Archives quotidiennes : 26 juillet 2011

Et en attendant, il ne fait pas plus chaud

Donc malgré tous les efforts de nos taxeurs impénitents pour brasser de l’air, la température n’a pas augmentée depuis 1996 d’après l’université d’East Anglia. Alors bien sur on nous explique doctement qu’il y a plein de bonnes raisons à ça, puisqu’il ne faudrait surtout pas blasphémer contre la religion réchauffiste qui permet si opportunément de créer de nouvelles impositions pour des raisons aussi tangibles que la nécessité de sauver les fées et les licornes qui meurent par paquet à chaque fois que vous laissez la lumière allumée dans une pièce vide. Donc, selon nos "scientifiques" si le climat ne change pas, c’est de la faute aux particules fines relâchées par les chinois, et vu que la température ne baisse pas non plus, c’est que la situation est encore pire que prévue! Bref, la seule chose dont on peut être sur, c’est que l’on se fout, une fois de plus, de notre tronche tout en nous allégeant de sommes de plus en plus conséquentes.

Des roses contre des balles

Il faut savoir admettre que poussée à l’extrême, la civilisation redevient la barbarie. Quand on voit que suite à l’exercice de tir au pigeons d’Anders Behring Breivik, les Norvégiens ne trouvent rien de mieux à faire que de se promener dans la rue, une rose à la main, on se dit qu’ils ont autant de chances de survie face à la terreur en marche qu’un nourrisson enveloppé dans du bacon et fourré à la saucisse de Morteau lâché au milieu d’un chenil de pitbulls.

Quand un salaud du calibre d’ABB, parce qu’il n’y a pas à tortiller du charnu, un type qui abat des gens* qui n’ont pas de moyens de fuir ni de se défendre est un salaud, commet un crime pareil et qu’il n’a pas droit à un bon petit lynchage avec tortures préliminaires plus ou moins raffinées administrées par le bon peuple dans sa juste colère, mais qu’il risque tout au plus 21 piges de cabanon, c’est que paradoxalement on est retourné à l’état de sauvagerie dans lequel les plus psychopathes ne sont pas réellement inquiétés alors que les plus faibles n’ont aucun réel moyen de se défendre puisque l’état maman à confisqué toutes capacités de représailles.

Dans certains cas, la justice ne peut être qu’une parodie avilissante pour les victimes alors que le terroriste bénéficie d’une tribune pour s’exprimer et pour se grandir à la face du monde.

C’est cet absolu de la nature de nos institutions que la Dame de Fer avait parfaitement compris lorsqu’elle a décidé d’envoyer les SAS pour libérer les otages de l’ambassade iranienne avec comme consigne qu’elle ne voulait pas de procès (ce qui a échoué à cause de la présence de caméras qui ont empêché qu’on ramène un terroriste qui s’était fait passer pour un otage à l’intérieur du bâtiment…). Pasqua aussi l’avait compris au moins dans la rhétorique quand il disait qu’il fallait terroriser les terroristes. Apparemment, les norvégiens l’ont oublié et vu le nombre de marche blanche qu’on organise pour un oui ou pour un non, je me demande si nous même l’avons encore vaguement en tête.

* Vous noterez que je parle de gens et non d’innocents vu que d’une ce terme ne veut rien dire pour quelqu’un comme ABB qui les avait jugé coupables et qui donc ne peut pas comprendre que son acte était répugnant pour cette raison, et que de deux, cela me ferait faire dans un pathos que je ne ressens nullement vu que je ne connaissais personne sur place et que des gens qui crèvent la gueule ouverte dans des attentats, il y en a tous les jours partout dans le monde et je ne suis pas du genre à discriminer.