To wikileaks or not to wikileaks, that is the question!

L’affaire de wikileaks me plonge dans l’embarras. D’un côté, mon patriotisme ne supporte pas l’idée que des secrets plus ou moins vitaux à la nation soient divulgués et donc rendus accessibles à nos ennemis de tous poils. De l’autre, ma haine du système se délecte de tout ce qui peut le faire trébucher ou plus.

Il faut aussi reconnaître qu’Assange a tout à fait l’air de quelqu’un de détestable. Il faut aussi se demander quels sont les intérêts qu’il sert vu qu’il est peu probable qu’il est réussi à tout faire tout seul. De plus, pour le moment on a rien appris.

Néanmoins, voir tous les membres de nozélites mondiales trépigner de rage impuissante en secouant leur petits poings dans tous les sens et sans aucun résultat est absolument réjouissant.

A priori, si pensais qu’il restait quelque chose à sauver, je serais pour mettre Assange dans une catapulte pour l’envoyer dans un pays vraiment pourri pour lui apprendre la différence entre nos démocraties (imparfaites mais au top de ce qu’on peut faire) et les autres pays de sauvages. Mais comme il faut tout raser pour rebâtir sur quelque chose de plus sain et bien pourquoi pas. Toute étincelle pouvant foutre le feu est la bien venue.

Publicités

27 réponses à “To wikileaks or not to wikileaks, that is the question!

  1. On voit surtout que le vaste troupeau de nozélites est complètement déconnecté de leur raison d’être : faire leur job avec efficacité. Leur job, c’est à dire agir, les mains dans le cambouis pour le bien commun des peuples dont ils ont la charge ; chacun selon son espèce : les politiques pour pérenniser et faire prospérer leurs peuples et/ou civilisations, les journalopes pour pointer et expliquer ce qui compte vraiment, etc…
    Quant à Assange, il prospère sur le juridisme pétochard de ceux-là sans risquer sa peau.

    NORMALEMENT, si nozélites faisaient leur job, l’Aussange aurait dû avoir un accident (se prendre les pieds dans un parapluie bulgare par exemple…)

  2. Je suis exactement dans le même état d’esprit que vous. Je remarque simplement qu’au moment ou Assange s’est montré à visage découvert, voila une accusation de viol qui lui tombe dessus. Je ne crois pas que cela soit une coïncidence, surtout que maintenant, Interpol s’en mêle…

  3. Assange a une tête à claques, c’est entendu.
    Mais ce défilé de noszélites à l’ambassade US, me fait vomir.
    Putain, je les hais, je les hais !

  4. Wikileaks, c’est un canard enchaîné virtuel ?
    Signé : Un luddite

  5. De même que le Canard enchaîné n’a jamais fait sauter la république (à part quelques ministres), Wikileaks ne fera jamais sauter le système. Il en faut plus pour cela. Je suis frappé par la pauvreté des informations révélées. Rien que nous ne sachions déjà, plus ou moins clairement. Ce sont plus des confirmations que des révélations. Pas de quoi fouetter un chat. Julian Assange fait penser à Edwy Plenel. C’est du journalisme de caniveau.

  6. Wikileaks et le Vatican
    Toc toc toc … Au compte gouttes !
    Le cinquième pouvoir, le sixième sens, le septième ciel est en train de prendre les devants de la scène au nez et à la barbe de tous les états malveillants!
    WIKILEAKS… catalyse à lui tout seul, tous les rayons X, Y et Z…
    Il a percé tous les coffres forts et dispersé dans l’air leur substance toxique…

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Wikileaks

  7. Vous ne savez pas trop si vous etes pour ou contre wikileaks, alors je vais vous aider a trouver votre opinion sur le sujet.
    Je suis pour wikileaks et pour une transparence en général dans la politique et notamment dans les relations internationales.
    Les gens de gauche sont en général pour que les cachotteries des diplomates cessent et que le peuple ait sont mot a dire.
    et les bisounours n’aiment pas les non dits qui ne font rien qu’a vouloir mentir et tromper.
    ces avis de gens que vous détestez vont peut etre aider les libres penseur que vous etes a trancher définitivement.

  8. « Les gens de gauche sont en général pour que les cachotteries des diplomates cessent et que le peuple ait sont mot a dire. » FAUX, dois-je vous rappelez la phrase de Mde Mercier : « je suis pour une société de tabous et je ne suis pas pour une société de la parole libérée « .

