XP, le camp des saint et autres considérations sur la littérature.

XP n’aime pas le camp des saints parce que ce roman ne serait pas « occidental » n’est-ce pas… Au-delà du fait que c’est quand même rigolo quelqu’un qui joue à « plus occidental que moi tu meurs » tout en balançant des fatwas sous la forme de certificats d’occidentalité, il faut quand même rappeler deux ou trois petites choses à XP sur l’Occident en général et la France en particulier.

Tout d’abord, l’Occident n’est pas uniquement constitué de salons à frou-frou détachés du monde matériel. Le génie de l’Occident, s’il se manifeste entre autre comme ça, c’est aussi et surtout une capacité d’engagement dans le monde. C’est cet engagement qui permet aux poseurs de faire des phrases en pensant être les seuls à représenter le monde blanc. Sans les missionnaires, les soldats, les ingénieurs, les militants, les révolutionnaires et ainsi de suite, il n’y aurait pas eu d’écrivains ou du moins pas au sens ou XP comprend le terme.

Ensuite, l’art sans cause c’est très bien, mais c’est aussi très moderne. Dans l’histoire de l’art occidental, les artistes ont presque toujours représentés une « cause ». Tout d’abord avec l’illustration de la chrétienté, puis avec l’exaltation des valeurs occidentales (le dilemme cornélien en est un bon exemple). Donc l’art sans cause, et le roman sans cause, c’est bien pour faire intelligent et se prendre au sérieux comme le recteur d’Al Azar, mais moi je préfère les gens qui ont quelque chose à dire même s’ils ne sont pas magnifiquement brillants. Audiard en dit beaucoup plus sur ce que c’est que d’être français que tous les mecs du nouveau roman réunis. Le geste n’est beau que parce qu’il tend vers autre chose que le vide.

Enfin, pour ce qui est de la croyance que la littérature a vocation à nous isoler des masses, pourquoi pas mais il ne faudrait quand même pas oublier d’où vient la littérature. La littérature est issue d’un monde où la télé et internet n’existaient pas encore (oui c’est incroyable mais une telle époque à bel et bien existée), elle est le rejeton des contes que les gens se racontaient au coin du feu pour se divertir et des fables dont la vocation étaient d’éduquer le peuple. Divertissement et éducation sont les raisons d’être de la littérature qui n’est pas faite pour protéger certains êtres délicats de la réalité du monde. Pour eux, je conseille plutôt facebook.

Publicités

20 réponses à “XP, le camp des saint et autres considérations sur la littérature.

  1. Alors qu’en fait, la seule bonne raison de ne pas aimer Le Camp des Saints, c’est que c’est chiant à mourir et très mal écrit…

    • @ Artémise, moi j’ai beaucoup aimé, mais chacun son truc. En tous cas c’est ujn angle d’attaque plus recevable que l’occidentalité…
      @ dxdiag, ravi de vous rendre le moral. Mais vous avez raison, certains préfèrent être seul à avoir raison et pour cela ils ont besoin de perdre.
      @ Coach, merci pour cette explication technique.
      @ hippocrate, oui je vous ai compris.
      @ Didier, je ne sais ce qu’il vous faut! Il écrit lui-même dans son texte que l’art doit être pour l’art point. Sinon je maintiens que tous les grands romans visent justement à servir une cause, un point de vue… Suffit de lire la ferme des animaux, crime et châtiments, la vingtcinquième heure… Même Proust sert une cause dans la recherche, celle de l’importance de l’introspection, Celine dans le voyage défend une position philosophique face au monde et ainsi de suite. Après libre à chacun de préférer ceci ou cela selon ses goûts, mais pas selon une espèce de mètre étalon qui s’imposerait naturellement à tous. Cette volonté de tout faire rentrer dans des cases est tout simplement inepte.

