux, le rapport.

  22. effectivement, aucun rapport entre une invasion de militaires nazis et une immigration d’arabes.
    Encore une fois vous etes une minorité a voir l’immigré comme un ennemi a l’idéologie folle.
    Puis ça m’étonnerait que la majorité des Français étaient pour la collaboration avec l’ennemi en suivant le maréchal, vu que 80% des gens étaient favorables a son exécution.

  23. L’Indien,

    Vous ne savez rien du conservatisme. En premier lieu ce n’est pas une idéologie. Le conservateur ne cherche pas à construire quelque utopie que ce soit, il n’a aucun agenda politique. Il s’intéresse à la réalité et ce faisant il n’oublie pas que tout être humain digne de ce nom ne peut pas vivre sans ce lien qui le lie à ses aïeux et qui le relie à ses descendants. Il ne voue pas de culte à l’horizontalité. A la banalité du progressiste lambda qui face à un choix va se demander ce que vont en penser ses contemporains, le conservateur s’interrogera sur ce que penseraient ses ancêtres et s’intéressera au jugement de ses enfants. Pour le conservateur, les libéraux comme les socialistes et extrémistes de tout bord sont avant tout de dangereux imprudents aveuglés par leur idéologie, leurs objectifs, ce qui les conduit à négliger le fait que les solutions qu’ils préconisent peuvent entraîner – et entraînent – des maux pires que ceux qu’ils se proposent de guérir. Pour autant, cela ne fait pas du conservateur un être opposé à toute forme de changement. J’en veux pour preuve la révolution américaine menée par de véritables conservateurs qui dotèrent ce pays nouveau d’un régime fondé sur des institutions solides garantissant, bien mieux que ne le feront jamais les nôtres, les droits et libertés individuels des citoyens. Ce qui, à mon sens, contribue le mieux à définir ce qu’est le conservatisme, c’est la modestie et la modération. Modestie, parce qu’il ne se donne pas pour but de créer un homme nouveau, de changer la société, il recherche simplement l’harmonie. Modération, en ce qu’il va prendre le temps de réfléchir plutôt que de céder aux marottes, même les plus idiotes, de l’instant. Il oppose la stabilité à l’aventurisme et la tradition au progressisme.

    Comme je suis bon prince, je livre à votre sagacité quelques extraits issus de la production de deux éminents conservateurs : Edmund Burke et Russell Kirk.

    « Nous ne sommes pas les adeptes de Rousseau, ni les disciples de Voltaire; Helvétius n’a pas fait fortune parmi nous. Des athées ne sont pas nos prédicateurs, ni des fous nos législateurs. Nous savons que nous n’avons pas fait de découvertes, et nous croyons qu’il n’y a pas de découvertes à faire en morale, ni beaucoup dans les grands principes de gouvernement, ni dans les idées sur la liberté, qui longtemps avant que nous fussions au monde, étaient aussi bien connus qu’ils le seront lorsque la terre aura couvert notre présomption, ou que la tombe silencieuse aura fait taire notre babil inconsidéré.

    En Angleterre nous n’avons pas encore été dépouillés de nos entrailles naturelles; nous sentons encore en dedans de nous; nous chérissons et nous cultivons ces sentiments dans leur pureté native, non sophistiqués par le pédantisme ni par l’infidélité. Nous avons de véritables cœurs de chair et de sang qui battent dans notre sein. Nous craignons Dieu, nous élevons avec respect nos regards vers les rois, avec affection vers les parlements, avec déférence vers les magistrats, avec révérence vers les prêtres, et avec respect vers la noblesse. Pourquoi ? Parce que quand de telles idées se présentent à nos yeux, il est naturel d’être ainsi affecté parce que tous les autres sentiments sont faux et factices et qu’ils tendent à corrompre nos esprits, à vicier les bases de notre morale pour nous rendre incapables de jouir d’une liberté raisonnable, et en nous donnant des leçons d’une insolence servile, licencieuse et dissolue pour faire le vil amusement de quelques jours de fêtes à nous façonner parfaitement pour l’esclavage et à nous en rendre dignes justement et à jamais.

    Vous voyez Monsieur que dans ce siècle de lumières je suis assez courageux pour avouer que nous sommes généralement les hommes de la nature; qu’au lieu de secouer tous nos vieux préjugés, nous les aimons au contraire beaucoup; et pour nous attirer encore plus de honte, je vous dirai que nous les aimons, parce qu’ils sont des préjugés; et que plus ils ont régné, plus leur influence a prévalu, plus nous les aimons.