    Je vous rappel aussi que la Mairie de Paris (de gauche) cache le fait que des gens bloquent des rues de Paris pour prier. La région Ile-De-France (de gauche) essaye de cacher le fait que Mr Huchon est un escroc et qu’il risque une inéligibilité. Mitterrand (patron de la gauche Française) nous cacha qu’il avait une fille illégitime, il cacha également les écoutes. Pendant des années, la gaucher et l’extrême gauche française cachèrent ce qu’il se passait dans les « républiques » socialistes et communistes d’avant la chute du mur. Les Mairies de gauche cache le fait que certaines mosquées sont financées avec l’argent du contribuable (sous couvert de « lieux culturel »). Et j’oublie bien évidement le scandale du sang contaminé, la fraude organisé aux élections du PS (d’ailleurs, à gauche cela n’a semblé choquer personne, y compris chez les militants. Rien a signaler. Pas de révolution, pas de grogne. Comme si les électeurs de gauche trouvaient normal de tricher…) et je passe sur des centaines d’autres exemples.

  9. L’Indien,

    Il en va des relations entre les états comme de celles entre les hommes, tout ne peut pas être dit, tout ne doit pas être dit. Au passage, j’aimerais que vous éclaircissiez un point : quand vous parlez du peuple, à quoi pensez-vous ? Je vous pose la question car j’ai encore en mémoire cette belle sortie des socialistes en 1981 sur le peuple de gauche. Quant à moi, je suis contre ces saloperies de sites et j’espère bien que cette petite ordure, certainement aux ordres (de qui ?) se fera pincer et morflera. Pour le reste, pas mieux que Skandal.

  10. Je n’ai pas dit qu’il fallait tout dire, bien sur qu’on a tous nos secrets, mais là il est question des relations entres nos chefs. Si je faisais parti d’un groupe perdu sur une ile, je n’apprécierait pas que les chefs parlementent en cachette et réprimandent celui qui répète des phrases qu’il a entendu.
    Je trouverais cette situation tendue et la première chose qui m’inquiéterait ce n’est pas que le mec est un espion, qu’il écoute aux portes le vilain.
    Rendre publique tout ça, ça les obligeraient a changer leur discours et ce manque de transparence colle parfaitement avec l’abrutissement des masses, on nous implique en rien, comment peut on se responsabiliser avec la place qu’on nous donne.
    Le mec c’est le robin des bois de l’information.
    Il prend l’info aux puissants pour la donner aux faibles.
    Comment pouvez vous ne pas aimer ça? vous etes des rebelles il me semble.

  11. Ce que vous ne comprenez pas, c’est qu’il y a des choses qui ne gagnent pas à être rendues publiques parce que la capacité d’en saisir toutes les implications n’est pas chose également partagée. C’est exactement comme le suffrage universel, combien d’électeurs sont vraiment capables d’apprécier à moyen et long terme les effets d’un programme politique et économique ? Au mieux 10%, et on s’étonnera ensuite du bordel ambiant, en feignant de ne pas voir que le mode de suffrage porte une énorme responsabilité dans le foutoir. Alors la diplomatie… Ecoutez donc les conversations dans les transports en commun ou au bistrot, ça vous donnera un aperçu assez juste de la capacité de nos contemporains à appréhender la réalité complexe. Et puis comment faire confiance à des gens qui peuvent porter leur loyauté à des intérêts étrangers ?

  12.  » Et puis comment faire confiance à des gens qui peuvent porter leur loyauté à des intérêts étrangers ? »
    Il fut un temps, pas très lointain (40 ans) ou le simple fait pour un soldat Français de se marier avec une étrangère, retirait immédiatement la qualification « secret défense » et de facto l’accès aux documents sensibles.
    Actuellement, l’engagement est libre pour les bi-nationaux.

  13. Je crois me souvenir que l’appartenance au PCF interdisait l’accès à la Gendarmerie.

  14. Parfaitement exact. Autres temps, autre moeurs.

  15. Tiens ! j’ai raté le « s » de autres, alors je rectifie, avec un « s » comme bon sens.

  16. koltchak
    vous dites « la capacité d’en saisir toutes les implications n’est pas chose également partagée » et « combien d’électeurs sont vraiment capables d’apprécier à moyen et long terme les effets d’un programme politique et économique ? Au mieux 10%, et on s’étonnera ensuite du bordel ambiant »

    Bien sur, je constate la meme chose, mais demandez vous pourquoi les gens sont incapables de comprendre ça? parcequ’ils n’ont jamais été impliqués et responsabilisés. Pourtant ils sont intéressés, regardez comment on est en France quand il y’a un débat politique. Mais ils ne veulent pas connaitre notre avis car ils savent qu’il va contre leurs intérêts.
    Votre argument c’est le peuple ne sait pas faire, mais peut on dire que c’est bien géré pour l’instant. Franchement non.
    Après pour l’avis des immigrés, il doit y avoir des solutions, mais personnellement j’en peut plus du coté toi le peuple regarde ta télé, nous on gère de toutes façons t’es trop con pour comprendre.

