Archives quotidiennes : 27 mars 2011

Fukushima mon amour

Depuis que ça se passe mal au Japon je me sens agressé en permanence par la bêtise de ceux qui se sont jetés sur cette catastrophe comme des vautours sur une carcasse faisandée.

Donc je vais leur répondre pour me soulager et permettre à mes lecteurs de leur marcher sur la tête aussi.

A ceux qui nous expliquent que ça sonne le glas du nucléaire parce que ce n’est pas assez sur, je leur réponds un seul mot: thorium.
Le thorium est un truc super qui permet de faire du nucléaire sans les risques et sans les déchets. Cette solution n’a pas été exploitée car elle n’offrait pas de fruits militaires. Aujourd’hui, les chinois qui doivent avoir assez de petites bombes pour cramer toute la planète se tournent vers le thorium et financent la recherche dans cette direction. Si vous voulez en savoir plus, renseignez-vous, je ne suis pas un technicien et vous n’êtes pas sur un blog d’ingénieur. Juste sur un blog d’un gars qui bosse dans l’énergie…

Ensuite, sur le fait que les gens ne vont plus supporter le ratio risques/bénéfices offert par le nucléaire. Cet argument est aussi débile que de parier que vous êtes capable d’arrêter une scie sauteuse avec votre langue. Si ça tenait la route, voila bien longtemps qu’on utiliserait plus de bagnoles, qu’on aurait abandonné le feu et qu’on ne ferait plus que se branler tristement de peur de se faire croquer le chibre par un vagin denté. Ce ratio du nucléaire est parfaitement acceptable par rapport à ceux offert par les exemples mentionnés ci-dessus.

A ceux qui me disent qu’avec les milliards injectés dans le nucléaire, on aurait pu développer une énergie propre. Je cogne sur la tête en disant que peut-être, mais que l’énergie nécessaire à ces avancées auraient été parfaitement dégueulasse selon leurs propres critères, que l’obtention de cette énergie aurait tuée des caisses de pauvres mecs, et que les résultats n’existent que dans leurs fantasmes pervers.

Brefs, tout cela est parfaitement risible et les écolos-charognards sont incohérents et seront aussi catapultés sans sommation. Leurs postures de donneurs de leçons alors que clairement ils leurs manquent la moitié des connaissances nécessaires à une prise de décision intelligente, et de supériorité morale alors qu’évidemment le nucléaire fait plutôt moins de morts que les autres sources d’énergie et que se sont les plus pouilleux qui pâtiront de la sortie du nucléaire me font remonter un peu de vomi dans la gorge.

Lectio divina du 3ème dimanche de Carême 2011

Au même endroit que d’habitude.