    Edmund Burke – Réflexions sur la révolution de France

    Ten Conservative Principles

    First, the conservative believes that there exists an enduring moral order.
    Second, the conservative adheres to custom, convention, and continuity.
    Third, conservatives believe in what may be called the principle of prescription.
    Fourth, conservatives are guided by their principle of prudence.
    Fifth, conservatives pay attention to the principle of variety.
    Sixth, conservatives are chastened by their principle of imperfectability.
    Seventh, conservatives are persuaded that freedom and property are closely linked.
    Eighth, conservatives uphold voluntary community, quite as they oppose involuntary collectivism.
    Ninth, the conservative perceives the need for prudent restraints upon power and upon human passions.
    Tenth, the thinking conservative understands that permanence and change must be recognized and reconciled in a vigorous society.

    Russell Kirk

  24. « Non, vous n’êtes pas meilleurs que les autres, c’est ça le truc« .

    En tant que civilisation, sans aucun doute. Même durant le moyen-âge, période présentée comme sale, sombre et stérile sur le plan des idées et de l’innovation technologique l’Europe occidentale était un havre de paix comparée à Al Andalus, le mythe de la si féconde civilisation arabo-andalouse, cette Espagne féconde sous la domination maure. Bien sûr on évacue les déportations des minorités sous les almohavides et terminées par les almohades. La réalité, c’est que juifs et chrétiens étaient bien des dhimmis avec tout ce que cela implique d’obligations humiliantes : paiement de l’impôt (djizzya) en échange de la vie sauve, interdiction de monter à cheval et de porter une arme, obligation de porter des vêtements et signes distinctifs, leurs témoignages ne sont pas recevables devant un tribunal. l’Espagne où les trois religions auraient cohabité sous la tendre férule musulmane est un mythe né au XIXème siècle sous la plume des historiens juifs appartenant courant de la Science du Judaïsme (Wissenschaft der Juddentum), en Allemagne d’abord puis lentement dans toute l’Europe occidentale. Il fallait, à une époque où la conscience juive prenait corps pour déboucher ensuite sur le sionisme, tenter de gommer la collaboration des sépharades avec les conquérants d’Hasdaï Ibn Shaprut à la lignée des Nagrela, ils furent nombreux à offrir leurs services aux califes. On oublie également de dire que les chrétiens représentaient de 10% à 20% de la population d’Al Andalus. Pourquoi fuir un pays où les conquérants seraient si bons et justes pour aller se réfugier dans les terres du nord plus rudes ? On oublie également de mentionner les nombreuses destructions d’églises, les décapitations de prêtres ou de chrétiens refusant la conversion forcée, etc.

    Dois-je vous rappeler d’où viennent toutes les innovations majeures dans des domaines aussi variés que la médecine, la physique et d’une manière générale toutes les sciences ? Même en terme de religion, là où le christianisme a permis au libre arbitre d’exister, l’islam ne propose rien d’autre que la soumission dans tous les sens du terme puisque l’exégèse n’est pas permise, on ne saurait discuter de ce qui a été dicté par Dieu pour en chercher le sens.

    Ce que vous ne comprenez pas, c’est que je ne me félicite pas de la disparition des incas et autres sauvages du même genre, je dis simplement qu’ils étaient immanquablement voués à disparaître ne serait-ce qu’en raison de l’horreur de leurs pratiques. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si tous les peuples soumis à ces empires se sont alliés à Cortez, Pizarre, etc.

  25. A propos de la France pétainiste puis gaulliste, l’historien Paxton ironisait en affirmant que la France en 1944 était le pays le plus peuplé d’Europe occidentale puisqu’elle comptait 40 millions de pétainistes et 40 millions de gaullistes.

  26. « Puis ça m’étonnerait que la majorité des Français étaient pour la collaboration avec l’ennemi en suivant le maréchal, vu que 80% des gens étaient favorables a son exécution. »
    MDR
    Entre temps, les Américains avaient débarqué… C’est plus facile d’être résistant APRES la victoire!

  27. Et d’ailleurs, vous en êtes une preuve de plus l’Indien.
    Quand nous aurons gagné, vous direz « mais je l’ai toujours dit qu’il fallait bouter le musulman dehors! »
    Rien ne change, tout s’adapte.

  28. « la France en 1944 était le pays le plus peuplé d’Europe occidentale puisqu’elle comptait 40 millions de pétainistes et 40 millions de gaullistes. »
    D’accord avec vous, koltchak91120, sauf qu’on peut comprendre qu’il n’était pas facile de ne pas se dire pétainiste, vu les conditions de guerre.
    On n’en est pas encore là aujourd’hui et comme le dit la Bouteldja, c’est maintenant, avant le grand chaos, que nous devons sauver notre civilisation.
    Je ne vois pas trop qui débarquera cette fois-ci pour bouter l’ennemi hors de nos frontières. Puisqu’il gangrène le monde entier.
    Quant à l’Indien:
    « effectivement, aucun rapport entre une invasion de militaires nazis et une immigration d’arabes. »
    Il ne voit pas le rapport, lui. On ne parle pas d’arabes, l’Indien, mais de musulmans. Seriez-vous raciste?

