Violences faites aux femmes

Apparemment, aujourd’hui on célèbre les violences faites aux femmes… Ou le contraire, je ne sais plus. En tous cas on parle de violences et de femmes mais la phraséologie moderne est difficile à comprendre pour qui a l’habitude du français classique.

Au delà de ça, si on est opposé au fait de secouer les femmes comme des bébés qui pleurent trop quand il n’y a plus de place dans le congélo, il me semble nécessaire de prendre en compte certaines choses comme par exemple la sourate 4 verset 34 du Coran:

"Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !" (Sourate El Nissa).

Je pose donc une question, pourrait-il y avoir une corrélation entre l’augmentation des violences visant les femmes et le nombre croissant de personnes appartenant à la religion de paix de tolérance et d’amour?

On pourrait aussi prendre en compte les magnifiques avancées sociales dues au féminisme grâce auxquelles la femme est devenu un mec comme les autres et donc susceptible d’en manger une dans certaines conditions.

Je pose donc une autre question, ce pourrait-il qu’en gommant la différence des sexes au nom de la modernité on ait fait tomber certains tabous entourant le respect que tout homme digne de ce nom doit au femmes?

Voila déjà 2 questions que les medias de masse ne se poseront jamais… Je ne dis pas que les réponses sont forcément positives, seulement faudrait au moins les étudier. Pour le principe quoi…

Et sinon, quitte à faire le bisournours, frapper les femmes c’est mal. Dans la culture d’où je viens, le beau sexe doit être protégé et révéré et les mecs frappant et violant les femmes doivent êtres catapultés sur un mélange de verre pilé et de sel.

10 réponses à “Violences faites aux femmes

  1. Je ne vois pazs l’intérêt de gaspiller du sel…

    Sinonb, on peut aussi les énucléer avec une petite cuiller mal affutée : c’est paraît-il fort douloureux.

  2. Verre pilé, sel et charbons ardents…

  3. « La femme est devenu un mec comme les autres »
    Je confirme monsieur l’amiral, la mienne, à elle seule, sur toutes surenchérit -comme chantait tonton Georges- elle arrive à suivre le rythme de vos publications et moi je rame…je rame…

  4. En 20 ans de métier je dois avouer que j’ai été confronté à pas mal de cas de violences envers les femmes et bizarrement mon constat diffère quelque peu de la vulgate officielle qui veut que ce soit une déviance qui se moque de la condition sociale et bien évidemment des frontières. Je ne nie pas qu’il y a bien de bons français de souche qui tabassent leurs moitiés, mais globalement ce sont rarement des avocats ou des médecins, au mieux des commerçants de quartier et plus généralement ce qu’on appelle des cas sociaux. Le gros de ma « clientèle » est plutôt constituée de méditerranéens : maghrébins, africains, espagnols et portugais. Encore que pour les deux derniers les cas soient nettement moins nombreux.

    Est-ce dû au seul Coran, qui il faut bien l’avouer est particulièrement gratiné en matière de préceptes violents ? N’y-a-t-il pas également une part culturelle non négligeable ? J’avoue ne pas savoir. En revanche ce que je sais c’est qu’il serait temps d’arrêter l’importation de populations à problèmes particulièrement non solubles dans notre civilisation. Qu’ils châtaignent leurs moukères s’ils le veulent mais au bled.

  5. Quel que soit le sujet on en revient toujours à la fameuse catapulte.
    En bon souchien je vous signale aussi la sourate 24 verset 33 qui légalise en une ligne – prouesse – l’esclavage et la prostitution.

  6. Ou encore le bon vieux penalty des familles dans les balloches. Pas élégant, mais pédagogiquement efficace.
    @ Pau Debedeux
    La référence est intéressante!

  7. çà recommence la propagande féministe …75000 viols par an (chiffre invérifiable, mais destiné à frapper le chaland), pourquoi pas 750.000 pendant qu’on y est ? sous-entendu : notre société est machiste est violente, et les femmes en sont les perpétuelles victimes…et pendant ce temps, on ne parle pas des 700 enfants tués chaque années par la maltraitance-souvent de leurs parents, souvent de leur propre mère, si « douce », comme l’infanticide Véronique Courjault qui, il faut la comprendre, la pauvre, souffrait d’un « déni de grossesse » (dixit nos fameux experts, omniprésents désormais).
    Eh bien non, les premières victimes de notre société sont les êtres les plus faibles , sans défense : les petits enfants, les petits vieux (maltraitance dans les maisons de retraite)-et accessoirement les animaux auxquels on fait subir la vivisection ou l’égorgement hallal.
    Certainement pas les bonnes femmes !

  8. koltchak91120 :
    peut être que votre impression reflète une réalité :
    bulletin de l’observatoire national de la délinquance 2008 :
    « Le taux de ces violences varie d’un département à l’autre. Il y a 6,1 faits constatés pour 10.000 femmes majeures dans la Creuse et 50,1 pour 10.000 en Seine-Saint-Denis »

    Ben sacrédiou, t’entends ti ça la Germaine ?
    Zyva, tu parles de ma téci ou quoi !

  9. Et bien évidement, personne ne parle des hommes battus, humiliés et violés !! C’est de la discrimination, je préviens la Halde !

  10. Tovaritch,

    Le nombre de viols oscille entre 45.000 et 50.000 environ. Je suppose que celui qui a avancé ces 75.000 cas devait certainement faire une estimation en incluant ce fameux chiffre noir qui effraie les politiques, comme tout ce qui est inconnu.

    Ceci dit, pour ma part je ne vous suivrait pas plus loin que la contestation du chiffre. Il n’y a pas de hiérarchie victimaire. La détresse de quelqu’un qui souffre est identique, que ce soit un homme, une femme, un enfant, un vieillard. Ce qui est immonde en revanche et qui doit être hiérarchisé, c’est l’ignominie de l’auteur qui prend soin de s’attaquer aux plus faibles.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s