  17. L’Indien, ne vous faites pas plus bête que de besoin. Pour ce qui me concerne ce que j’énonce n’est pas une marque de mépris mais la mise en oeuvre du principe de subsidiarité. Chacun décide de ce qui ressort de son niveau de compétence. Autant je comprends le suffrage universel pour ce qui concerne les élections locales, autant dès qu’il s’agit d’intérêts supérieurs il est sage de s’en remettre à des personnes qui ont été formées pour traiter ces problèmes. Il s’agit moins d’implication et de responsabilité que de capacités cognitives et d’éducation. Objectivement ça n’a aucun sens de demander son avis à un manouvrier quant à des questions de traités internationaux, d’alliances stratégiques et/ou tactiques.

  18. Voir ce que pense Goad d’une partie de l’affaire, spécifiquement les accusations de viol : http://takimag.com/article/julian_assanges_honey_trap_thats_rape_in_sweden

  19. « Objectivement ça n’a aucun sens de demander son avis à un manouvrier quant à des questions de traités internationaux, d’alliances stratégiques et/ou tactiques. »

    Si, on est dans un monde fractal ou quand on comprend que 1+1 = 2 on comprend aussi que 1000+1000=2000.etc.
    Le peuple n’est plus un sac de munition qu’on décide d’envoyer ou non a la guerre pour que le roi puisse faire le beau quand il va voir sa duchesse.
    Si le fermier se sent menacé, si le gouvernement lui explique comment et pourquoi il est menacé, son avis devrais compter.
    Enfin je comprend que ça dépasse l’entendement d’individualistes comme vous.

  20. Le peuple aime bien entendre des Mélanchon qui serinent, à la manière de Marchais en 1974, « au dessus de 30.000€ je prends tout« , seulement il n’est pas foutu de comprendre qu’à ce compte tous ceux qui possèdent une entreprise qui marche foutront le camp à l’étranger et que ce seront eux seuls qui se retrouveront comme des cons pour raquer afin que la machine infernale de l’État puisse tourner. Parce qu’ils ne sont pas foutus de voir que la machine à redistribuer (sophisme qui sous-entend qu’il y aurait déjà eu une distribution) pour 100€ d’argent ponctionné ne rend dans le meilleur des cas que 35 à 40€. Le reste ? Énormes frais de personnel, vu que pour faire le boulot d’un type on en met deux. Frais de fonctionnement administratifs énormes car l’État ne sait pas faire léger. Ces informations sont à portée de main, il suffit de se bouger le cul et de chercher un peu, mais même ça la masse n’est pas capable de le faire. Elle aime sa cage dorée, les mots d’ordre républicains hygiénistes, solidaires, soi-disant sociaux, mélasse dégoûtante d’humanisme sirupeux destinée à faire passer la pilule. Le peuple aime bien aussi la connasse poitevine qui leur vend du respect pour tous sans même se rendre compte qu’elle les prend ouvertement pour des cons. Il aime aussi la pute lilloise qui leur parle de république qui protège parce qu’il aime bien les bisous et les calins, sans s’apercevoir qu’elle les a niqués profondément avec les 35 heures et qu’elle vend le pays aux raclures enturbannées. Avec elle l’avenir sera fait d’horaires séparés à la piscine, à l’hôpital avec médecins masculins hallal, de cantoches scolaires musulmanisées pour pas discriminer et d’encore plus de taxes et impôts. Eh oui l’Indien, la fracture elle n’est pas que sociale, elle se situe aussi au niveau de la comprenette, de la capacité à se projeter dans l’avenir et d’anticiper ce que le merdier qu’on nous propose peut donner dans les années à venir. Et ça le manœuvre en est incapable parce qu’il n’a pas le bagage pour grâce à notre belle EdNat. Vous doutez ? Lisez donc les lettres des poilus, la plupart ne sont pas allés au-delà du certificat d’études primaires mais ils savaient parfaitement lire et écrire, ils avaient appris à comprendre le sens d’un texte littéraire, etc. J’ai conservé quelques ouvrages de mes grand-parents (et quelques-uns des miens) et comparés aux manuels de 3ème, c’est désespérant. Ajoutez à cela la masse des 2ème et 3ème générations encore massivement incultes alors que pour les précédentes vagues d’immigration ça se soldait généralement dès la 2ème, chose vérifiée depuis avec les fils de boat-people, et vous comprendrez que je sois plus que sceptique quant à l’entendement des masses.

    Et puis soyez gentil, en matière de chair à canon on n’a pas fait mieux que la gueuse et ce dès le début. la levée des 300.000 hommes, ça vous dit quelque chose ? Et Verdun, le Chemin des dames et toute cette connerie de guerre de 14/18, on la doit à qui sinon à cette salope en bonnet phrygien ? Au moins lorsque le roi faisait la guerre il se servait de troupes professionnelles et de mercenaires.