  29. merci pour vos explications et vos extraits je lirais ça ce soir a tête reposée, mais j’aimerai préciser que je ne reproche pas aux européens d’avoir exterminé des peuples, de la meme manière que je n’ignore pas l’avance de certains pays sur d’autre sur plusieurs points importants de civilisation.
    ça devait arriver comme vous dites, il faut que l’humanité passe par la pour apprendre. Les erreurs nous font progresser.
    Et pour le reste, sur le classement de civilisations que vous aimeriez établir, je vous ferait remarquer qu’un vrai champion respecte ses adversaires, même les plus petits.
    Alors c’est pas très fair play, pas très gentleman votre façon de dire les autres ont rien fait, c’est nous on a tout fait. Peu importe la vérité.
    En ce qui me concerne je crois que notre civilisation est plus grande, mais dans le pire comme dans le meilleur.

    Je comprend un peu mieux le conservatisme, et je ne le combat pas, meme si la notion de réalité me parait floue, étant peut etre trop relativiste. Mais je sais bien que sans utopistes, sans imaginer un autre monde possible, on serait resté a l’age de pierre. Il faut évidement du progressisme et du conservatisme pour que le tout fonctionne, ne soyons pas extrémistes, que les gens que vous critiquez arrivent a respecter un minimum les traditions, et que les gens comme vous arrivent a respecter immigrés qui sont un danger pour les coutumes.
    Le progressiste n’est pas complètement dans le faux….
    je vous trouve toujours trop cathégorique, alors je sais pas, c’est peut etre le phénomène de groupe ou comme une bande de lascars vous vous engrainez les uns les autres a aller le plus loin possible dans un extrême, pour prouver aux autres je ne sais quoi.
    C’est peut etre de la philo a deux balle, mais au moins vous avez un avis extérieur et c’est important il me semble.

    @carine
    mais on ne va pas bouter les musulmans hors de France, arretez de dire des truc pareil, après y’en a qui monte des petits groupes fachos.
    Ne dites pas n’importe quoi, vous meme vous n’arriverez pas a tirer sur un homme, même s’il est en djellaba.
    Vous avez l’air d’en savoir beaucoup sur la résistance pendant l’occupation.
    j’imagine que vous croyez que les résistants étaient des gens d’extrême droite…..vous ne changez pas d’idées, vous préférez adapter l’histoire a vos convictions. c’est moche.
    « le grand chaos… »
    hahaha…vous vous baladez parfois en tapant sur une casserole en criant c’est la fin des temps….
    nazis et musulmans, aucun rapport.
    Vous adaptez encore la réalité vos désirs, c’est une mauvaise habitude.

    • @ l’indien,

      « nazis et musulmans, aucun rapport. »

      Je ne vous dirais qu’une chose: allez donc regarder les relations entre le grand mufti de Jérusalem et Hitler.

  30. « j’imagine que vous croyez que les résistants étaient des gens d’extrême droite…..vous ne changez pas d’idées, vous préférez adapter l’histoire a vos convictions. c’est moche. »
    Faut apprendre l’histoire, mon petit Indien.
    Sinon, vous allez être ridicule en ville.

  31. Non l’Indien les premiers résistants français n’étaient pas d’extrême-droite, terme par trop contemporain qui masque le fait qu’il n’y a plus de parti de droite, ils étaient simplement de droite ou conservateurs. On a fait par exemple de l’Action Française un antre de la collaboration alors que jamais au grand jamais les royalistes n’ont jamais imaginé se commettre avec l’allemand. Bien sûr il y eu quelques brebis galeuses comme Fernand de Brinon mais il y eut surtout des hommes qui n’hésitèrent pas à se dresser à la fois contre les républicains défaitistes et ceux qui envisageaient la collaboration. Ainsi parmi les 80 qui votèrent contre l’octroi des pleins pouvoir au maréchal il y eut le Marquis de Chambrun et le marquis Leonel de Moustier. Parmi les manifestants du 11 novembre 1940, commémoration interdite par l’occupant on trouva, entre autres, Edwige de Saint-Wexel, Jean Ebstein-Langevin, Jacques Dupont et beaucoup d’autres jeunes royalistes parisiens. Paul Colette blessa Pierre laval dans un attentat et Bonnier de la Chapelle tua Darlan. Parmi les résistants du premier jour on trouve Daniel Cordier, futur secrétaire de Jean Moulin, le duc de Choiseul-Praslin, l’alsacien Paul Dungler, qui fondera le réseau Martial. Parmi les militaires qui refusent l’armistice on trouve le général de Lattre de Tassigny, le général de Montsabert,le Capitaine Philippe de Hautecloque (futur général Leclerc), le lieutenant Claude Hettier de Boislambert, qui fut le premier militaire à rejoindre de Gaulle à Londres. Parmi les martyrs de la résistance on trouve Honoré d’Estienne d’Orves, fusillé à la prison du Cherche-Midi, Jacques Renouvin, chef des groupes francs de Combat, mort à Mauthausen, Raymond Toublanc, membre du réseau royaliste de l’Anjou, longuement torturé par la Gestapo à Angers, mort à Neuengamm.

