On était bien content que les étrangers soient là quand fallait construire!

Il existe certains clichés encore plus horripilants que d’autres. Je vais en proposer quelques uns avec la réponse appropriée et je vous laisse faire part de ceux que vous voulez.

Exemple 1: Heureusement que les étrangers étaient là pour construire la France pendant les 30 glorieuses. Typique du cliché qu’on vous assène et qui se veut être une fin définitive de la discussion. La réponse est pourtant assez évidente. D’une, pourquoi? Sinon les français auraient du bosser et les salaires auraient été tirés vers le haut ce qui n’aurait pas plut à M. Bouygues? Ensuite, admettons par pure bonté d’âme que ce ne soit pas d’une débilité absolue, mais dans tous les cas, ils en ont profité aussi non, les étrangers? Je veux dire, s’ils sont venus c’est parce que ça leur permettait de rajouter une aile à leur hutte en bouse à la maison ce qu’ils n’auraient pas pu faire en restant sur place… Et même admettons que ce ne soit pas une catastrophe en soit, le fait d’avoir ajouté à ça le regroupement familial concomitamment à la légalisation de l’IVG est mathématiquement et démographiquement la plus grande catastrophe de l’histoire de France.

Exemple 2: La colonisation c’était quand même pas glorieux. De nouveau, le jugement sans appel dénué de tout fondement. Alors d’abord si c’était une épopée tout à fait glorieuse, nos petits soldats découvrant des terres vierges et devant se défendre seulement armés de leurs fusils contre de vigoureux cannibales n’hésitant pas à utiliser des noyaux de mangues presque tranchants… Ensuite, les colonies ont coûté bien plus cher à la France que ce qu’elles ont rapporté. De plus nous sommes venus avec des routes, des hôpitaux et la possibilités pour les meilleurs locaux de devenir des potentats plus ou moins sanguinaires. Donc si, ce fut parfaitement glorieux.

Et ainsi de suite il y en a pour tous les goûts. Contribuez, ça nous fera un document de référence à réviser avant les dîners en ville.

Publicités

18 réponses à “On était bien content que les étrangers soient là quand fallait construire!

  1. Pour la colonisation, on peut ajouter que c’était au départ une idée d’hommes de gauche (Ferry, Gambetta, etc.) qui ne plaisait pas beaucoup aux hommes de droite.

  2. Les étrangers ont construit la France. Limitons plutôt cette construction à ce qu’il y a de plus laid et de plus mal fait en France et que l’on se voit contraint de détruire entre 20 et tente ans après, à savoir les barres et tours d’habitation des banlieues. Pour ce qui est des abbatiales romanes, des cathédrales gothiques, des châteaux de la Loire, de Versailles, etc. il semblent qu’ils aient été absents.

    Les étrangers font les travaux dont ne veulent pas les français. Disons plutôt qu’en tirant les salaires des métiers requérant peu de qualification vers le bas, ils ont poussé les français à s’en désintéresser. En couplant cette tendance baissière à un assistanat systématique, les moins qualifiés et les moins courageux des français se sont tournés vers le chômage. Il est à remarquer que dans des régions à forte démographie et faible industrialisation, les français acceptent de travailler dans le bâtiment et même d’y être éboueurs.

    Les étrangers ont constitué et constituent un frein à la modernisation de la France: Exact. Tant qu’on dispose d’une main d’oeuvre nombreuse et sous-qualifiée, pourquoi automatiser ?
    Etc.

  3. Les étrangers ont délivré la France en 1944 (enfin je veux dire les étrangers basanés et adeptes d’une certaine religion de paix, d’amour et de fraternité, pas les étrangers anglo-saxons. On se comprend, hein?) et ca c’est complètement incontestable. La preuve : le film Indigènes. Ah, ça vous la coupe, hein, bande de xénoracistophobes ?

  4. la NASA a trouvé des traces de vie extra terrestre sur des morceaux de comètes; Il s’agit de traces de vers. En les étudiant au microscope électronique on s’est aperçu que chaque ver portait un écriteau marqué « Je veux aller en France ».
    alors, n’est-ce pas là la preuve que notre pays est une lumière universelle pour tous les déshérités ?
    qui osera les remettre sur orbite ?

  5. Il est vrai que je suis bien content lorsque mon maçon vient refaire mes murs……suis je pour celà obligé de lui verser une « surprime de repentance » si ses ancêtres sont des étrangers?

