Lesbiennes lipsticks et autres tolérances

Moi qui benoîtement pensais que le mâle blanc et catholique était de par sa nature même le seul à être discriminant, je suis vraiment tombé de l’armoire en lisant cet article ahurissant.

Tout d’abord j’ai découvert que les films porno se sont pas que des menteries. Il y a bien des jolies filles qui apprécient de manger des sashimis sur le carrelage du salon de coiffure.

Ensuite, j’ai été abasourdi par le fait que les lesbiennes "camionneurs" ne peuvent pas encadrer les lesbiennes "lipsticks" parce qu’elles ne se conforment pas au moule (huhuhu) et par la même font naître des doutes quant à leur véritable attachement à la cause commune. En gros le discours est: On doit être différentes mais toutes pareilles!"

Moi qui ne connais que modérément ce qui se nomme la communauté LGBT, je ne m’attendais pas à un tel déferlement de tristesse. Ces gens font clairement semblant d’être bien dans leurs pompes et de vouloir être acceptés. L’état d’esprit tel que décrit par cet article est totalement communautariste. Ces tenantes des amours saphiques ont le malheur de ne se définir que par leur orientation sexuelle ce qui limite terriblement leurs vies. L’humain est quand même un peu plus qu’une simple tendance à préférer la tarte aux fraises aux tripes à la mode de Caen… Pourquoi tant de sérieux? Pourquoi tant d’aigreur? Toutefois, quand on sait que leur attitude à été théorisée par une bande de trotskystes en goguette, on se doute que d’une la tolérance c’est pour plus tard et que de deux la joie de vivre n’est pas leur truc.

Publicités

16 réponses à “Lesbiennes lipsticks et autres tolérances

  1. Article très intéressant !! ce qui est terrible d’ignorance et de stupidité c’est les commentaires des « butches ». Celles qui se définissent comme les « vrais » lesbiennes (ce qui, en soit, ne veut rien dire) sont dans une mentalité totalement communautaire, renfermé dans un stéréotype pathétique (cheveux court, look androgyne voir masculin et surtout peu ou pas de féminité).
    Qui a dit que les lesbiennes ne devaient pas être féminine ?

    Pour elles, une filles au cheveux court est forcément une lesbienne… Ça va faire plaisir a Natalie Portman période cheveux court (pour le tournage de « V for Vendetta » il me semble) .

    Finalement, les lesbiennes « lipstick » semblent être beaucoup ouverte d’esprit que les « butches » alors que ces dernières, revendicatrices, exigent d’être traité comme les hétéros (mariage, adoption etc…) mais en même temps revendique une différenciation forte avec les hétéros et les lesbiennes qui ressembleraient trop à des femmes (et donc trop à des hétéros)….. Schizophrénie….

  2. Je milite activement pour les lesbienne « lipstick » !!!! Assez des camionneuses, découpeuses de moquette !!!!!

    Vive la lesbienne féminine !!!!

  3. Ça nous changera des fagget genre McDoom ou l’autre crétin de Secret Story…

  4. Rien de plus fermé, de plus sectaire et de plus intolérant que ce milieu des militants (mili-tantes, uhuhuh) LGTB. A côté les gens de Lutte Ouvrière sont de vrais gai-lurons (gay-lurons, ahaha, décidément…). Des obsédés sexuels, mais pas au nom du plaisir, au nom de la moralité, de ce genre de moralité qui fait couper impitoyablement toutes les têtes qui dépassent. Un asile de fous.
    « La laideur ne fait pas l’homosexualité » dit-elle. Certes, mais si on renverse la proposition cela me semble beaucoup plus vrai (pour les femmes). Je ne crois pas que ce soit seulement par choix ou par militantisme que la plupart des lesbiennes sont des camionneuses. Il y a très probablement un élément biologique, inné si l’on veut, dans leur homosexualité.

  5. finalement à beaucoup de ces « gays » ce qui leur manque c’est la gaité.

  6. Tous les dimanches soirs, nous passons l’Epoux et moi-même par la rue de la Verrerie, qui accueille dans ses bars une vague d’homosexuels… qui viennent revendiquer et « assumer » leurs différences… il est pathétique de voir que ces personnages anticonformistes revendiqués sont en fait une armée de clones : mecs 35-45ans, barbe rigoureusement taillée à l’identique, bide mou plein de bière, marcel ou t shirt à motif à fleurs, jean plus ou moins moulant, cheveux avec houpette en l’air (ou éventuellement chauves), petit diamant à l’oreille gauche… tellement anticonformistes que leur plus grand signe distinctif, c’est les centaines d’euros qu’ils portent sur le dos. Consternants.

  7. Voir l’excellent reportage sur le terrain du Pélicastre Jouisseur.

    Cela dit et même si je suis globalement d’accord avec votre point de vue, j’ai l’honneur de compter parmi mes amis un Roumain polyglotte (7 ou 8 langues), fan de Death Metal, fervent chrétien (Église anglicane), doté d’une culture encyclopédique qui ne lasse pas de m’étonner, pourvu de maintes qualités et compétences que je ne saurais commencer à cataloguer ici, et qui se trouve être homosexuel. Il aime à se définir comme un paradoxe vivant. J’aime à lui répondre qu’il n’est pas un paradoxe mais un homme. Vivant.

    Car la plupart des homosexuels sont des conformistes, certes. Mais n’en est-il pas de même des hétérosexuels ?

  8. Les homosexuels voudraient tellement être différents des autres pourtant ils sont aussi idiots que les hétérosexuels en désirant ce que les bien-pensants du politiquement correct considèrent comme ringard : le mariage.

    Pour les les militants homo c’est le top pour les autres c’est le summum de la nullité. Allez comprendre!

    Dans les reportages diffusés sur la TV , on nous montre toujours de gentils couples gay mais dans la réalité les choses sont souvent bien diiférentes

  9. Rendez-nous Jean Marais !

  10. Dès qu’on transforme en cause commune ne serait-ce qu’un seul de ses désirs, ça ne peut qu’aller mal, en plus si on ajoute que tout désir est innocent on va droit au tranxène

  11. Perso, je suis tombé de ma chaise, quand j’en ai entendu une se définir comme  » lesbienne historique » sisi…

  12. Robert Marchenoir

    « Dès qu’on transforme en cause commune ne serait-ce qu’un seul de ses désirs. »

    C’set le tropisme franco-collectiviste. Le délire constructivo-narcissique. Le fantasme de l’homme nouveau. Tout le monde doit faire comme moi. Si tout le monde faisait comme moi, alors tous les problèmes seraient réglés.

    Le socialisme infecte le plus petit interstice de la pensée française, comme une suie mauvaise qui s’insinue partout.

    Une seule solution : le libéralisme.

  13. excellentes, ces prises de tête permanentes de toutes ces communautés.

  14. Pour moi la plus belle lesbienne lipstick féminine s\’appelle Isabela Gasser , une mannequin plein de tattoo lesbienne , elle est en couple mnt avec une androgyne mais je lui trouve juste PARFAITE!!!! Elle a une page facebook genre fan page http://www.facebook.com/?ref=logo#!/pages/Isabela-Gasser/213323572046276

    Vive les lesbienne féminine!!! :D :)

  15. Et dire que certains osent parler du « monde LGBT »…. alors que c’est la vraie pagaille là-dedans !!

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s