    Tous ces hommes ne se battaient pas pour défendre un régime que l’on assimile abusivement au pays mais pour la France.

  32. Et pendant ce temps-là les communistes attendaient les ordres de Moscou sans rien faire, le parti se réjouissant de voir les nations capitalistes se casser la gueule. Reportez vous au manifeste dit « appel du 10 juillet », particulièrement édifiant.

    Pendant ce temps-là les socialistes et les diverses formations de centre-gauche goûtaient aux joies de la collaboration. Même des pacifistes collaborèrent, c’est dire si la gauche s’est illustrée et de belle façon.

    Enfin, pour mémoire, je vous invite à vous plonger dans l’histoire de la M.O.I., dont le groupe Manouchian fut la composante la plus célèbre. Ce sont eux qui jusqu’en 1943 donnèrent à la résistance communiste ses plus belles actions à tel point que les groupes de « locaux » en prirent ombrage et qu’un commissaire politique des FTP livra le groupe aux allemands. Bien sûr la propagande du parti des « 75.000 fusillés », pour reprendre la terminologie officielle du PCF à partir le la libération (on peine à dénombrer plus de 30.000 français tombés devant un peloton d’exécution), nia le fait mais Missak Manouchian est très clair sur ce point dans sa dernière lettre.

  33. Quand LIBE parle comme l’ Amiral, ça donne ceci :http://www.liberation.fr/societe/01012303767-l-invention-de-l-islamophobie

    Que leur arrive t il ?

  34. dxdiag:
    « N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. »
    Ils auraient lu Bouteldja chez Hoplite?
    Avec nos commentaires ^^.
    Cela dit, pas de panique, Bruckner est coutumier du fait. Ne nous a-t-il pas vendu son « La Tyrannie de la pénitence : Essai sur le masochisme Occidental » en 2006? On a vu ce que ce discours a donné une fois Sarko élu, et le bel élan de jemebatslacoulpisme lors des voyages en Afrique. En outre, ayant soutenu l’intervention de l’OTAN contre les Serbes, entre autres prises de position pas claires, il a beaucoup d’autres choses à se faire pardonner.
    Cela dit, les commentaires qui suivent son article montrent une levée d’espoir. Comme on avait espéré après sa dénonciation du masochisme occidental. Espérons…

  35. @woland
    Il existe aussi des histoires mêlant les catholiques aux nazis, notamment en ce qui concerne l’aide du vatican a l’exfiltration de nazis et de ss très recherchés.

    Ce n’est pas pour autant une raison pour dire que les cathos sont des nazis. Avec les musulmans c’est pareil.

    @koltchak
    Un résistant n’ a pas de tendance politique, il défend sa famille ses idées et son pays. L’antisémitisme, le nazisme sont ni de gauche ni de droite.
    Mais les groupuscules que vous citez sont ressortis grandis par la résistance mais il ne faut pas oublier qu’ils étaient avant tout antisémites et pour certains collabos.
    En tous cas, vous etes calé sur le sujet….ce que vous dites me rappelle une émission que j’ai entendu il y’ a pas longtemps, de patrice gélinet sur la résistance c’était très intéressant.

  36. L’Indien,

    Visiblement vous ne comprenez pas ce que vous lisez. Je viens de vous expliquer qu’à part quelques individus isolés les royalistes n’ont jamais collaboré et qu’au contraire ils ont été parmi les premiers, sinon les premiers à entrer en résistance.

    Quant à l’antisémitisme, ce serait le mal absolu, c’est ça ? Comme si on ne pouvait éprouver une aversion pour une catégorie de gens sans leur vouloir du mal par la même occasion. D’ailleurs tout bon catholique d’avant Vatican II ne pouvait qu’éprouver de la méfiance envers les juifs. Après tout, c’est le peuple déicide, fait qui était rappelé via l’exécration des juifs dans le rite de la messe. Et malgré cela il y eut des milliers de juifs sauvés grâce à l’action de l’Eglise quoique puissent en dire les gauchistes, furieux détracteurs de Pie XII qui semblent mieux placés pour juger ce pape que le Grand Rabbin de Rome qui s’est converti au catholicisme le 13 février 1945, après avoir choisi comme nom de baptême le prénom du Saint Père. Je m’en voudrais de ne pas citer le grand rabbin de New York, David Dalin, qui déclare le 16 Février 2001 que Pie XII a été injustement attaqué alors qu’il peut être considéré comme “un juste”, aux yeux des Juifs. « Il fut un grand ami des Juifs et mérite d’être proclamé “Juste parmi les Nations” parce qu’il a sauvé beaucoup de mes coreligionnaires, bien plus même que Schindler… Selon certaines statistiques, au moins 800.000″.

