Nos ancêtres les gaulois et autres fadaises

François Reynaert, qui est sans doute un garçon dont l’éducation est bien supérieure à la mienne, vient de commettre un ouvrage qui veut faire la peau à des légendes de l’histoire de France. Donc les gaulois ne sont pas nos ancêtres et patati et patata.

Bien entendu c’est un ouvrage que je n’ai pas lu car d’une, d’après ce que j’en sais il ne m’apprendra rien, et que de deux il est symptomatique d’une pensée qui se veut plus intelligente que celle du bas peuple.

Ce que Reynaert ne comprend apparemment pas c’est l’importance du "roman national" pour faire l’unité d’un peuple. Si on ne peut pas s’inscrire dans une filiation, si on ne peut pas un peu bidouiller l’histoire pour la rendre plus présentable et plus confortable à s’approprier, alors on ne peut pas créer de fierté. Dans ces conditions, tout le monde se rattache à des racines fantasmées. Car il est toujours nécessaire à l’homme d’être fier d’où il vient pour avoir envie de transmettre quelque chose à ceux qui viennent, qu’ils soient ses enfants ou les nouveaux arrivants sur le territoire. C’est justement parce que des Reynaert sévissent depuis 60 piges dans les classes que les petits CPF de 3ème génération crachent sur la France et préfèrent se voir comme les glorieux héritiers d’un islam purement fictifs historiquement.

Entre les fadaises du roman national et celles du roman familial de nos petites brunes, le choix est vite fait.

François, vient donc un peu par là, il reste de la place dans la catapulte!

14 réponses à “Nos ancêtres les gaulois et autres fadaises

  1. Ce que Reynaert ne comprend apparemment pas c’est l’importance du « roman national » pour faire l’unité d’un peuple.
    Au contraire il l’a parfaitement compris et il s’en sert a contrario : pour défaire le peuple il défait les mythes.
    En plus c’est un mythe qui a fond de réalité car il est sûr que nos ancêtres, le fond de race, ne sont ni les Juifs, ni les Maures et à peine les peuples germaniques des « grandes invasions ».

  2. A propos des catapultes, je pensais qu’on pourrait motoriser le systéme (avec un moteur électrique, soyons écolos) afin de propulser ce genre d’indésirable le plus loin possible.

  3. Qu’une seule chose a dire:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Haplogroup_R1b_%28Y-DNA%29

    On est peut-être pas « gaulois », mais on est sacrément indo-européens au minimum…
    On remarquera de plus que les plus gros porteurs de l’haplotype R1b(présent à 60% dans la pop française) sont les irlandais, que l’on peut assez clairement désigner comme d’origine celte. Donc on est finalement pas mal « gaulois ».
    « Genetic is a bitch! »

  4. Mais il n’y a aucun mythe là-dedans ! La romanisation de la Gaule ne s’est accompagnée d’aucun peuplement romain, ou alors très négligeable en quantité. Et de même pour les « grandes » des Ve-VIIe siècle : les Francs et autres ont certes pris les rênes du pouvoir mais il n’étaient pas des centaines de milliers à venir s’installer en Gaule. Résultat : nous sommes, pour l’essentiel, effectivement les descendants des Gaulois.

  5. Tout à fait d’accord avec vous Amiral ! Entre les alsaciens-lorrains un peu teutons, les bretons venus de Cornouaille ou du Pays de Galles, les vendéens mâtinés de berbères, les normands un peu scandinaves, les basques, sans compter les descendants des polonais, italiens, espagnols ou portugais, notre sang gaulois est un peu mélangé. N’empêche, il faut bien comme vous le dites qu’une nation se rêve une ascendance fédératrice.

