Archives quotidiennes : 31 mars 2011

Rien à foutre

Apparemment le sidaction 2011 commence ce soir. Je fais partie de cette génération élevée au sida à longueur de journée. Et pourtant je n’en ai rien à battre. Je ne suis pas homosexuel, pas toxicomane, je ne fréquente pas les prostitués, je ne suis pas noir, bref je ne suis pas concerné.

Le petit bandeau dans ma télé ne m’énerve même pas tellement ça ne me touche pas. Je ne pense pas plus aux danses shamaniques du bout du monde. Ranafout’.

Et s’ils ne veulent pas s’empoisonner les uns les autres, qu’ils commencent déjà par adopter des pratiques responsables. On ne trempe pas sa nouille dans tout ce qui bouge et on ne partage pas sa seringue avec des inconnus.

Chose du diab’!

Rions un peu aujourd’hui avec la nation de l’islam.

Ces gens fort sympathiques croient que la race blanche a été crée il y a 6000 ans par un scientifique à la Mecque nommé Yakub.

Déjà, ça permet de bien rigoler le matin.

Mais ça ne s’arrête pas là. Selon cette théorie les blancs sont des démons devant dominer le monde pour 6000 ans et cette domination a commencé à prendre fin en 1914. Il va sans dire que les juifs sont aussi une race artificielle de trucages et de mensonges. Maintenant c’est au tour des noirs de reprendre la main. Nous allons donc bientôt tous vivre dans des huttes en bouse. Remarquez… dit comme ça et vu l’imagerie des clips de rap ou des gros noirs dominent des jolies petites blanches, ça ne parait pas aussi aberrant que je pensais.

Malcolm X, souvent présenté sous les traits d’un héros, y croyait dur comme fer et je ne serais pas surpris d’apprendre que l’influence de la nation de l’islam est assez importante un peu partout. Ca expliquerait quand même la condamnation systématique du blanc à l’expiation de tous les maux du monde sans procès. En même temps, si vous êtes noir, que vous vivez dans une citée que vous avez consciencieusement délabrée sans vous sentir responsable et qu’on vous propose le choix entre les frères musulmans et la nation de l’islam, le choix n’est sans doute pas difficile.

Enfin… Il est bon de voir que la haine est un sentiment universel et transcendant les races. On devrait peut-être proposer ça comme programme politique, la solidarité et la fraternité de la haine, la seule chose que vous ayez en commun!