Archives mensuelles : mai 2011

Fétichisme des pieds et autres pensées de la fin mai

– En fait ce qui me chafouine le plus dans l’affaire de podophilie de Georges Tron est qu’un type qui promeut les médecines alternatives puisse être ministre. Nous sommes vraiment rentré dans une époque dénuée de logique.

– J’ai appris en Australie qu’un koala est plus fort qu’un ornithorynque sur la terre ferme mais que dans l’eau, même si on lui cloue un couteau à la patte, il ne fait pas le poids.

– D’ailleurs, contrairement à ce que je pensais crânement depuis mes 6 ans, l’ornithorynque n’est pas le seul mammifère ovipare, l’échnidné l’est aussi! Je ne sais pas pourquoi on tolère de telles aberrations de la nature qui prouve par là, une fois encore, à quel point elle est une belle salope. La prochaine fois que je rencontre Gaia je lui jette des morceaux de plastique non recyclabe à la figure.

– Je suis toujours surpris que les israeliens n’aient pas encore trouvé une bonne réponse quand les gens leur demande pourquoi ils ne sont pas plus gentils avec ceux qui veulent les éradiquer.

– Il parait que nos politiciens sont sexistes… Peut-être, mais est-ce que ça n’aurait pas à voir avec le fait que les gens qui font de la politique leur gagne-pain sont tous plus ou moins attardés mentaux? En tous cas c’est la seule raison objective pouvant expliquer leurs résultats.

– L’Iran accuse l’Europe de lui voler sa pluie… Pourquoi pas accuser les écureuils de comploter la domination mondiale au travers du ramassage de glands ou dénoncer le gamin du bas de ma rue pour son élevage de crocodiles dans les égouts. A ce niveau de folie, il me semble que la seule solution humaine de gérer Ahmadinejad serait l’euthanasie par catapultage.

– Les frasques de DSK me rappellent ce proverbe arabe: "un chameau qui trébuche attire de nombreux couteaux…"

Publicités

Printemps pour les arabes, automne pour les juifs et hiver pour les chrétiens

Comme apparemment ce n’est pas tellement la mode d’en parler, je tiens à rappeler à mes fidèles lecteurs que dans l’Egypte 2.0, l’Egypte fessebouque, l’Egypte démocratique, l’Egypte dont il faut saluer le soulèvement populaire à moins d’être rien qu’un salaud de néocolonialiste, l’Egypte des frères musulmans qui ne sont rien d’autres qu’un groupe de prières et éventuellement d’aides aux démunis et pas du tout une organisation révolutionnaire salafiste, et bien dans cette magnifique Egypte il se passe des choses qui mériteraient de recevoir un peu plus d’attention:
– Des églises Coptes sont presque quotidiennement brûlées et les coptes eux-mêmes assassinés ou blessés. On n’en parle pas sauf éventuellement en parlant de "heurts" entre des chrétiens et des musulmans. J’imagine que cette expression est utilisée dans l’esprit du poing d’un voyou heurtant le visage d’une victime.
– Une journaliste de CBS s’est faite gangbangée aux cris de Allah Akbar place Tahrir parce que certains l’auraient prises pour une espionne juuuuuuuuuuuuuuuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiive.
– Pendant ce temps, ce pitre d’El Baradei, présenté chez nous comme un progressiste quasiment occidental, un pacifiste digne de faire partie du gouvernement Villepin, un phare de lumière face à la crétinerie de Bush 43, tout ça tout ça, menace Israël afin de récolté des voix dans sa quête du pouvoir en Egypte où le protocole des sages de Sion et Mein Kampf sont toujours en tête des ventes.

Bref, l’Egypte est en train de basculer du côté de l’abîme, mais chut! Il ne faut pas le dire parce que c’est toujours beau une révolution même quand elle est faite par des arriérés complets… Dans ces conditions je pense qu’il faut extrader tous les gens normaux de ce pays et construire un grand mur tout autour et les laissé dégénérer tranquillement entres eux.

