Féminisme à géométrie variable

"Elle entre dans l’hôtel Saint-Aygulf (Var). Jeans, bottes à talons, plus sexy que son père. Si je n’étais pas féministe et partisan de la parité au Parlement, je me serais dit que c’est exactement le genre de fille qu’on a envie de sauter entre deux portes en espérant qu’elle vous demande de lui donner des baffes avant de jouir pour pouvoir se mettre un instant dans la peau d’un sans-papiers macho et irascible."

Voila ce que l’on a le droit d’écrire quand on est de gauche et qu’on parle d’une femme. C’est très élégant.

Enfin j’imagine que Marine Le Pen n’est pas vraiment une femme aux yeux des moderno-gauchistes. Je me demande si les mêmes choses pourraient être écrites au sujet de Duflot par exemple dans le Figaro par un écrivain étiqueté de droite sans que ça fasse réagir. Quand je vous dit que nous sommes dans une guerre culturelle…

Publicités

8 réponses à “Féminisme à géométrie variable

  1. C’est à cela que servent les gens très méchants comme par exemple MLP : ça permet aux gens très gentils de dire des trucs immondes ( et même éventuellement d ‘en faire )… tout en restant tout contents d ‘eux dans le camp des gentils.
    vu hier sur Marianne2 : un qui rêvait de « brûler les cons du FN sur des bûchers » … comme c ‘était par amour du peuple, il ne voyait pas le problème.

  2. J’admire le courage que vous avez de lire de telles conneries. J’ai cliqué sur le lien mais, vue la longueur du pensum, j’ai laissé tomber…

  3. Robert Marchenoir

    Les sanpapié, eux, ils ont le droit d’être machos et irascibles. Et c’est bien pour cela que les castrés de gauche les soutiennent.

    Ils devraient faire attention, quand même. Les fantasmes qui orientent leur politique se voient vraiment beaucoup.

  4. @ grandpas, ce monsieur se dit écrivain…
    @ dxdiag, mais à part ça, la haine est de notre côté…
    @ Jacques Etienne, je suis prêt à tout pour mes lecteurs.
    @ Robert Marchenoir, ouaip, des lopes qui fantasmes sur ce qu’ils aimeraient oser être.

  5. C’est à cela que servent les gens très méchants comme par exemple MLP : ça permet aux gens très gentils de dire des trucs immondes ( et même éventuellement d ‘en faire )… tout en restant tout contents d ‘eux dans le camp des gentils.
    C’est exactement ça. J’avais commis il y a quelques années maintenant un sujet là-dessus. Dès lors que l’on est dans le camp du bien on y reste quoi qu’on fasse : cf l’épisode ubuesque de l’amateur de très jeunes filles Polanski qui a eut droit ensuite à une « standing ovation » lors de je ne sais plus quelle fête pour gentils (Césars ?), parce que, quoiqu’il commette il en était. Par contre si on est dans le camp des méchants, faire le tour de la terre à plat ventre n’améliorera pas votre sort.

  6. Guerre culturelle indeed, avec chaque camp disposant de sa propre vision des rapports homme-femme, voire de sa définition exclusive de ce qu’est l’un et l’autre.

    La Marine n’est pas une femme à part entière à leurs yeux, c’est très comparable pour nous. Ca vous brancherait d’être chevaleresque avec une mi-gougnotte à poils ras et calculette à discrimination sexiste ? Elles vous donnent pas envie d’ouvrir la baffebox, les bolchéviquettes castratrices et stériles ? Vous trouvez qu’elles méritent qu’on soit délicats et qu’on leur tiennent la porte, plutôt que de la leur envoyer dans la gueule ?

    Laissons-les à leurs contradictions et tâchons d’assumer les nôtres.

  7. @Woland

    Désolé de vous contredire une fois de plus, mais si, de toute évidence, Jauffret est un sale con de gauchiste, c’est aussi un excellent écrivain. Vraiment. Je vous conseille ses microfictions.
    Comme quoi rien n’est simple… Et puis les gens peuvent changer.
    « Quand il s’agit de littérature, la patrie je lui dis merde », dixit Léon Daudet, soutien de Céline, alors adulé par la gauche et haï par la droite pour son antimilitarisme.

    • @ XP, si ça vous fait plaisir de penser que vous me contredisez, pourquoi pas. Mais nulle part je dis que c’est un mauvais écrivain. Je dis juste que c’est comme ça que lui se présente. Je n’ai rien lu de lui à part ce texte d’une grande médiocrité.
      Et si, tout est simple au contraire.
      @ Stag, oui mais non. Même si elles me gonflent, je préfère cogner sur leur mecs que sur elles. De toutes façons j’évite de parler politique avec les femmes.
      @ Paul-Emic, oui, ben on est pas si mal avec les méchants.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s