  2. Amiral vous lire me remonte un peu le moral.
    C’est que j ‘ai un gros coup de mou : entre les bienpensants qui sont de plus en plus haineux, négationnistes du réel … et les propos vaguement dégoutés que je lis sur certains blogs « réacs »…
    J’ai donné mon avis à XP sur ilys…mais je ne fais visiblement pas partie de ceux avec qui il est intéressant de discuter.
    je remets ce que je lui écris la bas chez vous:

    Quoi? on envisage de donner le Nobel de littérature à J Raspail?
    Non! alors quel est le problème?
    C ‘est un livre au style un peu lourd, mais au scénario plutôt bien ficelé . Il résume la question posée à l’Europe par les populations pauvres du globe et ce , d ‘une façon assez prophétique . Il décrit avec un certain humour ,dés 1973, des logiques d ‘acteurs conduisant à notre perte. Cela ne vous suffit pas?
    Les gens qu ‘il voudrait implicitement sauver ne le méritent ils pas à vos yeux ou craignez vous qu ‘il détourne de potentiels lecteurs d ‘une littérature de bien meilleure facture?
    En ce moment dans la réacosphère je sens comme une envie de perde, une jouissance à l ‘idée que nous, médiocres soyons emportés dans la tourmente.
    Plutôt mourir que de survivre avec des cons en quelque sorte.

  3. Une chaîne pyrotechnique dans le domaine militaire se compose d’un système d’allumage, d’un système de transfert du feu et finalement d’une charge explosive.

  4. et si les militaires passent leur temps à discuter de l ‘esthétique des canons ou du niveau intellectuel de ceux qui mettent en place les boulets…. on n ‘est pas tiré d ‘affaire.

  5. A propos de lecture; discussion téléphonique avec un vieil ami, distingué médecin et physiologiste de CHU:
    – Que lis tu en ce moment?
    – quand je déprime, Spinoza
    – et autrement ?
    – pour rire, San Antonio; sinon, Platon; je suis actuellement sur le « Parménide »
    – retour aux grecs?
    – oui, finalement, je me sens génétiquement plus proche des grecs que de….tu m’as compris

  6. Là, j’ai l’impression que le malentendu s’installe. Je ne vais évidemment pas répondre à la place d’XP, mais il ne me semble pas qu’il se faisait le chantre de l’art pour l’art. Il a dit que le roman ne devait pas, ne devait jamais être au service d’une cause, ce qui est le travail du tract ou du manifeste. Cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas servir une cause, mais il ne peut le faire que par un détour par l’art et qu’en se soumettant aux exigences propres du genre, à savoir principalement les personnages.

    Et puis, surtout, XP disait ce que je pense moi-même et redis ici Artémise : Le Camp des saints est avant tout un roman raté et très ennuyeux à lire, notamment dans sa seconde partie et sa fin.

    Enfin, bon…

  7. On vous suit bien, Didier mais avouez qu ‘en ce moment on entend  » ne lisez pas Raspail c ‘est un gros raciste » d ‘un coté et  » évitez le, c’est mal écrit » de l ‘autre.
    je mets un peu ça en parallèle avec  » ne votez pas FN ce sont des fachos » et  » ne votez pas FN ils sont trop ploucs »…. tout cela me semble bien contre productif, et me pousse à penser que gagner contre le grand remplacement n ‘est vraiment pas la priorité de tout le monde.
    je me permets de le regretter .

  8. Je suis d’accord sur le fait que Le Camp des Saints est loin d’être le meilleur roman de Jean Raspail. Je ne le qualifierai pas d’ennuyeux mais il a fait mieux.
    Mais est-ce un roman ? Comment faire passer des idées ou simplement constater des faits et en tirer les conséquences ultimes, ce que fait Jean Raspail dans ce livre plus facilement que par la fiction romanesque si on ne tient pas spécialement à passer quelques mois à l’ombre ou enrichir le ministère des Finances et diverses associations parasites ?
    Je ne pense pas que ce soit une œuvre militante au sens classique du terme, il ne défend aucune cause, mais c’est une œuvre de quelqu’un de meurtri par ce qu’il constate déjà à l’époque et il en fait une œuvre visionnaire.

    ps : personnellement j’ai toujours trouvé l’Apocalypse de Saint Jean un peu brouillonne voire chargée et pourtant elle est fascinante.

  9. Dxdiag : mais justement, je récuse ce parallèle que vous faites ! La littérature ne doit servir d’autre maître qu’elle-même. et trouver en elle-même ses propres justifications.

