Al-Azhar rompt le dialogue avec le Vatican

En voilà une nouvelle amusante. La plus importante autorité religieuse sunnite, l’université d’al-Azhar au Caire, a décidé de ne plus parler au Pape (http://www.nationalreview.com/corner/257637/sunni-muslim-center-ends-dialogue-vatican-nina-shea) parce que ce dernier a été trop vilain et a osé répéter que les chrétiens ne sont que modérément bien traité dans les pays musulmans… Une fois de plus nos amis de la religion d’amour, de tolérance et de paix nous prouvent qu’ils ont de très léger problèmes avec la réalité. Les faits sont pourtant clairs, les chrétiens ne peuvent pas construire d’église, pratiquer leur foi ou même détenir une bible dans la plupart des pays musulmans. De mon séjour dans le désert j’ai retenu que selon la radio publique, les juifs et les chrétiens avaient sciemment détourné le message de Dieu et qu’ils sont donc des menteurs malfaisants. Des attentats ont lieu tous les jours contre des chrétiens. Au Pakistan une femme chrétienne a été condamnée à mort pour avoir soit-disant blasphémé, entre temps elle s’est faite copieusement violée et plus ou moins lynchée.

Donc oui les chrétiens ne sont pas très bien traités en terre musulmane, la Pape à raison comme d’habitude et les imams d’al-Azhar délirent à pleins tubes. Comme on disait, ça ne doit pas être facile tous les jours d’être aimé par des cons.

Publicités

6 réponses à “Al-Azhar rompt le dialogue avec le Vatican

  1. Le soliloque du désert…

  2. Je serai assez pour ressortir les Templiers, comme défenseurs des Chrétiens du Monde….

  3. En l’occurrence, cet événement ne prouve pas que les musulmans ont du mal avec la réalité (même si c’est, par ailleurs, bien le cas). Les chefs d’Al-Azhar connaissent parfaitement les massacres de chrétiens et n’en nient pas l’existence.

    Cet événement montre la conception à sens unique du dialogue qu’ont les musulmans : oser mentionner des méfaits commis par les musulmans est en soi une offense. Il ne s’agit pas de dénier ces méfaits. Il s’agit de faire comprendre que le dialogue ne peut porter que sur la rapidité avec laquelle les non-musulmans sont prêts à se soumettre aux musulmans.

    La réalité des massacres est, bien au contraire, indispensable pour pouvoir créer cette inégalité dans les conditions du dialogue, qui procède de l’intimidation et de la menace, explicite ou implicite.

    L’erreur des Occidentaux est de penser que tout le monde partage leur conception de la justice (plus ou moins rigoureuse, plus ou moins honnête mais bien réelle) , selon laquelle un combat, une discussion, une négociation, doivent se dérouler (au moins en principe) sur la base d’une égalité des deux parties.

    Pour les musulmans, c’est le contraire. La partie musulmane doit toujours avoir l’avantage. La justice pour un musulman, c’est que l’islam ait le dessus.

    Une fois qu’on a compris ça, on voit les relations avec les musulmans d’une façon totalement différente.

  4. Skanadal

    Où pourrait on trouver une Renaud de Châtillon ?

  5. J’en sais rien… Mais il faut chercher…

  6. un acte d’amour d’un adepte de la religion d’amour.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s