Archives quotidiennes : 15 juin 2011

Priorités journalistiques

Un jour je serai heureux qu’on m’explique comment les journalistes décident de leurs unes.

La Grèce est littéralement en train d’exploser. Son socialisme structurel lié à la corruption naturelle de ce système l’a jetée au fond du trou. L’euro lui à balancé une pelle à la tête pour qu’elle continue de creuser et les agences de notations rebouchent le trou à la chaux vive et à la pelleteuse (vous avez noté ce joli zeugma du matin?). C’est un léger problème qui risque d’entraîner la fin de l’euro en tous cas pour cette partie de l’Europe. Qu’on soit pour ou contre l’euro n’est pas le problème dans ces conditions. C’est un fait historique majeur.

Et pourtant ce n’est pas la une du jour.

Le sud de la Chine est à feu et à sang. Ça justifierait sans doute une intervention de l’ONU vu ce que subissent les citoyens chinois, qui de toutes façons mériteraient une intervention de l’ONU même en temps normal vu qu’ils sont tous plus ou moins des esclaves soumis au bon vouloir tyrannique des psychopathes en charge de leur destinées. Dans tous les cas, cela peut avoir des répercussions mondiales.

Et pourtant ce n’est pas la une du jour.

On pourrait continuer pendant des pages et des pages comme ça avec les syriens qui se font écharper, la moitié de l’Afrique croulant sous le poids des viols collectifs et des joyeuses fêtes qui se finissent à coups de machettes, les chrétiens se faisant persécuter un peu partout et ainsi de suite.

Mais comme le chantait la grande poétesse Diam’s "nan, nan, nan, nan, nan", aujourd’hui à la une du figaro.fr on parle de fin du monde, on parle du mariage gay, on parle d’épiphénomènes sans aucune portée. Et pourtant les journalistes s’étonnent de ne plus vendre de papier…
La caste des journaleux ne justifient plus son existence et dans l’absolu c’est quand même dommage et triste.

A part ça, je croule un peu sous le boulot et je pars dans quelques jours pour une contrée où les spécialités locales laissent les cochons tranquilles… Donc je risque de ne pas pouvoir poster aussi souvent qu’il serait bon que je le fasse. Ce qui m’amène à vous poser 2 questions. Que faire à Kuala Lumpur si on ne veut pas s’ouvrir les veines? Quelqu’un sait-il comment rajouter un contributeur à un blog wordpress?