Australie, DSK, immigration et zombies

Enfin rentré de chez nos amis des antipodes, je peux dire à quel point c’est un pays qui me fait envie malgré tous leurs défauts. Il me faut cependant noter quelques points:
– La business class de Malaysian airlines n’est pas terrible, le fait que les sièges ne se mettent pas en position horizontale fait qu’un gros comme moi passe la nuit à lutter et finalement à être vaincu par la gravité. Par conséquent je me suis retrouvé tassé au pied de mon siège, étranglé par la ceinture de sécurité. Position très inconfortable quand on est saoul. J’ai réussi à me redresser en m’accrochant à la robe d’une hôtesse de l’air qui s’est donc retrouvé à demi-nue au milieu de l’avion ce qui est apparemment contraire aux enseignements de l’islam.
– Le kangourou est un être assez placide qui ne se défend presque pas quand on le livre en pâture à un émeu. Animal terriblement dangereux et capable d’éventrer un kangourou d’un coup de serres.
– Il faut toujours avoir une planche de surf quand on parle à un australien, elle permet de détourner son attention et de l’exciter comme un petit chien avec une baballe.
– La bière « little creatures », en particulier la pale ale, est hautement buvable.

Sinon, au sujet de DSK je n’ai pas grand chose à dire donc je serai bref. Apparemment tout le monde était au courant du fait que ce monsieur est un grand séducteur entre autre parce qu’il ne comprend pas très bien ce que veut dire non et qu’il n’a qu’une notion assez sommaire de ce qu’est un viol. Pourtant toute une petite coterie s’est organisée autour de lui pour en faire notre prochain chef. Par conséquent, tous ces gens là sont disqualifiés pour nous donner la moindre leçon et même pour parler de ce qui pourrait ressembler, même vaguement, à de la morale. Je n’évoquerai même pas le fait d’avoir des responsabilités au delà de celles d’une dame pipi débutante. Ils ne devraient pas pouvoir sortir de chez eux sans endurer les quolibets de la foule et le jet de légumes pourris occasionnel. S’ils avaient le moindre honneur ils seraient tous volontaires pour un catapultage vers des contrées moins portées sur la notion de droit de la femme.

Au passage, une pensée sur l’immigration suite à la sortie de Claude Guéant sur le rapport du Haut Conseil à l’Intégration qui réalise que tous les immigrés ne réussissent pas de façon spectaculaire à l’école. Ce pourrait-il que certains de nos responsables seraient enfin en train de réaliser qu’à ce niveau d’immigration il ne s’agit plus d’un déplacement de personnes mais de frontières?

Enfin, je suis en train de finir un livre formidable dont le titre est World War Z et qui porte sur la réaction des gouvernements face à une apparition brutale et mondiale de zombies. Et bien je peux vous le dire, on est mal barrés! Mais c’est une lecture très plaisante en particulier le chapitre sur les quisling qui sont des gens non infectés mais qui se comportent quand même comme des zombies… Toutes comparaison avec une situation réelle serait bien entendu non avenue…

Premières impressions du bout du monde

Me voila donc en Western Australia pour quelques semaines, envoyé par la drill baby drill Inc. J’ai beau avoir la tête en bas avec le sang qui y monte ce n’est pas aussi désagréable que ce que je craignais.

En posant le pied en Australie j’ai demandé à ce qu’on m’emmène présenter mes respects au gouverneur général de cette grande prison, c’est un homme discret mais très avenant qui à l’air de supporter assez bien sa condition. Pourtant ça ne doit pas être facile tous les jours de gérer ces bagnards et ces putes.

D’après mes observations, il doit être plus facile de chasser l’aborigène que le kangourou roux. En effet, l’abo semble petit et malingre, le kangourou ne se défonce pas avec tout ce qui lui tombe sous la main et ils ont des scores équivalents aux tests de QI… Faut dire que le kangourou est quand même très malin.

Il y a beaucoup d’asiatiques ici, ce qui ne semble que modérément plaire aux australiens qui pratiquent une préférence nationale assez décomplexée. Il apparaît qu’il ne sera pas aisé de leur faire le fameux coup du boeuf à l’huile par lequel on a fait croire aux français des années 60 à aujourd’hui que c’est pour leur bien qu’on les remplace.

Les filles sont plus habillées dans les strip bars que dans les rues ce qui est étrange mais pas forcément déplaisant. Comme on dit, les hommes peuvent se dévêtir dans les limites de la décence et les femmes dans les limites de leurs charmes.

Les gens sont riches ici. Le paquet de clopes doit être à 14 euros et pourtant ils fument quand même.

Sinon je suis assez peu l’actualité française mais j’ai noté au moins 2 choses, d’une que j’ai encore été listé et que de 2 si Le Pen dit un jour publiquement qu’il fait beau, on n’aura automatiquement plus le droit d’utiliser cette expression ce qui est important de savoir quand même.

Bon allez, je retourne voir si j’ai bien fait de miser sur l’ornithorynque plutôt que sur le koala dans le combat à mort organisé dans le hall de mon hôtel.