    Enfin sur votre sortie sur les résistants qui ne défendent que les leurs et leur patrie, allez dire ça aux communistes.

  37. @koltchak
    J’ai bien compris ce que vous dites, mais je donne mon avis et je le répète, la capacité de résistance ou de collaboration n’a rien a voir avec une quelconque tendance politique ou religieuse.
    Je trouve fausse et idiote votre façon de décrire l’histoire en montrant les royalistes comme résistants et les communistes comme collabos et je dis ça en toute objectivité car je ne respecte pas plus l’un que l’autre.
    C’est ne pas raisonnable de vouloir classer les groupes sous des étiquettes collabos ou résistants, tout n’est pas aussi simple et bien rangé.

    L’antisémitisme n’est pas le mal absolu, mais vous semblez le défendre comme si c’était normal d’exprimer une hostilité et un dégout envers une communauté, c’est etre agressif et belliqueux et c’est par la que commencent les conflits ethniques les génocides tout ça.

  38. Je n’ai pas dit collabos mais aux ordres de Moscou. Vous voyez le distingo ? Au lieu de chercher à défendre leur patrie ils s’occupaient des intérêts d’une puissance étrangère. En cela ils n’avaient même pas l’excuse des collabos, à savoir que ces derniers faisaient ce qu’ils faisaient pour redresser la France.

    Je le défends, bien que je ne le sois pas moi-même, parce qu’il m’a toujours paru paradoxal pour des institutions censées défendre la liberté d’expression de f

  39. Je n’ai pas dit collabos mais aux ordres de Moscou. Vous voyez le distingo ? Au lieu de chercher à défendre leur patrie ils s’occupaient des intérêts d’une puissance étrangère. En cela ils n’avaient même pas l’excuse des collabos, à savoir que ces derniers faisaient ce qu’ils faisaient pour redresser la France.

    L’antisémitisme, je le défends, bien que je ne le sois pas moi-même, parce qu’il m’a toujours paru paradoxal pour des institutions censées défendre la liberté d’expression de faire le tri entre ce qui peut être dit et ce qui doit être tu. Bien sûr qu’il est normal d’avoir de la défiance pour tout ce qui est étranger, c’est un sain réflexe naturel qui permet la préservation de l’individu et plus largement de l’espèce. Je sais que je vais vous décevoir, mais je n’ai que dégoût pour tout ce qui professe sa soumission au Coran. L’islam n’est rien d’autre qu’une régression qui n’a rien à faire sur nos terres. Et au risque de vous choquer, si on doit subir encore la gueuse, je suis pour une liberté à l’américaine, débarrassée du délit d’outrage qui permet à tout un chacun d’insulter un flic sans que celui-ci envoie le grossier au TGI, où absolument tous les partis peuvent exister. Avouez que c’est plutôt paradoxal d’interdire l’existence de tout parti néo-nazi ou néo-fasciste alors que le PCF a pignon sur rue !

    Quant à l’agressivité et au bellicisme, là encore je ne suis pas un bisounours. Je tiens compte de la réalité, à savoir que l’homme est un animal social, qui comme tous les animaux a à coeur de défendre sa meute, son territoire et autant que faire se peux sa culture et son patrimoine génétique. C’et parce que la société est infectée par des gens comme vous qu’on arrive à pondre des concepts débiles comme « la guerre propre ». Le but d’une guerre, c’est d’éradiquer totalement l’armée adverse, ça n’a rien de propre, surtout depuis que la révolution française est passée par là en inventant le nationalisme et sa corollaire : la guerre totale. On ne se bat plus contre une armée mais contre un peuple, partant de là tout civil est un ennemi potentiel ce qui permet de s’en prendre à lui la conscience tranquille. Dire que dans les manuels on raille les guerres de l’Ancien régime en la décrivant comme une guerre en dentelle. Elles étaient pourtant plus dignes puisqu’elles n’opposaient que des armées professionnelles renforcées à l’occasion de contingents mercenaires, la conscription n’étant utilisée que rarement.

  40. « ’il m’a toujours paru paradoxal pour des institutions censées défendre la liberté d’expression de faire le tri entre ce qui peut être dit et ce qui doit être tu »
    Le paradoxal n’est pas mal ou anormal, la liberté totale n’existe pas. Il est pour moi tout a fait possible de défendre la liberté d’expression et comprendre qu’on censure le mec qui intervient a la télé pour insulter une race par exemple.
    Vous etes trop extrémiste, trop catégorique, comme quand vous dites que vous ne pouvez apprécier ce qui est de confession musulmane.
    Je suis désolé mais tous les musulmans ne sont pas tous les mêmes, ils ont pas tous la même approche de la religion. Des phrases vous dérangent dans le coran et vous en concluez que ce qui est musulman n’est pas bon.

