Archives quotidiennes : 4 juin 2011

Si Fdesouche me lisait il aurait gagné environ 16 mois

En me promenant chez Fdesouche, ce qui m’arrive peu, je tombe sur cet article: http://www.fdesouche.com/214061 -fin-du-dogme-de-lafrique-berceau-unique-de-lhumanite

Ce qui m’a rappelé que j’en avais déjà parlé il y a un certain temps: https://amiralwoland.wordpress.com/2009/02/23/dou-venons-nous/

Donc si vous voulez du frais, c’est chez moi que ça se passe! C’était le moment d’auto- embrassage de biceps du jour.

Question: Pourquoi dure-t-on?

Réponse on s’en cague, et je m’explique.

Parfois je cherche des blogs sur lesquels je n’ai pas mis les yeux depuis un bail et je découvre tristement que son auteur, pourtant talentueux sinon rien ne me pousserait à y retourner, a plié les gaules ce qui provoque toujours un petit pincement de coeur en réalisant qu’on est un de moins et l’interrogation de savoir pourquoi certains durent et d’autre pas.

Je tiens un blog de manière plus ou moins régulière depuis 2005 et je ne suis absolument pas sur de ce qui fait que 6 ans après je continue. J’ai déjà plus ou moins tout dit de ce que j’avais à dire, j’ai réalisé depuis longtemps l’inanité de cette tâche malgré le nombre de lecteurs qui passent chez moi.

Est-ce parce que je suis un écrivain raté qui a quand même besoin d’écrire? Est-ce parce que je suis un garçon sténique comme me le rappelle ma femme si souvent? Est-ce pour relâcher de la pression tout simplement? Est-ce parce que je ne peux m’empêcher d’y croire? Est-ce pour assouvir ma vanité? Peut-être un peu de tout cela à la fois…

Mais en fait cela n’a pas d’importance, regarder son nombril en demandant à Dieu et à Diable pourquoi les choses ne se passent pas comme elles le devraient dans mon meilleur des mondes ne me convient pas. Les faits sont là et ils sont têtus et moi aussi. Donc le robinet à hargne n’est pas prêt de se refermer. On aura bien le temps de se remettre en question et de se demander si tout ça vaut le coup quand nous serons dans une geôle capitonnée de modernoeud.

En attendant, qu’on m’apporte une chèvre, une bière et ma catapulte que je célèbre dignement le mois de sensibilisation au traumatisme des chèvres!