Discrimination littéraire

Le temps se ralenti à l’approche des congés ritualisés de cette période de l’année. Les idées de billets de délitent en une brume légère et insaisissable ne laissant que des fils de vapeur poussiéreuse accrochés aux méandres de mon esprit qui se porte déjà vers ma destination de vacances. Mon patron remarque que j’ai toujours un livre sur mon bureau et qu’en plus ce livre change très souvent ce qui le stupéfie (boîte d’ingénieurs oblige…) et me navre un peu. Je fais semblant de travailler mollement en écoutant Soldat Louis, dont le bruit reste quand même moins pénible et abrutissant que celui de l’open-space, je me demande quels sont les livres qui m’ont le plus marqués pour une raison ou pour une autre en 25 ans de lectures vécues comme des refuges face au travail, au temps qui file et aux obligations diverses et déniées avec l’obstination têtue de l’homme sans force qui s’enfonce dans l’eau mais qui sait que tout finira par bien se passer. J’en dresse donc une liste paresseuse de 13 titres et je la partage avec vous sans explication mais en jalousant ceux qui ne les ont pas encore lu pour le bonheur qu’ils sont sur le point d’éprouver.

« Adios » de Kleber Haedens
« Les 3 mousquetaires » d’Alexandre Dumas.
« Crime et châtiment » de Fiodor Dostoïevski.
« L’amour en occident » Denis de Rougemont
« Le zéro et l’infini » d’Arthur Koestler.
« Sa majesté des mouches » de William Golding.
« Voyage au bout de la nuit » de Louis-Ferdinand Céline.
« 3 hommes dans un bateau » de Jérôme K. Jérome.
« Le pavillon des cancéreux » D’Alexandre Soljenitsyne.
« L’homme pressé » de Paul Morand.
« Ouragan sur le Caine » d’Herman Wouk .
« Le hasard et la nécessité » de Jacques Monod.
« Souvenirs d’un pas grand-chose » de Charles Bukowski.

Publicités

21 réponses à “Discrimination littéraire

  1. Et Le Jeu des Perles de Verre de Hermann HESSE !
    Et Fictions de BORGES !
    Et Tristan & Iseult par Joseph BEDIER
    Et … etc etc etc

  2. Mensonge Romantique et Vérité Romanesque, de René Girard.

    … et en plus il y parle de tous ces bouquins !

  3. Marcel Rouet. Toute la culture physique : Nouvelle méthode complète…
    Marcel fut sacré plus bel athlète de France 1936-1945, tout de même !

  4. Mes souvenirs de piscine de Loana, bandant!

  5. Oui-Oui et la voiture bleu
    Les relations amoureuses pour les nuls
    Fondements de la métaphysique des moeurs (de Kant)
    350 applications financières en VBA
    Et tous les livres de MArc Levy…

  6. « Sa majesté des mouches » de William Golding.
    une merveille et tellement d’actualité.
    encore plus beau en VO (oui j’suis snob na!)

  7. Crime et châtiment, bordel de fesse, au singulier, pas au pluriel !

  8. « 350 applications financières en VBA »

    Déjà qu’on avait un dangereux pervers ici avec ses inclinations suspectes pour les koalas, mais alors là, c’est le pompon…

  9. J’en ai lus 5, donc il me reste du bonheur en perspective…

  10. @ Eva, oui on peut continuer à l’infini…
    @ le vrai olaf, c’est vrai ou c’est une vanne underground sur le désir mimétique?
    @ Coach, c’est vrai que ce n’est pas rien!
    @ grandpas, je glousse…
    @ Skandal, faut qu’on reprenne tout depuis le début…
    @ Dxdiag, je lis tout en VO quand j’en ai l’occasion.
    @ Douktusorski, impardonnable coquille que je corrige de suite.
    @ Robert, vouas allez encore perdre Carine…
    @ Pharamond, lesquels? Sinon vous avez bien de la chance…

  11. « Et la Tarte et le suppositoire », de Michel Ouellebeurre ?
    Et « Indignez-vous » ? de Stéphane Hessel, grand résistant ?
    Et « J’y crois pas »! de Chépuqui (Omacre Bollimont un truc comme ça) de chez Renaud Camus ? (je n’ai pas l’auteur sous les yeux car j’ai prêté le livre, que je ne reverrai jamais, vous pensez bien !)

  12. Kant « Les fondements de la métaphysique des moeurs. »
    Vraiment, j’ai rien compris.
    Si quelqu’un peut me résumer en trois phrases, je suis preneuse.

  13. Marchenoir
    c’est quoi cette histoire de koalas ?

  14. @ Caine, malgré mes énormes capacités, je ne peux pas tout lire… Sinon sur les koalas je vous ai répondu dans le billets « des balles contre des roses »…

  15. voui, merci Amiral, je viens de le voir, après être venue ici !

  16. Il n’avait pas tilté non plus à l’époque, Robert ! Il avait juste remarqué les kangouroux roux.
    Et maintenant, il n’arrête plus de vous rappeler que vous êtes responsable de la mort du koala.
    Notez qu’il préfère que le koala ait perdu, parce que s’il avait dû vous rappeler le triste sort de l’ornithorynque …

  17. « Adios » de Kleber Haedens
    « Les 3 mousquetaires » d’Alexandre Dumas
    « Le zéro et l’infini » d’Arthur Koestler
    « 3 hommes dans un bateau » de Jérôme K. Jérome
    « Sa majesté des mouches » de William Golding
    Je prends note pour les autres.

  18. En fait piur Kant, je me suis arrêter à la page 8, puis j’ai utiliser le livre afin d’allumer un superb barbecu destiné à accueillir une non moins superbe côte de beuf. Ce doit être cela les fondement de la métaphysique ds moeurs…

  19. « Le guide sexuel des hôtels 5 étoiles ( femmes de chambre gentilles) de DSK

  20. Étrange que personne ne confesse son plaisir véritable à manger du Lévy, du Musso, du Gavalda, Chapsal, Nothomb, Werber, et cetera…

  21. @ Skandal
    Achetez donc la « Critique de la raison pure », car je suis certain que l’envie de faire des grillades vous reprendra !

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s