    Encore un exemple avec votre 3ème paragraphe, bon vous n’aimez pas les bisounours, les pacifistes extrémistes, ça se comprend, mais raisonner en se disant je n’aime pas ceux là donc je suis pour le bellicisme et l’agressivité, c’est extrémiste comme raisonnement.
    Il ne faut pas se placer a l’extrême opposé de ceux qu’on aime pas, sinon on ne vaut pas mieux qu’eux. enfin c’est mon avis.

    Pour le reste je ne suis pas persuadé que les modernes de gauches soient responsables des morts de civils pendant les guerres les villes ne sont plus pillées comme avant.
    Puis je ne suis pas aussi certains que vous que l’homme est voué a se faire la guerre éternellement, notre nature évolue, et quand nous aurons la capacité de nous détruire tous par le fait d’une seule bombe, je crois bien que l’instinct de survie nous imposera un comportement pacifiste.

  41. Et pourtant l’Indien vous devriez plus que n’importe qui militer pour la liberté de parole sans restriction. Regardez le score de Le Pen à la présidentielle de 1974 et le sien après les lois mémorielles. La moraline c’est contre-productif, pire, c’est prendre ouvertement le bon peuple pour un ramassis de ploucs incapables de séparer le bon grain de l’ivraie. C’est très clairement la manifestation du mépris de la nouvelle aristocratie pour tout ce qui ne lui ressemble pas. A ceci près que ces nouveaux privilégiés, qui au passage ne sont pas prêts à faire leur nuit du 4 août, disposent de privilèges bien plus importants que ceux imputés à la noblesse alors que celle-ci n’en n’usait plus depuis des lustres, se bornant à en conserver la survivance par tradition.

    Vous pouvez dire ce que vous voulez de l’islam et des musulmans, il n’en reste pas moins vrai qu’avant toutes les pratiques possibles il y a avant tout un texte. Un texte violent qui prône la soumission inconditionnelle des fidèles, l’assujettissement de la femme aux hommes de sa famille puis à son mari. Un texte qui est on ne peut plus clair sur le sort à réserver aux infidèles et sur la nécessité de ne pas se mélanger à eux si par malheur on doit vivre en terre non musulmane et bien évidemment la nécessité de les convertir. Vous ne pouvez pas me demander, après 2.000 ans de civilisation occidentale, de considérer une régression religieuse, sociale, politique, humaine avec bienveillance.Même les républiques laïques sanctionnent la conversion à une autre religion et la rupture du jeûne.

    Sur l’agressivité et le bellicisme encore une fois vous ne comprenez pas. Je ne dis pas que je suis pour mais que cela fait partie de la nature humaine. En cela je m’oppose à tout projet d’homme nouveau, à toute ingénierie sociale censée corriger l’homme. On a vu à chaque fois à quoi cela conduit. Les sociétés humaines se développent sur des territoires, elles y construisent leur mode de vie et il est normal qu’elles cherchent à défendre cela.

  42. Que voulez vous, c’est la morale dominante de notre époque.
    Je ne pense pas que la censure a pour but de cacher quelque chose au peuple, qui doit savoir que certaines choses ne sont pas bonnes a dire en public.
    Les gens en sont conscient et valident, ce n’est pas une grande manipulation ou une façon paternaliste de parler au peuple.
    ça ne me plairait pas qu’une personne fasse l’apologie du nazisme au 20h, je préfère qu’on ne banalise pas ce genre d’idées, même si c’est au détriment de la liberté d’expression. il ne faut occulter complètement un sujet non plus.
    Je ne voit pas ça comme un mépris envers le peuple.
    Puis ce ne sont que les médias, sinon on a accès a tous les sujets, si on prend la peine de chercher.
    Est il raisonnable de tout donner a ceux qui ne prennent que ce qu’on leur donne.?

    Le coran est un texte arriéré, je déteste débattre avec celui qui l’applique a la lettre car il se croit supérieur et est hermétique a tout, mais la plupart des musulmans ne frappent pas leurs femmes si elle n’obéit pas, ils ne considèrent pas les autres comme des chiens infidèles, et ne cherchent pas a soumettre l’Europe a leur livre.

