Médecines alternatives

Pour rester dans le domaine du positif joyeux, il faut bien reconnaître que le fait de ne pas avoir à utiliser des médecines traditionnelles est pour moi une source sans cesse renouvelée de joie délirante.

De nombreuses personnes ayant un goût pour les théories du complot et pour le jus de limace distillé qui soigne les aphtes, clament toute la sainte journée que les lobbies pharmaceutiques veulent nous empoisonner, que les agriculteurs nous gavent de pesticides et que c’est un grand malheur car nous allons tous mourir d’un cancer dans 10 minutes. Alors je les laisse retourner s’asseoir sur leur bouquet d’orties pour soigner les hémorroïdes, et, quand ils se sont un peu calmés, je leur rappelle que jamais dans l’histoire de l’humanité on a vécu aussi vieux et en aussi bonne santé qu’en Occident en 2011. Que les chinois ont beau se couvrir le corps d’aiguilles pour se guérir de l’impuissance, ils ne nous arrivent pas à la cheville grâce au viagra, que les amérindiens peuvent toujours trouver dans la nature de quoi faire des décoctions qui ne les butent qu’une fois sur deux pour ne plus avoir les pieds qui puent, nous nous en tirons mieux, que les indiens continue à se faire des infusions de bouse de vaches sacrées si ça leur chante pour résorber une rupture d’anévrisme, mais que ça ne vaut pas une aspirine, que les africains s’amusent bien en invoquant les esprits pour éviter les ongles incarnés, les possessions maléfiques et la diarrhée explosive, mais que ça ne sert pas à grand chose vu que leur espérance de vie dépasse de peu les 16 ans…

On ne fait quand même pas mieux comme nouvelle que de savoir qu’on a une chance de s’en sortir en cas de cancer, qu’on est vacciné contre les pires horreurs prévues par cette traînée de mère nature pour nous et qu’on est pas obligé de se trouver un trou pour mourir sous prétexte qu’on s’est cassé la papatte.

Alors je laisse les fous se faire berné par des magnétiseurs et autres tenants des médecines alternatives, au moins ils ne creusent pas le trou de la sécu à la pelleteuse pendant ce temps, et je remercie le ciel pour la pénicilline. Comme quoi, la modernité n’est pas automatiquement mauvaise. J’en suis le premier surpris, mais c’est plutôt bien.

Publicités

15 réponses à “Médecines alternatives

  1. Emporté par votre élan, vous allez un peu loin : une aspirine pour résorber une rupture d’anévrisme… Demandez donc à Pakounta.

  2. Ni pour résorber (ça fait saigner…), ni pour éviter, l’aspirine a pour seul effet d’éviter la formation de caillots. Si l’anévrisme pète, ce n’est pas à cause de problèmes de coagulation.
    Mais on fait en Occident d’excellentes prothèses en Dacron pour les anévrismes aortiques, et c’est plus efficace que quelques aiguilles sur le méridien du grand mal au ventre ou un massage réflexologique de la partie de la plante des pieds qui correspond à l’aorte thoracique.

  3. René de Sévérac

    « les africains […] leur espérance de vie dépasse de peu les 16 ans… ».
    Mon cher amiral, loin de moi l’idée de vous contester le droit d’avoir des idées … mais je vous invite à prendre garde aux jugements rapides.
    Les Africains, comme nous il y a 500 ans, ont des difficultés à vivre longtemps en bonne santé.
    Toutefois, l’espérance de vie à la naissance n’a pas grande signification. Dans les pays à médecine archaïque, la mortalité infantile est considérable au point qu’il est correct de dissocier mortalité infantile et espérance de vie (au delà de e.g. 2 ans).
    Ainsi donc, en 1900 en France, l’espérance de vie était de 50 ans (dixit un connard de journaliste).
    En Afrique comme ailleurs, les gens « en bonne santé » vivent – en gros – 60 ans.
    Je m’étais promis d’étudier la population d’artiste (les vrais, pas les zartistes) pendant la Renaissance Italienne et malgré la retraite, je ne l’ai pas encore accompli.
    Mon raisonnement est le suivant : considérant que les nobles meurent prématurément d’excès et les roturiers de faim ou d’usure, la sélection d’une population ni oisive ni pauvre et motivée professionnellement donne une bonne idée de la longévité saine.
    Evidemment n’atteignent pas 90 ans (Michel-Ange) ni 100 (Titien).
    Je vous informerai dès que mes travaux auront abouti. Si ils sont entrepris !