Ben Laden et les français d’après

Je crois que ce lien se passe de commentaires…

Querelle des anciens et des modernes

Parlons un peu de foot. Pas que ce sport m’intéresse vu qu’il n’y a que le rugby que j’arrive à suivre parfois, mais bon il est vrai que la situation de la FFF est amusante.

Donc que ce passe-t-il? Blanc, Blaquart, Mombaerts, Prêcheur, Giuntini se sont fait dénoncer par Belkacemi. La France d’avant fliquée par celle d’après en quelque sorte. Au delà du scandale absolu que l’on soit désormais passible de prison pour avoir dit certaines choses, que le choix ne peut être que le fruit d’une nauséabonderie calculée et que l’on est désormais tous suspects, sommés de donner des gages de tolérance et des brevets de diversité, ce qui est vraiment limpide c’est que 2 France s’érigent l’une contre l’autre. Celles des Robespierre aux petits pieds comme Thuram à qui un diplôme d’intelligence a été décerné pour valeurs de gauche, des Belkacemi dénonçant comme aux plus belles heures de la STASI d’un côté et de l’autre ceux qui sont suspects, victimes consentantes dont les excuses ne sont jamais suffisantes, dont le cerveau doit être lavé, dont les yeux doivent être crevé quand ils remarquent la couleur de peau de certains délinquants et qui doivent n’être plus qu’un mauvais souvenir dans la France moderne d’après.

Il est désespérant que toute volonté de discrimination, qui permettrait aux meilleurs de faire leur preuve plutôt que de ne faire qu’un grand sac avec écrit égaux dessus, soit systématiquement traquée, supputée et dénoncée. Il est affligeant de voir que les dirigeant du foot pensent que le problème des joueurs de l’équipe de piedballon majoritairement noirs est lié à la puissance (dans ce cas là l’équipe de France de rugby devrait être exclusivement noire vu ce que le jeu est devenu ces dernières années) alors que le problème est lié à la représentativité et à l’état d’esprit. Ce n’est pas une question de couleur mais de culture. Mais ça aussi c’est la France d’après qui ose ne pas mourir, celle qui vit loin de Paris et qui a l’outrecuidance de ne pas se reconnaitre dans des milliardaires apatrides, qui jouent pour la France comme ils joueraient pour n’importe quelle autre équipe sans le moindre sentiment patrotique.

Autant dire que l’ambiance est au top. Je retourne huiler mes catapultes car le point de non retour est de moins en moins loin.

Confusion?!?

Je ne comprend pas pourquoi on fait tout un foin de la façon dont le corps de Ben Laden a été inhumé vu que selon nos chers dirigeants relativistes, il n’était de toutes façons pas un musulman puisque ces derniers ne sont que paix et amour alors que lui était très très vilain. Soit ils ne disent pas ce qu’ils pensent, soit ils ont le cerveau qui leur coule par les oreilles.

Et sinon, non une fois de plus je ne crois pas au complot. Je pense qu’il est bien mort et cela me réjouit. Ce qui amène une nouvelle question: Pourquoi est-ce que tout le monde applaudit quand les USA butent Ben Laden au moyen d’un joli petit assassinat, alors que tout le même monde hurle à la mort quand Israël fait ça avec ses ennemis?

Sinon vous remarquerez que j’ai changé le sous-titre du nom du blog après avoir trouvé une source plus fiable de la citation de Winston.

Ben Laden, ses 72 cierges et ses jeunes garçons

Voila une magnifique nouvelle pour commencer la semaine. Reconnaissons que pour une fois Obama a fait du bon boulot et célébrons la mort de ce grand taré assoiffé de sang.

Alors oui, le score est de 3000 à 1 mais quand même.

J’imagine que son arrestation s’est passée façon Terminator:
"-Osama Ben Laden?
– oui.
Bruits de balles."

Bien sur il aurait été plus élégant de le catapulter dans un lit de ronces en flammes, mais je prends quand même.

Alors maintenant il est sans doute avec ses cierges (oui je reste persuadé qu’il a droit à 72 cierges et non pas vierges, je crois en une coquille au moment de la traduction parce que le c et le v sont à côté sur les claviers…) et ses jeunes garçons dont on ne parle jamais pour une raison qui m’échappe. En effet, ces hommes si viriles se font exploser pour être en compagnie de garçonnets. Quand on connaît l’amour des musulmans pour la pédérastie et les pédérasties, on peut se demander s’ils ne seraient pas un tantinet hypocrites.