Archives quotidiennes : 25 mars 2011

Le problème n’est pas avec qui, mais quoi?

J’en ai plein le cul comme un trav du bois de Boulogne au petit matin. De quoi allez vous me demander? Tout d’abord des enfoirés qui écoute de la soupe à 200 décibels dans leurs écouteurs d’i-pod le matin dans le bus. Puissent leurs cerveaux se vider par leur tympans fendus pour retrouver sa place dans la boue épaisse des égouts. Mais ce n’est qu’un détail ça.

Ce qui me les brise menues là tout de suite ce sont nozélites qui se trouvent tellement puissantes mentalement en dénonçant le fait qu’Aubry et autres ont signés une pétition que Tariq Ramadan a signé aussi. Horreur! Leur nom est à côté de celui d’un type qui n’approuve que modérément la lapidation des femmes adultères.

On s’en tape de ça! Ce qui serait intéressant serait d’analyser le papelard qu’ils ont signé en tant que tel. Là on peut cogner autrement plus fort. On se fout royalement d’avec qui ils signent sans le savoir, le problème est ce qu’ils sont prêt à signer!

Voici le texte en question avec mes commentaires entre parenthèses:

"Non au débat-procès de l’islam" : un appel du Nouvel Obs et de Respect mag

(Respect mag, sans déconner? Il y a des gens qui osent publier un truc au nom aussi ridicule? Le respect est devenu une espèce de gimmick banlieusard pour dire en gros: "baisse les yeux devant moi si tu veux pas que je te viole dans le RER!"

Religieux, simples croyants, agnostiques ou athées se mobilisent au nom de leur citoyenneté pour dénoncer le débat sur l’islam voulu par l’UMP, qu’ils considèrent comme une instrumentalisation de la laïcité

(bam! Ils considèrent que c’est une instrumentalisation de la laïcité, leur petite sensibilité est touchée alors on a plus le droit de parler. C’est la tyrannie du plus sensible déjà souvent invoqué ici, suffit de chercher)

"Nous, citoyens français de foi, de culture ou d’héritage islamique, immédiatement rejoints par des citoyens de toutes confessions ou sans confession, appelons le Président de la République et le gouvernement à renoncer au débat sur la laïcité et la place de l’islam en France, que l’UMP veut lancer le 5 avril.

(Ok, on abandonne le débat et à la place quoi? On laisse de plus en plus de crispations s’installer? C’est quoi l’alternative proposée? On voit aussi que c’est accessoirement une pétition lancée par des musulmans et que les dhimmis sont venus bien vite leur assurer leur soutien).

Dans un climat de forte poussée de l’extrême-droite, après le fiasco du débat sur l’identité nationale, qui a libéré la parole raciste, nous estimons ce nouveau débat biaisé, stigmatisant et susceptible de mettre en péril une cohésion sociale déjà largement mise à mal par la politique actuelle.

(Hop, ils appellent à limiter la liberté d’expression théoriquement protégée constitutionnellement… alors je sais bien que ce n’est plus vrai mais la question prioritaire de constitutionnalité pourrait bien faire voler en éclat ces lois iniques).

Alors qu’un formidable mouvement d’élan pour la démocratie a lieu dans les pays musulmans, nous dénonçons ces procès récurrents de l’islam et de tous ses représentants – ou désignés comme tels –, ainsi que cette instrumentalisation grossière du principe de laïcité.

(Là, c’est grand! Ils font dans la menace: "si vous continuez à mal nous traiter, regardez c’qu’ont sait faire", puis ils oublient de façons fort pratique ce qu’il se passe dans les pays musulmans qui interdisent le blasphème et ainsi de suite. Faut reconnaître qu’il fallait oser la jouer celle là).

Religieux, croyants ou non-croyants d’héritage islamique, mais citoyens avant tout, nous tenons à réaffirmer haut et fort nos convictions républicaines et laïques. Nous faisons aujourd’hui entendre notre voix unie, parce que nous refusons d’être des boucs émissaires, victimes de stratégies électoralistes pernicieuses. Nous sommes et exigeons d’être considérés comme des citoyens à part entière et non comme des ‘individus entièrement à part’.

(Ok, pas de problème avec ça. Comptez vous pour prouver que vous êtes la majorité silencieuse et qu’on ne fait que fantasmer et on n’en parle plus, promis).

Aussi, nous invitons tous les citoyens français à nous rejoindre, pour refuser cette France des ‘eux’ et des ‘nous’ et créer ensemble un avenir commun."

(Là je ne sais même pas quoi devant devant tant de poncifs en si peu de mots… Les eux et les nous c’est la base de tout, ma famille, mes amis, mes voisins et ainsi de suite. On n’a pas le temps d’aimer tout le monde pareil. Et l’avenir commun, pas besoin de le créer, on a forcément un avenir, et il est forcément commun puisqu’on vit dans un monde fini. Donc voila le genre d’inepties ahurissantes signées des deux mains par la première secrétaire du parti socialiste. Le fait que d’autres tarés allait la signer était naturellement induit, mais reste un point de détail par rapport à l’indigence intellectuelle crasse de ce truc).