    « Sur l’agressivité et le bellicisme encore une fois vous ne comprenez pas. Je ne dis pas que je suis pour mais que cela fait partie de la nature humaine »
    la nature humaine….on ne sait pas ce que c’est, on connait la nature humaine actuelle et on devine ce que c’était avant, mais vous ne pouvez pas figer comme ça l’identité de l’homme.
    C’est un peu comme l’identité d’une personne qui croit savoir ce qu’elle est, mais des expériences viennent bouleverser sa façon de penser.surtout si on imagine que l’humanité est encore très jeune.
    le pacifisme fait aussi parti de la nature humaine, tout comme le délire de l’homme nouveau, c’est pas surnaturel, mais bien en nous.
    Vouloir tout changer serait une bonne solution pour tomber dans le chaos, mais ne rien changer, dire que c’est la nature humaine on est comme ça faut s’y faire…ce n’est pas possible.
    Vous dites « On a vu à chaque fois à quoi cela conduit. « les tests pour corriger l’homme genre communisme, et bien on a besoin de ces erreurs pour avancer, la vie n’est qu’une succession d’essais, d’erreurs, et d’apprentissage.
    Vous souhaiteriez a l’humanité de ne jamais avoir connu le communisme ou le nazisme? sans les colonisations, l’esclavage, les guerres de conquêtes, on ne serait jamais arrivé a inventer la démocratie, les droits de l’homme.
    La morale moderne sera également vue comme une erreur dans l’avenir.

    « Les sociétés humaines se développent sur des territoires, elles y construisent leur mode de vie et il est normal qu’elles cherchent à défendre cela. »
    Il n’y a plusieurs territoires, mais il ne faut pas oublier que d’une certaine manière il n’y en a qu’un.
    alors on défend notre bout de terre, mais si cette défense met en péril l’ensemble donc nous compris évidemment, quel intérêt?

  43. Pitié l’Indien, arrêtez avec les droits de l’homme. Notre triste époque où l’athéisme règne sombre dans la bigoterie dès qu’on agite les droits de l’homme. Il ne se passe pas une journée sans qu’un politocard, un intellectuel, un journaliste , évoque cette idole des temps modernes avec des sanglots dans la voix et la larmichette au coin des yeux. Et vous croyez sincèrement que parce que des types ont pondu ce texte mal fagotté, pompé sur la déclaration d’indépendance des USA serait plus juste (et mal encore parce que tout ce qui pourrait poser la liberté est pondéré par l’invocation au droit positif), que les hommes vivent mieux depuis ? Vous croyez vraiment que nous sommes plus libres aujourd’hui que ne pouvait l’être un paysan sous Louis XV ?

    Quant à la démocratie, là aussi il y aurait beaucoup à dire. C’est la 2ème idole indétrônable. Comme s’il s’agissait du Bien absolu. Lisez donc cet extrait de « De la démocratie en Amérique » de Toqueville écrit en 1840 :
    « Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde : je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres : ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l’espèce humaine ; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d’eux, mais il ne les voit pas ; il les touche et ne les sent point ; il n’existe qu’en lui-même et pour lui seul, et, s’il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu’il n’a plus de patrie.

    Au-dessus de ceux-là s’élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d’assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l’âge viril ; mais il ne cherche, au contraire, qu’à les fixer irrévocablement dans l’enfance ; il aime que les citoyens se réjouissent, pourvu qu’ils ne songent qu’à se réjouir. Il travaille volontiers à leur bonheur ; mais il veut en être l’unique agent et le seul arbitre ; il pourvoit à leur sécurité, prévoit et assure leurs besoins, facilite leurs plaisirs, conduit leurs principales affaires, dirige leur industrie, règle leurs successions, divise leurs héritages ; que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre ?

    Si le pouvoir absolu venait à s’établir de nouveau chez les peuples démocratiques de l’Europe, je ne doute pas qu’il n’y prit une forme nouvelle et qu’il ne s’y montrât sous des traits inconnus à nos pères. Il fut un temps en Europe où la loi, ainsi que le consentement du peuple, avaient revêtu les rois d’un pouvoir presque sans borne. Mais il ne leur arrivait presque jamais de s’en servir.

    Je ne parlerai point des prérogatives de la noblesse, de l’autorité des cours souve rai nes, du droit des corporations, des privilèges de province, qui, tout en amortissant les coups de l’autorité, maintenaient dans la nation un esprit de résistance.

    Indépendamment de ces institutions politiques, qui, souvent contraires à la liberté des particuliers, servaient cependant à entretenir l’amour de la liberté dans les âmes, et dont, sous ce rapport, l’utilité se conçoit sans peine, les opinions et les mœurs élevaient autour du pouvoir royal des barrières moins connues, mais non moins puissantes.

    La religion, l’amour des sujets, la bonté du prince, l’honneur, l’esprit de famille, les préjugés de province, la coutume et l’opinion publique, bornaient le pouvoir des rois, et enfermaient dans un cercle invisible leur autorité.Alors la constitution des peuples était despotique, et leurs mœurs libres. Les princes avaient le droit mais non la faculté ni le désir de tout faire.

