Baisser les salaire du président et des ministres?

De toutes les idées idiotes débitées par Titine Aubry au kilomètre, c’est sans doute la plus inepte, la plus démagogique et la plus moderne. C’est l’équivalent de l’auto-asphyxie érotique: idiot, dangereux, nombriliste et à la mode.

Servir la France n’a pas à être du bénévolat. Cela comporte de nombreuses responsabilités, énormément de boulot et encore plus d’emmerdements. Il est donc normal que ceux qui désirent le faire soient justement rétribués, ce qui n’est pas le cas vu qu’ils sont sous-payés par rapport à ce qu’ils sont supposés représenter. C’est même absolument nécessaire de les payer plus et de leur fournir de nombreux avantages si on veut attirer les meilleurs vers ces fonctions plutôt que dans les salles de marché, ce qui n’est clairement pas le cas aujourd’hui où seuls des sociopathes et autres arriérés persuadés d’avoir un "destin" se lancent là-dedans. Je suis donc pour doubler leurs émoluments, et pareil pour les députés et les sénateurs, à condition qu’ils soient au moins 2 fois moins nombreux et qu’ils en fassent le moins possible. Exactement l’inverse des fonctionnaires en fait.

Je suis même pour qu’ils aient des primes à l’absentéisme. Ou qu’au contraire ils n’aient le droit de bosser qu’un jour par semaine. En tous cas de faire en sorte qu’ils ne restent pas dans nos pattes à nous empêcher de vivre. Je voterai des deux mains pour le premier qui dira qu’il ne peut et ne veut rien faire pour moi personnellement à part me voler moins d’argent. N’oublions pas que comme disait Reagan, les mots les plus terrifiants de la langue sont "je suis du gouvernement et je suis là pour vous aider".

Le raisonnement de Martine Aubry n’a aucun sens car elle veut au contraire chasser tous les ambitieux qui ne veulent pas vivre dans des taudis et qu’en plus ils justifient leur salaire en nous privant de nos libertés une à une pour notre bien. Comme si on pouvait faire encore confiance à l’état pour gérer quoique ce soit alors qu’il est aussi utile qu’un vélo sans pédale, ni selle, ni guidon.

Publicités

14 réponses à “Baisser les salaire du président et des ministres?

  1. Je ne suis pas du tout, mais alors aps du tout d’accord.

    Sur le constat d’abord, la France est un des rare pays ou l’on peut faire « carrière » en politique; c’est à dire ne faire que ça de sa vie et comme vous le dites très bien, il faut être serieusement atteint pour vouloir gagner sa vie en faisant de la politique alors imaginez l’état de délabrement intellectuel dans lequel se retrouve des personnes qui ne font que ça depuis 30ans.

    Servir la France ne comporte aucune responsabilité. Pas un ministre ni un président qui aille en prison pour ses erreurs (Fabius, Pasqua, Chirac, DSK et j’en oublie). Ils peuvent faire à peu près toutes les conneries qu’ils veulent, ils ne sont jamais inquiétés. Compte tenu de la qualité du travail fourni depuis 30 ans, on peut légitimement mettre en doute la quantité et la pertinance du travail éffectué. De plus, les privilèges dont ils disposent sont sans commune mesure par rapport à leur responsabilité et leur compétence.

    Par conséquent, leurs salaires doivent être fortement diminués et leur privilèges supprimés ou alors on les supprime completement et c’est moi qui dirige tous d’une main de titane et vous aurez, Amiral, une place de choix dans le gouvernement de mon Empire…

  2. Non renouvellement du mandat. Interdiction du cumul. Seule solution valable.

  3. Parfaitement d’accord avec A.g….

  4. je relève quelques incohérences dans vos propos Amiral :
    « Servir la France n’a pas à être du bénévolat. Cela comporte de nombreuses responsabilités, énormément de boulot et encore plus d’emmerdements. »
    « Je suis donc pour doubler leurs émoluments, et pareil pour les députés et les sénateurs, à condition qu’ils soient au moins 2 fois moins nombreux et qu’ils en fassent le moins possible. » Je passe sur le reste qui va dans le même sens;
    Pour les « représentants du peuple » il suffirait de se contenter d’ânes bâtés, peu payés mais qui n’aient le droit de rien faire. 10 jours de session par an, interdiction de créer des dépenses.
    Quant aux membres du gouvernement et fonctionnaires, juges inclus, payons les bien, voire même plus, mais rendons les responsables de leurs erreurs sur leurs fonds propres et sur leur liberté.