  6. je suis mort de rire.
    Sarkosy n’a-t-il pas fait une déclaration spatialo temporelle annonçant que tous les vers cométoïdes avaient leur place en France, mais pas qu’eux, les tortues Betelgiennes et les souris d’Alpha du Centaure aussi si elles le voulaient ?
    Redevenons sérieux, Jacques Etienne circonscrit bien le problème, il est incontestable que l’immigration de travail (la première) a fait prendre à la France 20 ans de retard sur l’Allemagne en matière de modernisation de l’outil de travail et que l’on traine encore ce boulet. Sur le plan social, l’immigration n’a jamais été que la première marche de la mondialisation : on a commencé par prendre leur travail aux Français chez eux en tirant les salaires vers le bas, puis on a carrément enlevé les usines pour les mettre en Chine ou en Turquie transformant les Français en larbins pour touristes, peut-être bientôt en Indigènes dans des réserves.
    Sur le plan sociétal c’est à dire relatif à la structure et à l’organisation de la société, la deuxième phase d’immigration, l’immigration de peuplement quasiment concomitante avec l’adoption de la loi sur l’avortement et j’y vois un lien voulu par certains, on en paie tous les jours les conséquences et ce n’est que le début.

  7. Concernant le coup des étrangers ayant reconstruit la France, j’ai le souvenir d’une intervention de Max Gallo qui limitait l’importance de cette aide providentielle à 5% des travailleurs…

  8. Mea culpa, ce n’est pas 5%, c’est…3% de la population active….

  9. Je me disais que c’était ces fainéants de français qui nous avaient construit tous ces merveilleuses cages à lapins dans lesquelles nos pauvres immigrés habitent au lieu de baraquement en tôle comme dans leurs sublimes pays.

  10. Quel billet décevant !! Voyons, je pense que tout bon réac’ a du comprendre depuis longtemps l’inutilité totale d’utiliser la vérité et le rationnel pour vaincre son adversaire, alors dans un dîner en ville pensez-donc…

    Il n’y a pas 36 attitudes à avoir face à ce fameux dîner en ville. Déjà si les convives affirment ce genre d’inepties c’est que vous êtes dans un mauvais dîner, que ce ne sont pas vos amis et que vous portez l’hôte pas très haut dans votre estime.Et bien c’est là que le réac’ doit se lâcher. Et pas forcément dans le sens de la réaction, je trouve qu’il est encore plus drôle de se faire passer pour un gauchiste, de choquer le bobo en lui disant que le métissage et la world culture vont enfin permettre d’établir un royaume de paix, et vu que l’Islam est la religion qui convainc le plus de monde, qu’on stoppe la loi de 1905 et que l’on finance les mosquées au plus vite, vous appuyez tous vos 3 arguments avec des fausses études du CNRS, de rapports de la « Fed » (réserve US, ça impressionne le trouduc quand on cite les ricains) ou vous inventez une réplique du livre de dialogues entre Sartre et Céline (renaudot en 76 au passage)… Les gens veulent juste entendre une histoire, ils se foutent de savoir si c’est vrai et en plus ils commencent à être allumés par l’alcool. Il y a toujours le risque du gros con avec son iPhone et wikipedia, mais c’est l’occasion de détourner la conversation en lui parlant des conditions déplorables de construction des iPhones en Chine….

    En agissant de telle façon, vous ne vous emmerdez pas à mourir, vous choquez le gaucho toujours complexé de pas paraître être assez de gauche, et vous mettez une option sur la célibataire que vous faites rire par votre outrance, ou au pire vous vous mettez dans la poche celui qui ira se fumer un joint ou deux après le repas, ce qui assurera une paisible digestion, et dans le premier cas peut-être un numéro de téléphone. Peu de chance de se faire réinviter mais ce n’est pas grave, c’était un mauvais dîner.

    L’outrance réac’ c’est pas forcément drôle et se faire repérer comme le mec de droite dès l’apéro c’est risquer de se griller la soirée. Par contre dans un dîner avec des amis et un hôte complice, alors là on peut librement s’occuper des bienpensants en parlant de collections de Luger qu’on envoie restaurer en Allemagne par des anciens SS, là aussi c’est drôle de voir leurs tronches enfarinées.

