Recette Saxonne

Avec le début de l’été, il est bon d’avoir des recettes de plein air pour des convives nombreux. Et comme je sais que certains membres de la communauté de mes lecteurs sont des néo-païens, je leur livre une recette qui sera parfaite à faire lors de l’une de leur virée en forêt pour aller adorer Odin, Toutatis ou ce qu’ils veulent.

Donc ce dimanche se sera une recette du haut moyen-âge de petits pois et jambon à la marmite.

Pour cela il vous faudra un jambon cru avec l’os dedans. Des petits pois, cueillis à l’aube bien entendu et c’est d’ailleurs une très bonne activité de fin de soirée. Une racine de raifort. Une poignée de graines de lin. 2 morceaux de toile de lin et de la corde alimentaire pour envelopper jambon et petits pois. Et de la bière de fermentation haute en quantité supplémentaire à ce que vous allez vous envoyer avec vos copains.

Donc commencez par faire un joli feu de bois en plein air en prenant toutes les précautions nécessaires pour ne pas foutre le feu au campement gitan du pré d’à côté, ce n’est pas ce qu’on veut faire cuire ce coup-ci. Il faudra bien entendu alimenter le feu tout au long de la cuisson pour que ça cuise…

Remplissez d’eau et de bière (selon ce qu’il vous reste à cette étape …) jusqu’à mi-hauteur une grande marmite, ou fait-tout ou poubelle en métal bien nettoyée. Mettez ça sur le feu.

Ecossez les petits pois dans un plat et ajoutez le raifort épluché et finement râpé. La quantité dépend de vos goûts sans oublier que le raifort ça pique un peu. Balancez les graines de lin par dessus et mélangez un petit coup à la main. Rajoutez un peu de beurre par dessus, ça ne pourra pas faire de mal.

S’il fait chaud, passé au rosé avec des glaçons, ça vous permettra de tenir au soleil.

Répartissez le mélange de petits pois au centre d’un des morceaux de lin et fermez bien le tissu avec la cordelette pour que les petits pois ne s’échappent pas. Faites pareil avec le jambon et mettez les 2 paquets dans la marmite pendant un temps certain durant lesquels vous pourrez développer à loisir sur la supériorité prétendue de religions de transmissions orales, et donc totalement fantasmées, sur le christianisme, religion du désert pouah caca, tout en buvant du chouchen et de l’hydromel.

C’est prêt quand le jus qui sort du jambon après l’avoir piqué au couteau est clair, en gros en général on dit environ 10 minutes par livre et 30 minutes de plus au repos dans l’eau de cuisson. Servir chaud.

Et voilà!

11 réponses à “Recette Saxonne

  1. Suis-je autorisé (sans dénaturer la recette) à cueillir nu les petits pois ? Mon corps sculptural baigné par les premières lueurs de l’aube.

  2. Et vers le soir, si la journée se prolonge et que la fraîcheur tombe, on peut se remettre une petite peau d’auroch sur le dos ?

  3. Cher Didier Goux, je suis bien conscient que nous ne sommes pas chez Ilys, mais portez-vous la peau d’auroch le poil à l’intérieur ou à l’extérieur ?
    Cette question peut vous sembler puérile mais « poil à l’intérieur pour avoir chaud, poil à l’extérieur pour affirmer un statut social »
    Cela me semble important.

  4. Et mes graines germées sauce hallal, je les ajoute à quel moment ?

  5. le seul truc que j’aimerais apprendre de vous , c’est comment occire un homard vivant sans le saloper
    congelo pas congelo ?
    le couteau , d’abord dans le céphalothorax ou dans l’abdomen?
    face dorsale ou face ventrale?
    direction craniale ou caudale ?
    bref
    je suis dans l’expectative
    à la maison , la bestiole est meilleur marché qu’au resto , encore faut il savoir la sacrifier correctement

    • @ Carine, au tout début et à la poubelle.
      @ kobus, ben c’est pas ma spécialité, d’autant plus que je ne prépare pas le homard comme ça. Grillé je trouve qu’il un peu un goût de corne. Mais a priori, congélo 15 minutes, un bon couteau bien aiguisé au milieu du céphalothorax face dorsale, on descend vers la caudale puis on fini par le reste de cranilae. On retire la poche à graviers et voilà. A savoir qu’en ce moment il n’est pas cher du tout (tout est relatif) au marché biscotte surpèche en Bretagne. Sinon, on peut se contenter de lui faire un trou entre l’abdomen et le céphalothorax, d’y mettre un entonnoir, de le mettre ou four et de le nourrir régulièrement avec une sauce au beurre.

  6. ok
    c’est que samedi , j’ai commencé par l’abdomen et ça a pas eu l’air de le ravir , la pauv’ bête

  7. Kobus van cleef, c’est très simple:

    S’ il s’agit d’ un homard dame lui faire écouter ceci:

    Et si c’est un gars

    Dans les deux cas , les carapaces seront jetées par les bestioles sans aucun problème, je pense même que pour le mâle , il sera cuit avant la fin du clip.

  8. @ grandpas
    le tout est de savoir différencier le mâle de la fumelle
    d’ailleurs le fait de vouloir les différencier , c’est un peu du sexisme , non ? oui , c’en est….donc , je prend !

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s