Archives quotidiennes : 19 mars 2011

La fameuse recette du gumbo poulet saucisse

En tous cas, telle que je l’ai vécue…

Commencez par boire de la bière. Beaucoup de bière.

Puis attrapez un poulet, de préférence vivant, puis coupez lui la tête et empêchez le de courir partout pour qu’il n’ensanglante pas votre cuisine. Puis  plumez le et balancez le dans une grande cocotte remplie de flotte avec 2-3 ognions.

Puis réalisez votre « roux ». Pour ça Faire brunir la farine dans un poêlon en y incorporant le poivre de Cayenne et la poudre de Chili. Ajouter le bouillon de légumes et l’eau. Bien mélanger.

Pour ça continuez à boire de grande quantité de bières.

Prenez de la saucisse de porc bien mignon, de préférence qui a du goût, fumée ou épicée… et faites la cuire. Coupez la en morceaux.

Passez au rouquin.

Mettez dans la flotte, 2-3 branches de céleri et un poivron vert, ou de la couleur que vous voulez, on s’en tape.

Videz la moitié de la flotte dans laquelle le poulet à cuit. Et ajoutez des épices épicées, du sel, de l’ail et ce qui vous fait plaisir. Goutez pour vérifier que ça vous fait plaisir.

Couper la saucisse en morceaux et mettez là dedans.

Mettez les herbes que vous aimez bien et ne laissez pas le niveau du rouquin descendre.

Baissez le feu à léger bouillon et laissez ça mariner assez… le temps de finir le rouquin et de s’en prendre à une autre bouteille.

Faites cuire du riz le temps indiquez sur  la boite. Ca laisse du temps pour passez au bizarre.

Le riz est cuit. Mettez le dans votre assiette et versez l’espèce de soupe que vos avez obtenue par dessus.

Vous voila en Louisiane!

Mangez puis faites vous un « hurricane »: dans un grand verre plein de glace:

– 3 cl de rhum ambré + 3 cl de rhum blanc (moi je calcule les cl à l’oeil…) + du jus de citron vert (pas trop) + encore moins de jus de fruit bien sucré (passion ou autre).

Et voilà!

Recette oecuménique

Je reçois aujourd’hui chez moi,  catholique français, des protestants américains, un maronite libanais et quelques athées. Nous allons déguster une magnifique recette du bayou baptisée gumbo dont je donnerais la recette plus tard quand j’aurais pris des notes.

En attendant, allez vous promener dans les archives, vous y trouverez de quoi vous sustenter.