  5. Au lieu de doubler leurs salaires, si cela comporte autant de difficultés et de tracas d’être un élu du peuple, n’élisons plus personne.
    Supprimons les sueurs froides des élus en supprimant les élus.
    De toute façon, ils ne servent à rien. La politique de la France se fait à la corbeille (comme ne disait pas De Gaulle), à Bruxelles, à Alger, Tunis et Tripoli. Sans oublier Dakar et Yamoussoukro.
    Alors rendons-leur la sérénité et la santé mentale.
    Qu’ils reprennent le sac ! Au taf !

  6. Si ils aiment tant le pouvoir et comme quand on aime , on ne compte pas alors pas de salaire et de privilèges, là ils seront au service de la nation mais faut pas rêver.

  7. @ Skandal, c’est idiot. Si seuls les tarés sont attirés par le pouvoir c’est parce qu’il n’y a pas d’autre intérêts honnêtes à avoir dans la fonction qui quoique vous en pensez est épuisante.
    @ A.g., moui… et comme ça on se prive des rares mecs compétents sur la durée.
    @ Paul-Emic, au contraire, il faut être très intelligent pour ne faire que le minimum.
    @ Carine, c’est une idée.
    @ grandpas, non effectivement il ne vaut mieux pas.

  8. Servir le peuple est une vocation. Les élus du peuple sont des moines. En conséquence: voeu de pauvreté (suivez mon regard), de chasteté (re-suivez mon regard) et d’obéissance. D’obéissance à qui? A moi! Je ne vous ai pas dit que je suis candidat à la prochaine élection présidentielle?

  9. Amiral, vous avez raison de demander que nos dirigeants soient payés cher et à leur juste valeur.
    Reconnaissez toutefois que les puissants du jour ne méritent pas plus que leurs boutons de culotte.

  10. On était déjà de votre avis il y a bien plus d’un siècle…
    Il faut dire que j’ai lu ça sur un site si odieusement mal pensant qu’il en serait nauséabond

    http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article4617

    Popeye

  11. « et comme ça on se prive des rares mecs compétents sur la durée. »

    La durée fournira toujours des mecs compétents. Le problême est qu’il ne peuvent actuellement pas émerger par verrouillage des postes à coup de clientélisme ou magouille. Je ne dis pas non plus qu’un mandat de maire ne peut déboucher sur un de député puis de président. Mais les députés/maires/fonctionnaires/député européen/président de commission machin … çà va bien.

  12. Si la fonction est épuisante c’est parce qu’il sont plus occupé sà essayer de se faire réélire qu’a faire ce qui doit être fait pour remettre notre pays sur ses rails…

  13. Amiral, le principal problème ne vient pas tant des incapables qui nous dirigent que de ceux qui les choisissent. Mais passons.

    La conviction d’avoir un destin ne s’oppose pas à l’appât du gain : les gros salaires et très importants avantages en nature liés aux divers mandats aident puissamment à se croire appelé à un destin politique. Des salaires plus élevés, surtout s’il s’agit de rendre compte à un actionnaire aussi « avisé » que l’électeur moyen, susciteront nombre de vocations de voleurs, comme c’est le cas aujourd’hui. Supprimez les salaires et avantages en nature des ministres et il y aura beaucoup moins de « vocations ».

    Qui plus est, l’absence de salaire (en ne maintenant que des indemnités raisonnables pour leurs frais) pour un job difficile freinera presque toutes les candidatures, mais beaucoup moins celles des plus riches (ceux qui ont le moins intérêt à augmenter les impôts), précisément ceux qui se sont montrés compétents dans leurs affaires, ont créé et développé leur entreprise… Très peu de candidats, mais beaucoup plus de gens capables en proportion. Des personnes « ayant la vocation » ou désireuses de laisser leur nom de l’Histoire, peu importe, si ce sont des hommes compétents. Il y aura toujours un risque de voir arriver un incompétent ou un corrompu, mais le risque zéro n’existera jamais et il peut être limité en bridant les pouvoirs des membres du gouvernement.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s