    C’est bien pourquoi je ne puis être non plus d’accord avec vous, Amiral. Nous sommes même en complète opposition, ce qui n’est pas si grave du reste. Mais le fait que vous puissiez mettre sur un même plan La Ferme aux animaux et Crime et Châtiment me prouve qu’on ne doit pas tout à fait parler de la même chose.

    • @ Didier, ce n’est effectivement pas grave de ne pas avoir les mêmes goûts ni les mêmes attentes en matière de littérature, on ne peut pas être d’accord sur tout, on se ferait chier. J’aime la fiction qui m’ouvre les yeux, qui me fait grandir dans ma pensée et c’est pour cela que je mets ces 2 bouquins sur le même plan. Sinon je maintiens, de façon têtue certes que la littérature qui trouve en elle-même ses propres justifications et qui ne cherche pas à servir ne serait-ce que le beau, qui est une cause en soit, est illisible.

  10. On entre dans un débat sur la nature même de la littérature ! c’est très intéressant et dépasse bien mes compétences mais quand est ce que Raspail a prétendu avoir fait un chef d ‘œuvre littéraire?
    j ‘appliquerai volontiers ici une grille de lecture Bourdieusienne sur un ou deux réacosphériens : »distinction » quand tu nous tiens.

  11. D’accord avec Woland et Dixie.

  12. Heureusement qu’il y a Tom Clancy….

  13. Le Camp des Saints est une allégorie, comme le dit Raspail dans sa préface. Ce n’est pas un véritable roman. On est dans la veine des Voyages de Gulliver de Swift ou des Contes de Voltaire. De là des personnages assez caricaturaux, qui manquent de complexité. Il s’agit plus de critiquer la société actuelle que de chercher à comprendre. Comme l’a relevé Stalker dans sa recension, l’auteur manque de charité à l’égard de ses personnages. Ce qui prouve que ce livre n’est pas un roman. Le propre du roman, c’est une certaine autonomie des personnages. Ici c’est loin d’être le cas.

    On n’est pas obligé d’aimer ce livre. Personnellement, je trouve la satire plutôt réussie, bien que ce ne soit pas un chef d’oeuvre. Mais il plaît au public, parce qu’il touche la corde sensible.

  14. Amiral,
    Merci d’avoir exprimé synthétiquement ce que je ressentais confusément en ayant survolé dans un autre blog la diatribe de XP.
    L’art pour l’art…c’est une pose de dandy égocentrique qui se peint le nombril.
    Pignole, pourrait dire le coach Berny. A propos, monsieur le Coach, il ne manquerait pas le détonateur dans votre chaîne pyrotechnique, vous savez, le petit truc qui fournit « l’excitation convenable » qui permet à « l’explosif secondaire de se transformer rapidement en un grand volume de gaz »?

    • @ Popeye, de rien je fais ce que je peux.
      @ XP, ce n’est pas un livre merveilleux, c’est une vision forte. Mais en matière de littérature, pour moi c’est comme pour les gonzesses, chacun ses goûts et perversités. Pour ce qui est des accusations de fatwaisation, reconnaissez que le post en question avait un côté « condamnation pour crime de lèse occidentalité ». J’aurais pu appeler ça un « diktat » mais ça vous aurait plu ce qui m’aurait moins fait rigoler.

  15.  » Au-delà du fait que c’est quand même rigolo quelqu’un qui joue à « plus occidental que moi tu meurs » tout en balançant des fatwas sous la forme de certificats d’occidentalité »

    Il faut rien exagérer, tout de même. Quelle Fatwa? Si vous avez envie de trouver le livre de Raspail merveilleux, ce n’est pas moi qui vais vous en empêcher. Il se trouve juste que j’en ai marre d’entendre parler de ce livre.
    Les roycos en parlent comme s’ils avaient un génie dans leurs rangs, et j’avais envie de dire ce que j’en pense. Point. Pas plus.

  16. Sabre de bois ! Mais vous avez parfaitement raison monsieur Popeye, sans « excitation convenable » l’explosion risque de se faire attendre…(sourire pervers)

  17. @ Coach Berny
    C’était il y a plus d’un lustre, mais l’expression d' »excitation convenable » m’avait bien fait rigoler…et je l’ai donc retenue. Apparemment, je ne suis pas le seul à l’avoir remarquée…(sourire pervers itou)

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s