Querelle des anciens et des modernes

Parlons un peu de foot. Pas que ce sport m’intéresse vu qu’il n’y a que le rugby que j’arrive à suivre parfois, mais bon il est vrai que la situation de la FFF est amusante.

Donc que ce passe-t-il? Blanc, Blaquart, Mombaerts, Prêcheur, Giuntini se sont fait dénoncer par Belkacemi. La France d’avant fliquée par celle d’après en quelque sorte. Au delà du scandale absolu que l’on soit désormais passible de prison pour avoir dit certaines choses, que le choix ne peut être que le fruit d’une nauséabonderie calculée et que l’on est désormais tous suspects, sommés de donner des gages de tolérance et des brevets de diversité, ce qui est vraiment limpide c’est que 2 France s’érigent l’une contre l’autre. Celles des Robespierre aux petits pieds comme Thuram à qui un diplôme d’intelligence a été décerné pour valeurs de gauche, des Belkacemi dénonçant comme aux plus belles heures de la STASI d’un côté et de l’autre ceux qui sont suspects, victimes consentantes dont les excuses ne sont jamais suffisantes, dont le cerveau doit être lavé, dont les yeux doivent être crevé quand ils remarquent la couleur de peau de certains délinquants et qui doivent n’être plus qu’un mauvais souvenir dans la France moderne d’après.

Il est désespérant que toute volonté de discrimination, qui permettrait aux meilleurs de faire leur preuve plutôt que de ne faire qu’un grand sac avec écrit égaux dessus, soit systématiquement traquée, supputée et dénoncée. Il est affligeant de voir que les dirigeant du foot pensent que le problème des joueurs de l’équipe de piedballon majoritairement noirs est lié à la puissance (dans ce cas là l’équipe de France de rugby devrait être exclusivement noire vu ce que le jeu est devenu ces dernières années) alors que le problème est lié à la représentativité et à l’état d’esprit. Ce n’est pas une question de couleur mais de culture. Mais ça aussi c’est la France d’après qui ose ne pas mourir, celle qui vit loin de Paris et qui a l’outrecuidance de ne pas se reconnaitre dans des milliardaires apatrides, qui jouent pour la France comme ils joueraient pour n’importe quelle autre équipe sans le moindre sentiment patrotique.

Autant dire que l’ambiance est au top. Je retourne huiler mes catapultes car le point de non retour est de moins en moins loin.

12 réponses à “Querelle des anciens et des modernes

  1. L’Inquisition le retour…
    Et elle n’est pas contente !

  2. dans les mêmes circontances, les mêmes causes produisant les mêmes effets.
    « Importez » des mentalités X ou Y, votre propre mentalité sear tôt ou tard contrainte de s’adapter aux « imports ».
    Il se trouve que les produits d’importation sont tribalistes, vengeurs et surtout n’ont aucune idée de la notion d’individu libre ( purement occidentale gréco romaine, je le rappelle): le résultat « adaptatif » se fait donc dans un sens tribaliste, vengeur et sans aucune considération pour le primat de l’individu ( puisque cette notion leur est même inconnue); ce serait des chinois, ce searit la même chose, mais beaucoup plus finement…

  3. « La France d’avant fliquée par celle d’après en quelque sorte. »
    Oh oui ! conflit des gènes plutôt que conflit des générations, de toute façon les rations c’est plus ce que c’était.

  4. « Laissez-leur prendre un pied chez vous, Ils en auront bientôt pris quatre. »
    jean de la Fontaine

  5. Le pire dans tout ça, c’est qu’on veut nous faire croire que c’est une question de racisme alors que simplement la fédération ne veut pas continuer à former les équipes de pays étrangers et c’est bien normal. L’argent qui lui est confié doit servir en priorité à former des joueurs jouant pour des clubs français. Avoir deux nationalités présente sans doute des avantages, pouquoi se scandaliser que cela présente aussi des inconvénients ? On ne peut pas avoir à la fois le beurre et l’argent du beurre.

  6. René de Sévérac

    « Ce n’est pas une question de couleur mais de culture ». Voilà un propos sérieux.
    C’est épuisant d’entendre toujours des propos relatifs aux races (qui dit-on, n’existent pas); tout est question de culture : les nègres ne sont pas des individus européens de couleur noire, mais des individus normaux dans leur culture (négritude).

    Les propos de fa FFF sont clairs.
    Et corroborés par la politique de formation des footballeurs en Espagne : pourquoi former des types solides (Anelka) alors que des garçons habiles et intelligents sont plus efficaces sur le terrain (Villa, Iniesta, …).
    Après tout, les dirigeants de la FFF ne sont pas obligés d’être sot … et peuvent aussi faire plaisir (a posteriori) à Georges Frèche.

  7. Un grand bravo à Belkacemi.
    En voilà un homme honorable. Un délateur ovationné.

  8. Robert Marchenoir

    Vikash Dhorasoo a dénoncé les « vieux Blancs ». Texto.

    Mais, ça, c’est pas du racisme, hein. C’est pas de l’incitation à la haine en raison de l’appartenance à une race ou à une ethnie réelle ou supposée. C’est pas de l’incitation à la discrimination en fonction de l’âge. C’est pas un appel à peine voilé au génocide ethnique par substitution. Nan, nan.

    C’est de l’anti-racisme.

    Si vous n’avez pas compris que anti-racisme = haine raciale dirigée contre les Blancs…

  9. Je croyais que Dhorasoo avait dénoncé le racisme des noirs de l’équipe de France à son encontre, ainsi que leur homophobie, quand il en faisait partie (de l’équipe).
    Et que c’était la raison pour laquelle il avait été écarté.
    Je ne savais pas que c’était le « racisme » des blancs qu’il avait dénoncé. C’est étonnant pour un mec d’origine indienne. Il est plutôt la victime désignée des noirs. Voyez ce qui s’est passé pour les Indiens qui ont dû fuir, dans tous les pays d’Afrique où ils étaient allés vivre (les inconscients…)
    On a dit qu’il était gay parce qu’il avait fait un film sur les vestiaires…
    Un précurseur de Gourcuff, en sorte, qui a été mis au ban de l’équipe pendant la coupe parce que trop blanc, trop bien élevé, trop éduqué, en bref gay quoi pour les zombis que sont les Ribery, Anelka et consorts.

  10. Robert Marchenoir

    Carine : ça n’empêche pas. C’était dans le Parisien d’hier matin.

  11. Robert Marchenoir:
    Vous avez raison, il veut carrément prendre la FFF avec son association Tatane (jeu de mots? ^^), parce que la FFF est dirigée par des « vieux blancs ».
    Gageons que s’il y parvient, il faudra réclamer des quotas de blancs dans les instances du foot et parmi les joueurs !
    On n’a pas fini de rigoler.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s