  6. Les celtes (devenus « gaulois » dans la version hexagonale) étaient aussi des envahisseurs, venant d’europe centrale (Bavière,Bohème, etc.) qui font irruption en Europe de l’Ouest à partir de l’age du fer (1000 à 500 av JC). Ils submergent donc des populations autochtones et imposent une nouvelle langue et une nouvelle culture indo-européenne. Mais ils sont une minorité combattante comme plus tard les peuplades germaniques dominant les gallo-romains. La population autochtone de l’exagone est issue des peuplements préhistorique paléolithique de chasseurs cueilleurs complétés par des peuplements néolithiques d’agriculteurs.
    Luca Cavalli-Forza dans « Gènes, peuples et langues »(Odile Jacob) a bien montré que les gènes spécifiques de la zone d’origine (sud de la russie, est de l’Ukraine) des proto indo-européens décroissent fortement vers l’ouest. Nous parlons des langues indo-européenne mais nous ne descendons pas génétiquement de ces peuplades nomades. Les anciens européens ( sauf les basques) ont adoptés la langue des nouveaux maitres.Je parle le français, langue romane, issue du latin mais je ne suis pas porteur de génes de la péninsule italienne. De la même manière, les gaulois (et les irlandais, les celtes ibères, etc.) parlaient une langue indo-européenne de la branche celtique mais descendaient majoritairement des peuplements paléolithiques et néolithiques.

  7. L’haplotype R1b n’est pas spécifique des peuples parlant une langue indo-européenne, contrairement à une interprétation fréquente. L’archéologie et la linguistique convergent pour identifier l’origine des proto indo-européens dans le sud de la russie (Bernard Sergent les indos-européens Payot, J.P Mallory A la recherche des indo-européens Seuil, théorie des kourganes, etc). Hors, les populations modernes d’Ukraine, de Russie et de Pologne ont respectivement 4, 6 et 16,5 % d’haplotype R1b.
    Le pourcentage chez les basques, seul peuple d’europe parlant une langue non indo-européenne, est de 86 %. Le R1b trouvé chez des peuples parlant des langues indo-européennes de la branche celtique (82 % chez les gallois, 79 % chez les irlandais, 72 % chez les écossais) est au contraire l’indicateur d’un faible métissage génétique avec les envahisseurs celtes. Mais ceux ci ont quand même imposés une nouvelle langue. Seul les basques ont réussi a préserver une originalité à la fois génétique et linguistique.

  8. J’avais commis un billet sur cet individu, qui n’en est pas à sa première connerie, il y a quelque temps. Comme l’a dit M. Goux, contrairement à ce qu’affirme cet abruti, tout indique que la plupart des Français ont en effet pour ancêtres les Gaulois.

  9. Ce fut le jaune de la couverture qui m’attira, j’aurais du me méfier dans le langage des fleurs, le jaune représente l’hypocrisie , la trahison , ce livre en est la parfaite illustration

  10. Bonjour, sur les Gaulois, vois avez le livre de Brunet, « Nos ancêtres les gaulois » qui remet les choses en place et est largement plus nuancé que celui de Reynaert.

    Par ailleurs, le Raynaert en question oublie une chose toute simple : la frontière entre Gaulois et Germains était romaine (1), pas vraiment dans les gènes. Sans compter que le monsieur en question oublie que nous sommes avant tout des Français et que ce sont nos cpf qui nous insultent de gaulois et non nous même qui mettons notre « gauloiseté » en avant…

    (1) En gros ce qui avait été conquis par César et ce qui ne l’avait pas été.

  11. Vrykolakas, vous exagérez tout de même un peu : ce ne sont pas les cpf qui ont imaginé et créé Asterix…

  12. En fait Reynaert n’est qu’en avance d’un demi siècle, il sera peut-être vénéré comme Jules Verne dans quelques décennies.

  13. Didier Goux,
    Il me semble que si justement…
    (Bon ok, eux c’étaient réellement des chances et ils aim(ai)ent ce pays)

    En revanche, c’est vrai que c’est la 3e république bien française qui a remis les Gaulois à l’honneur.

  14. Etes-vous des enfants de 5 ans qu’il vous faille des héros sur de beaux piédestaux pour vous construire une identité nationale ?
    Je trouve, au contraire, que le livre de François Reynaert a le mérite de nous montrer certaines ficelles et de remettre les évènements en perspective.
    Et à l’heure où certains se battent pour récupérer Jeanne d’Arc, symbole national, j’aime assez me dire qu’elle n’a pas défendu la France mais juste la faction qui voulait mettre Charles VII au pouvoir à la place de son neveu, dont les droits au trône étaient prévus par le traité de Troyes.

    Et si votre roman national continuait à dire que la terre est plate…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s