    Bref, tout ça est bien plus drôle que de débattre et d’avoir raison, car de toute façon le mec en face n’acceptera jamais aucun argument comme vous n’accepterez jamais les siens, toutes les parties sont toujours convaincues d’avoir raison dans un dîner en ville et le débat d’idées emmerde tout le monde.

  11. « ces merveilleuses cages à lapins dans lesquelles nos pauvres immigrés habitent au lieu de baraquement en tôle comme dans leurs sublimes pays. »
    Et que c’est pas fini !
    Ces pauvres roms qui s’entassent dans des bidonvilles pour nous faire hhhonte ! Vous n’allez quand même pas les laisser dans la boue, si ? C’est vrai que notre boue colle moins et sent meilleur que celle de Roumanie.
    Allons-y, construisons pour les roms et les révolutionnaires fuyards.
    Les Français sans logis peuvent bien continuer à camper dans le Bois de Vincennes. Le printemps arrive.

  12. D’ailleurs la colonisation (une idée de la Gauche) a fait prendre un retard considérable à la France en matière industrielle avec les conséquences que l’on sait en 14-18. Je crois que c’est Senghor (je suis pas sûr) qui a dit « en tant qu’africain, j’en veux à la France, en tant qu’écrivain je lui dois tout », exprimant ainsi qu’il avait perdu la culture magique et collective du gri-gri pour plonger dans celle plus complexe et individuelle de Péguy.
    Au plus fort de la colonisation, Bernard Lugan estime qu’1/3 des instituteurs de l’EN travaille dans les kowlonies. Sauver le Monde ça coûte cher !

  13. Rectification Woland, les français bossaient déjà et depuis la loi sur la nationalité de 1889, un bon paquet d’entre eux avaient des origines italiennes, espagnols, arméniennes, judéo-slaves, polonaises, etc. D’autre part le logement était un problème pour tous parce que la loi aberrante sur le gel des loyers dans l’entre-deux-guerres avait littéralement anémié la construction dans la région parisienne le plus souvent. Enfin, beaucoup d’étrangers en question venaient de l’Empire français voire d la France tout court, c’est-à-dire des 3 départements d’Algérie. Enfin de Gaulle, constatant le malthusianisme des familles françaises (il n’y avait pas d’IVG mais l’avortement existait, ce n’est pas la loi Veil qui l’a créé) voulait des étrangers nordiques, faute de nordiques, le patronat aurait bien fait son marché en Italie, mais comme les italiens se défilaient vers la Suisse ou l’Allemagne, les réseaux de main d’œuvre ont pioché parmi le vivier des dictatures ibériques et maghrébines. Beaucoup y ont trouvé leur compte, vous avez raison, mais cette vague migratoire de travailleurs n’a pas grand-chose à voir avec l’immigration familiale des 20 dernières années

  14. @ W
    Magnifique exposé, intelligent et fin.
    Je suis comme vous. J’aime bien jouer des rôles dans des dîners ou des cocktails que je ne peux éviter. Le milieu de gauche est assez convenu, prévisible. Pour varier j’ai gouté aux milieux catho ou protestant tradis; plus cérébral, mais assez jouissif.
    Le milieu médical est pas mal; il y a souvent de forte chance d’y finir la soirée pliés de rire à en avoir mal tant fusent les blagues de très, très mauvais goût qui ne pourront que rebondir d’allégresse sur certains visages profondément outrés autour de la table.
    Et il y a tant d’autres expériences à faire pour se marrer, pourquoi perdre son temps à débattre.
    Il y a bien une personne que ce petit jeu agace parfois, en début de soirée: c’est ma femme. Elle ne sait jamais quel « costume » je vais endosser.

    • @ W et Obsédé Textuel,
      oui c’est très rigolo et flatteur la posture intellectuel du dandy, cependant ça a quand même une limitation assez sérieuse. Voyez vous, je considère que nous avons une guerre culturelle à mener face aux hordes de gauchistes, et pour cela il faut imposer le fait que des hommes comme moi existe encore. Nous sommes dans une guerilla permanente et il faut harcelé l’adversaire pour le pousser dans ses retranchements. Je vous assure que ça n’empêche pas de se marrer et de rafler la fille.

  15. Ce qui est « étonnant » c’est que les étrangers arrivent massivement en France et que les Français quittent massivement la France, pour Londres entre autre (150 000 Français)… pour travailler et gagner leur vie.

    Et on s’étonne que la France s’appauvrisse…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s