  21. L’indien, concernant votre naïveté confondante sur les « révélations » de wikileaks, vous devriez vous documenter sur la dépêche d’Ems. Vous verriez comment une « information » fût habilement présentée afin d’aboutir à la guerre.

  22. Et puis dites-moi l’Indien, puisque vous me semblez épris de transparence, pourriez-vous me dire qui finance Wikileaks, quel est son budget ? Et puis si tout le monde connait Julian Assange, qui n’est qu’une sorte de porte-parole du conseil des créateurs, qui sont ces derniers ? Quand je pose cette question je pense à tous ceux qui, Wang Dan et ses 8/10 amis, ne figurent pas dans la liste alibi mise en ligne. Sans compter que certains qui figurent sur cette liste alibi ont publiquement dénoncés le fait qu’ils n’avaient rien à voir avec le site. Et puis comment les « fuites » sont-elles vérifiées avant publication ? Le sont-elles d’ailleurs ? Comment ces « Robin des Bois » s’assurent-ils qu’ils ne sont pas manipulés par je ne sais quel service secret, dans le grand jeu de la désinformation ?

    Transparence ? Je me marre.

  23. Tout ne doit pas etre révélé, mais le principe de dire aux dirigeants qui ne se préoccupent pas de l’avis des peuples qu’ils nous doivent un minimum de transparence car la vérité éclatera forcément un jour….ça me plait.
    Savoir ce que l’un dit de l’autre a un repas entre potes, ça va un peu loin.
    Et pour ce qui est des relations de pays en conflits, un peu de franchise, un peu de vérité, qu’on arrete avec on les n va en irak pour instaurer la démocratie, en afganistan pour aider le gouvernement a lutter contre les talibans…..qu’on arrête de nous mentir.
    VOus devriez savoir que j’ai l’habitude de douter de pas mal de chose, alors j’ai bien sur aussi des soupçons sur qui se cache derrière wikileaks, qui ferait ça dans quel intérêt…j’en ai discuté hier soir d’ailleurs et j’ai du mal a voir qui pourrait se cacher derrière un tel complot s’il y’en a un.

  24. Si ce qui est consigné dans les câbles est sans importance, pourquoi avoir consigné par écrit ces « ragots » ? Deuzio, savoir que les États-Unis sont infichus de protéger leurs misérables petits secrets est drôlement « rassurant ». Terzio, si ces documents sont absolument sans intérêt, pourquoi cette panique internationale ? On traque Assange bien plus qu’on a traqué Ben Laden : vous trouvez ça normal ?

  25. Si Julian Assange avait balancé de vrais secrets, il serait mort à l’heure actuelle. Les Etats-Unis ne peuvent pas se permettre que leur correspondance diplomatique soit révélée au public. Donc les informations livrées par Wikileaks sont gênantes pour la sécurité des E.-U., quoiqu’elles ne soient pas vitales. Ce qui justifie la traque et l’arrestation du responsable de cette attaque. Une autre raison est de faire cesser ces révélations, de peur qu’elles ne soient de plus en plus compromettantes. Cela dit, il paraît que les fuites devraient continuer. D’autres sont prêts à prendre la relève. Ce qui prouve que ce site est une vraie nuisance. Le mieux est qu’il disparaisse.

    Autrement, il est plus facile d’arrêter JA que Ben Laden. Il est moins protégé et ne peut pas bénéficier de l’hospitalité des tribus pachtouns. Et puis, qui voudrait se sacrifier pour un petit journaliste raté ?

  26. Les Etats-Unis feront un petit film de traque dans quelques mois, montrant comment il a été manipulé, avec Matt Damon dans le rôle principal.

  27. personnellement, je serais plutôt de l’avis de l’indien
    En tant que ( ah! les chères catégorisations) conservateur libertarien
    (tendance Ayn Rand et cato institute) ou réactionnaire aristotélicien( tendance siècle de Périclès), et ennemi du  » big governement », je ne reconnais aucune légitimité particulière aux « dirigeants », qui ne sont que des êtres humains et des prestataires de service ( qui devraient être révocables et bannissables comme dans l’ancienne Athènes): les « secrets d’état » ne sont pas leur propriété, car il ne saurait y avoir réellement de propriété « publique » ( je sais, je pousse volontairement le bouchon).

    Je suis convaincu de la nécessité de contre pouvoirs puissants, y compris « illégitimes » et les « hackers » sont peut être les derniers vrais pirates, les derniers « mutants fertiles » ( on peut rêver!)

    Et puis, les pires « hackers » informatiques, en toute « légalité »( c’est à dire la mise en place de postiches législatifs justifiant tout arbitraire), ne sont t’ils pas, précisément, les gouvernements eux mêmes.
    L’omerta sur de soit disant « secrets diplomatiques » ( qui ne sont guère que des mariveaudages des dandies du quai d’Orsay et de leurs équivalents étrangers) n’est qu’une vénération d’idoles

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s