    • Depuis quand est-ce que mes lecteurs lisent mes billets au pied de la lettre? Ce qui m’intéresse est l’idée, pas les détails.

  4. René de Sévérac

    La réaction fut rapide.
    Le fond de ma remarque ne vous intéresse pas !

    • @ rené, ce n’est pas que ça ne n’intéresse pas mais Je connais les vrais chiffres de l’espérance de vie (j’ai google)… J’écris de manière outrancière exprès pour enfoncer le clou.

  5. Eh bien moi, je vais faire comme M. de Sévérac : à partir de maintenant, je ne vous lirai plus qu’au pied de la lettre, ça vous fera les pieds ! Peut-être même qu’on va former un groupe de pression pour promouvoir le pied-de-la-lettrisme obligatoire.

    (Sinon, entièrement d’accord avec le billet, bien entendu.)

  6. « je les laisse retourner s’asseoir sur leur bouquet d’orties pour soigner les hémorroïdes »
    Pourtant, on n’a rien trouvé de plus efficace !
    J’en sais rien, bien sûr.
    Mais je connais une fille qui connait un mec dont le concierge a un fils qui en a. Des hémorroïdes.

  7. Je vous suis en partie sur les réserves que vous émettez sur certaines médecines dites naturelles (qui sont parfois assez chimiques, qu’on pense à certains produits homéopathiques par exemple, pleins d’éléments dont on ne parle pas souvent).

    A nuancer quand même, même si on veut bien admettre que ce qui compte c’est l’esprit: en matière d’espérance de vie, Macao (en Chine, héhé) se classe devant la France. Et le Japon aussi… alors que les habitudes médicales de ces pays sont différentes de ce qui se fait en Occident.

    Voir Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_l%27esp%C3%A9rance_de_vie_par_pays

  8. René de Sévérac

    Excusez-moi de ne pas rester « au pied … de la lettre ».
    @DF, des produits homéopathiques un peu chimique : vu la dilution le danger est minime.
    J’ai consulté le site Wiki, et effectivement le cas des pays du sud-est asiatique pose question … « Pied-de-la lettre à nuancer »
    @Didier, vous êtes méfiant à l’égard des « outrances exprès pour enfoncer le clou ». Au fait de m’appelez pas M. de Sévérac : vous viendrait-il à l’esprit d’appeler Léonard Monsignor da Vinci ?

  9. « Alors je laisse les fous se faire berné  »
    J’aurais écrit
    « Alors je laisse les fous se faire berner  »

    L’a confusion entre les formes participe et infinitif est fréquente ; emporté par l’écriture (et les facilités de réécriture permises par l’informatique), il m’arrive fréquemment de la faire.

    Néanmoins, dans ce cas, la recette est simple : remplacer le verbe du premier groupe par un verbe d’un autre groupe par exemple, mordre, tondre. On voit ainis la forme à employer (participe ou infinitif). car vous n’écririez jamais « Alors je laisse les moutons se faire tondu »

    Vous comprenez maintenant aisément que je plusse votre article, (bien que je connaisse des décoctions souveraines contre les pieds qui puent).

  10. @carine
    A propos de « pied de la lettre », j’ai connu un mec qui en était et qui en avait, bizarrement il ne souffrait pas d’en être mais d’en avoir.

  11. Robert Marchenoir

    J’ai lu des gens se plaindre que la volonté de l’Union européenne de réglementer davantage les herbes médicinales était l’un des méfaits de l’ultra-libéralisme.

    Les mots ne veulent plus rien dire. Les gens racontent rigoureusement n’importe quoi avec un aplomb de notaire.

  12. Ah mais c’est que j’aime beaucoup anoblir mon monde, moi !

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s