Rumeurs et autres bruits de fond concernant Mlle D.

Peut-être que dans 1000 ans, ach le temps d’un glorieux reich…, des archéologues retrouveront la dépouille de celle qui fut la première représentante de la France après Jeanne d’Arc et Edith Cresson. Alors grâce aux techniques modernes qu’on utilise déjà pour les pharaons, ils seront peut-être capables de voir que celle-ci avait le foie comme un ballon de foot, le cerveau complètement calcifié et qu’elle portait un voile sous son costume. Ou qu’au contraire elle pétait de santé avant ce bête accident de polo qu’elle pratiquait à cru avec un coran comme balle. En attendant, les rumeurs qui courent sur Mlle D ne sont rien d’autre que la preuve que les journalistes ne font pas du tout leur boulot. Au lieu d’enquêter sur les rumeurs comme ils le feraient dans tous les pays civilisés, ils se contentent de les dénoncer. Au lieu de récupérer les analyses sanguines de la dame, ils demandent la censure comme les bons petits kapos socialisants qu’ils sont. Résultats nous avons eu un président en fonction déjà gravement malade avant de prendre le pouvoir, et je ne parle pas de Pétain, même si le président en question a été assez proche de Vichy. Qui peut affirmer que la maladie de ce président n’a pas eu d’influence négative sur la direction de la France? Nous avons aussi eu un autre président dont le cerveau a explosé en cours de mandat ce qui n’a jamais été questionné par les journalopes non plus. Qui peut affirmer que cela n’a pas eu de conséquences positives qu’il passe ses journées à baver sur son bureau?

Les rumeurs se développent car les français savent dans leurs tripes que ce qu’on trouve dans les journaux a été soigneusement sélectionné pour plaire à celui-ci ou ne pas déplaire à celui-là. Il ne s’agit plus d’informer mais de passer les plats. Quand on voit à l’oeil nu la dégradation du physique d’un politique, il est normal de se demander si quelque chose ne va pas, et en l’absence d’information on invente parce qu’on est humain et qu’on a de l’imagination.

Alors que ce soit bien clair, les rumeurs ne m’intéressent pas, je les trouve inutiles, dans le cas de son mari la rumeur est tellement débile (ouh un avocat qui protège des gens, il doit être d’accord avec eux! Sincèrement, on ne peut physiquement pas faire dans la plus profonde crétinerie que ça) que j’ai tendance à penser que les autres doivent être de la même eau, et je considère que quand on a déjà le matériel factuel fourni par Aubry, des 35 heures à la non mixité des piscines lilloises pendant le ramadan, on n’a besoin de rien d’autre pour la foutre à poil et la renvoyer chez elle sous les quolibets de la foule en délire de joie. Je considère aussi que cette façon de faire monter la sauce de la part des degauches pour interdire tout débat sur la santé des candidats est absolument scandaleuse. Je considère enfin que tout cela est minuscule par rapport aux risques que cours notre pays et notre civilisation dans les temps à venir.

J’irai cracher sur leurs tombes que je catapulterai ensuite dans l’oubli.

Publicités

8 réponses à “Rumeurs et autres bruits de fond concernant Mlle D.

  1. « Au lieu d’enquêter sur les rumeurs comme ils le feraient dans tous les pays civilisés, [la Presse] se contentent de les dénoncer. »
    Tout est question de niveau de danger : supposez qu’à force de ‘démobiliser’ (ou désespérer) le peuple, ce dernier se méprenne … et vote de manière « déraisonnable ».
    Pour être clair, la Liberté de la Presse est un luxe que l’on ne s’offre que quand le Danger est éloigné !

  2. C’est à dire que quand un avocat défend des clients qui sont engagés dans un combat politique, et qu’il les défend sur leur cause elle-même (et non parce qu’ils ont grillé un feu rouge ou inondé le voisin avec leur machine à laver), on peut, à bon droit, estimer que l’avocat manifeste ainsi son soutien politique à son client. Surtout quand il est marié au maire de la ville, et que la municipalité est partie prenante du conflit politique en question.

    Personne n’oblige un avocat à prendre un client ou un dossier.

    Le fait que Jacques Vergès ait systématiquement défendu des causes politiques n’est pas un hasard. Il ne passait pas par là, il n’a pas vu de la lumière.

  3. @ René, apparemment ça doit être ça…
    @ Robert, non. Un avocat à le devoir de défendre les gens face à la machine judiciaire de l’état. Les pédophiles, les terroristes, les gens qui conduisent en téléphonant ont tous le droit à un avocat, en tous cas dans les pays civilisés. Après, l’avocat devient connu dans un milieu et reçoit de nombreux clients de ce milieu ce qui ne veut pas dire qu’il partage leur avis.
    Au sujet de Vergès, il a théorisé le fait de transformé un procès pénal en procès politique. Il ne me semble pas que ce fut le cas dans les histoires de Me Brochen. Après je n’ai pas lu les minutes du procès, si vous me prouvez le contraire par ce biais, alors je réviserai mon jugement.

  4. « Un avocat à le devoir de défendre les gens face à la machine judiciaire de l’Etat. »

    Certainement. Un plombier aussi a le devoir de défendre les gens contre les ravages de la tuyauterie fuyarde, haineuse et agressive.

    Cependant, un plombier passe son temps à refuser des clients. Un (bon) avocat aussi.

    Ce n’est pas parce qu’il ne faut pas confondre un avocat avec ses clients que l’inverse est vrai, qu’il n’y a, jamais, aucun rapport ni aucune affinité idéologique entre un avocat et son client.

    Brochen n’est pas accusé d’avoir défendu des terroristes assassins impardonnables comme tous les criminels, mais qui, néanmoins, ont le droit à un avocat comme les raclures les plus immondes de la société, etc.

    Il est accusé d’avoir aidé des terroristes modérés et des salopards propres sur eux à avoir fait avancer, par des moyens juridiques, une cause politique qui consiste tout simplement en envahir, conquérir et asservir notre pays.

  5. S’il est légitime d’enquêter sur l’alcoolisme allégué de Martine Aubry, alors il est, à plus forte raison, légitime d’enquêter sur les activités judiciaires de son mari, et de le tenir responsable de son soutien à l’islamisme conquérant, s’il s’avérait qu’il a facilité la mainmise musulmane sur la France.

  6. @ Robert, et non, un plombier à zéro devoir, contrairement à l’avocat qui, de nouveau, à le rôle de tampon entre les rouages de l’état et vous. Ensuite, je ne dis pas qu’il est a priori un saint. Je dis juste que considérer qu’il est un islamiste parce qu’il en a défendu est parfaitement imbécile. Alors oui, si une enquête démontre qu’il a fait ça dans un but politique, c’est un traitre. Mais par principe je lui accorde le bénéfice du doute.

    • J’ajouterai pour être honnête que si je n’exerce pas cette profession en ce moment, j’ai les diplômes qui me permettraient de le faire.

  7. Islamisme et alcool ne vont pas ensemble alors la Martine on s’en tape mais surtout qu’elle ne soit pas élue sinon les piscines seront séparées entre côté homme et femme.

    Ouin, fini les filles bikini.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s