Archives quotidiennes : 1 juin 2011

Parcours d’un réac

Ce que j’aime avec l’internet c’est qu’il permet à des gens qui ne vous ont jamais rencontré de tenir des propos parfaitement péremptoires à votre égard. D’une part c’est plaisant parce qu’on parle de moi et que toute conversation vaguement intéressante devrait porter de près ou de loin sur moi, et d’autre part c’est amusant de voir que quelle que soit le nombre de vos mises au point, de vos dénégations et explications, certains vous feront rentrer dans les cases qui leur sied à grands coups de bottes si nécessaire.

Ainsi je me découvre sous les doigts d’un certain Rappel comme étant « clairement pour Marine Le Pen » (tout comme le Fromage et le Pélicastre apparemment…).

Alors que non, vu que je ne suis clairement pour rien de tel. Je suis clairement pour le chaos histoire de faire le tri dans le tas de cendres. Clairement pour la chute des institutions et pour que le meilleur gagne et puisse profiter de la vie comme bon lui semble. Donc pas clairement pour la représentante d’un petit parti poujadiste à tendance nationale-socialiste qui ne demande qu’à avoir accès à la table pour pouvoir manger sa part du gâteau plus confortablement.

Mais reprenons depuis le début. Mes balbutiements politiques se sont fait sur le forum de liberté chérie. J’ai commencé ultra-libéral. Puis j’ai fait un peu de politique sur le terrain. J’ai vu Madelin tenir des meetings à l’organisation grotesque. Je l’ai vu tomber dans la fange populiste en prenant la défense des ouvriers de Lu. J’ai vu alternative libérale devenir une officine de libéralisation des moeurs. Puis je suis devenu de moins en moins libéral en réalisant que le libéralisme c’est très bien si on joue tous avec les mêmes règles ce qui n’est absolument pas le cas. Si on ouvre nos frontières et pas les autres, cela revient à faire un triple salto arrière avec atterrissage cul en avant sur le poing de votre partenaire. C’est joli mais on risque de se faire fister si profond que l’éventration est proche. Finalement je suis devenu réac parce que le blé ne fait pas tout. Certaines valeurs sont bien plus hautes et qu’avec le comte de la Fère je considère que l’honneur est plus important que les honneurs. J’aime ma culture et ce qu’elle représente, j’aime la liberté et l’individualisme unique à l’occident et j’aime les catapultes. Je n’aime pas le collectivisme, je n’aime pas le concept d’un gouvernement me forçant à me « moderniser » pour en fait me faire disparaître dans un grand tout en me transformant en une matière grisâtre et indifférenciée, je n’aime pas qu’on substitue à ma générosité une solidarité obligatoire et déshumanisante, je n’aime pas qu’on m’explique qu’on est tous égaux alors que je vois bien que non. La liste pourrait être longue mais n’aurait que peu d’intérêt.

Donc je ne suis clairement pour personne dans le grand concours des vanités actuelles et si je reporte ma voix sur la Le Pen, ce ne sera que dans l’espoir de foutre un chouilla de bordel et faire de la peine aux journalistes et autres qui veulent me dire quoi penser tout en me cachant soigneusement tous les faits importants, pas parce que je me reconnaîtrais dans son discours.

Donc voila une petite profession de foi qui ne servira sans doute à rien…