Archives quotidiennes : 25 février 2011

Nos ancêtres les gaulois et autres fadaises

François Reynaert, qui est sans doute un garçon dont l’éducation est bien supérieure à la mienne, vient de commettre un ouvrage qui veut faire la peau à des légendes de l’histoire de France. Donc les gaulois ne sont pas nos ancêtres et patati et patata.

Bien entendu c’est un ouvrage que je n’ai pas lu car d’une, d’après ce que j’en sais il ne m’apprendra rien, et que de deux il est symptomatique d’une pensée qui se veut plus intelligente que celle du bas peuple.

Ce que Reynaert ne comprend apparemment pas c’est l’importance du "roman national" pour faire l’unité d’un peuple. Si on ne peut pas s’inscrire dans une filiation, si on ne peut pas un peu bidouiller l’histoire pour la rendre plus présentable et plus confortable à s’approprier, alors on ne peut pas créer de fierté. Dans ces conditions, tout le monde se rattache à des racines fantasmées. Car il est toujours nécessaire à l’homme d’être fier d’où il vient pour avoir envie de transmettre quelque chose à ceux qui viennent, qu’ils soient ses enfants ou les nouveaux arrivants sur le territoire. C’est justement parce que des Reynaert sévissent depuis 60 piges dans les classes que les petits CPF de 3ème génération crachent sur la France et préfèrent se voir comme les glorieux héritiers d’un islam purement fictifs historiquement.

Entre les fadaises du roman national et celles du roman familial de nos petites brunes, le choix est vite fait.

François, vient donc un peu par là, il reste de la place dans la catapulte!