    Des barrières qui arrêtaient jadis la tyrannie, que nous reste-t-il aujourd’hui ? »

    Et oui l’Indien au nom de la démocratie on a assujetti le peuple.

  44. « au nom de la démocratie on a assujetti le peuple. »
    cette phrase, plus clairement dit que le peuple impose sa loi au peuple.
    Enfin je sais pas mais si vous souhaitez que le peuple soit libre de décider pour lui même, qu’il se responsabilise un maximum, la démocratie reste pour l’instant le meilleur des systèmes, a condition qu’elle soit correctement respectée, ce qui est loin d’être le cas.
    On ne connait toujours pas la démocratie, c’est un mirage, pour l’instant nous sommes dans une dictature modérée, ou le pouvoir fait ses choses dans son coin en faisant semblant d’impliquer le peuple.

    Vous préconisez quoi exactement?retour a la royauté?

  45. Non, cette phrase veut dire que le peuple s’est fait berner et a mouillé sa liquette pour des bourgeois qui voulaient accaparer le pouvoir, au nom du peuple bien sûr. Il faut bien motiver les foules.

    Je préconise le retour à une société de hiérarchie et d’ordres, oui avec un « s ». Je préconise effectivement le retour à la monarchie, mais pas version couille molle à la manière des Orléans ou à la britannique. Le retour du Roy dans la tradition avec le catholicisme religion d’Etat et les autres cultes à leur juste place, mineure. Et je suis concerné puisque protestant. Intéressez-vous sérieusement au fonctionnement de la monarchie et vous vous apercevrez que la subsidiarité était bien plus effective alors qu’elle ne l’a été depuis 1789. La république a instillé un venin particulièrement pernicieux avec le suffrage universel, on observe d’ailleurs que ça s’est empiré après 1945 avec l’accession des femmes à l’isoloir. Elle a abaissé une fonction en la transformant en un droit. Un de plus me direz-vous, noyé parmi la nuée des imbéciles « droits à ». Le problème avec le royalisme, c’est que personne ne s’est jamais intéressé à expliquer l’expression « monarchie absolue » et bien sûr elle est présentée comme une forme de tyrannie alors que cela ne fait que poser le principe de l’indépendance totale du pouvoir.

  46. Le principe de l’égalité des chances est a l’opposé de la royauté qui fait l’apologie des fils a papa.
    Ou est le mérite et la légitimité d’un roi ?
    Les consanguins n’ont rien a faire au pouvoir, la peopolisation des politiques m’énerve beaucoup et vous voudriez une famille royale au pouvoir ?
    Puis quand vous parlez d’une société d’ordres rigides, j’entends dictature.

  47. @ L’indien, 1 truc idiot par ligne, vous vous surpassez l’indien…

    1: Vous démontrez votre inculture crasse. Il y avait plus de mobilité sociale sous l’ancien régime qu’aujourd’hui.
    2: Ben ça dépend… Ca peut être de droit divin ou autre.
    3: Les consanguins sont déjà au pouvoir. Et le fait que quelque chose vous énerve n’est pas suffisant pour invalidé un systême politique.
    4: et bien vous entendez mal et comprenez encore plus lamentablement.

  48. Mais woland vous comparez des époques trop différentes….ce qui marchait a l’époque ne marcherait surement pas aujourd’hui avec la démographie…c’est plus adapté, sinon on y serait toujours.
    Il n’y a jamais eu une mobilité sociale aussi forte que depuis la mondialisation.

    Le droit divin???et dieu il choisit comment ? il descend et il dit lui sera roi….non mais arrêtez, dieu n’a jamais choisit aucun roi, ce sont des hommes pourris par le pouvoir qui ont menti au peuple pendant des siècles. Utiliser la naïveté des gens pour leur faire croire que la famille royale est légitime, c’est une arnaque qui m’insupporte, Il n’y avait pas pire asservissement.
    Oui les consanguins sont déjà au pouvoir, c’est pourquoi je disait un peu plus haut qu’on est toujours pas dans une vraie démocratie. Vous la jugerez quand on l’appliquera vraiment.
    Que les britaniques raffolent des histoires sur leur famille royale qui s’affiche dans la presse people n’est pas une preuve que la royauté est populaire.
    J’entends très bien, un système rigide est dictatorial par définition.

  49. L’Indien est un logiciel d’intelligence (très) artificielle mis au point par WordPress pour relancer les discussions sur les blogs et faire monter le rating Google.

    Après, vous lui répondez si vous voulez.

    Bon, on met bien des lapins mécaniques pour faire courir les lévriers, hein…

  50. L’Indien, soyez gentil, pour une fois ne faites pas votre petit bobo gauchiste formaté par l’EdNat. Visiblement vous ne savez rien de la monarchie, du fonctionnement de ses institutions et j’en passe.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s