Archives quotidiennes : 14 mai 2011

Premières impressions du bout du monde

Me voila donc en Western Australia pour quelques semaines, envoyé par la drill baby drill Inc. J’ai beau avoir la tête en bas avec le sang qui y monte ce n’est pas aussi désagréable que ce que je craignais.

En posant le pied en Australie j’ai demandé à ce qu’on m’emmène présenter mes respects au gouverneur général de cette grande prison, c’est un homme discret mais très avenant qui à l’air de supporter assez bien sa condition. Pourtant ça ne doit pas être facile tous les jours de gérer ces bagnards et ces putes.

D’après mes observations, il doit être plus facile de chasser l’aborigène que le kangourou roux. En effet, l’abo semble petit et malingre, le kangourou ne se défonce pas avec tout ce qui lui tombe sous la main et ils ont des scores équivalents aux tests de QI… Faut dire que le kangourou est quand même très malin.

Il y a beaucoup d’asiatiques ici, ce qui ne semble que modérément plaire aux australiens qui pratiquent une préférence nationale assez décomplexée. Il apparaît qu’il ne sera pas aisé de leur faire le fameux coup du boeuf à l’huile par lequel on a fait croire aux français des années 60 à aujourd’hui que c’est pour leur bien qu’on les remplace.

Les filles sont plus habillées dans les strip bars que dans les rues ce qui est étrange mais pas forcément déplaisant. Comme on dit, les hommes peuvent se dévêtir dans les limites de la décence et les femmes dans les limites de leurs charmes.

Les gens sont riches ici. Le paquet de clopes doit être à 14 euros et pourtant ils fument quand même.

Sinon je suis assez peu l’actualité française mais j’ai noté au moins 2 choses, d’une que j’ai encore été listé et que de 2 si Le Pen dit un jour publiquement qu’il fait beau, on n’aura automatiquement plus le droit d’utiliser cette expression ce qui est important de savoir quand même.

Bon allez, je retourne voir si j’ai bien fait de miser sur l’ornithorynque plutôt que sur le koala dans le combat à mort organisé dans le hall de mon hôtel.